6 août 2002Bolivie. Élection de Gonzalo Sánchez de Lozada à la présidence

 

Le Congrès élit le libéral Gonzalo Sánchez de Lozada à la présidence de la République, poste que celui-ci a déjà occupé de 1993 à 1997. Aucun des candidats n'avait recueilli la majorité qualifiée lors du premier tour disputé au suffrage universel direct, le 30 juin. Le président finalement élu avait obtenu 22,5 p. 100 des voix, contre 20,9 p. 100 à Evo Morales, du Mouvement pour le socialisme (M.A.S.), à égalité avec Manfred Reyes Villa, de la Nouvelle Force républicaine (N.F.R.); Jaime Paz Zamora, du Mouvement de la gauche révolutionnaire (M.I.R.), avait recueilli 16,3 p. 100 des suffrages. À l'occasion des élections législatives, qui se sont également déroulées le 30 juin, l'extrême gauche a effectué une percée sur la scène politique. Dirigé par Evo Morales, président d'origine indienne du syndicat des producteurs de coca, le M.A.S. est devenu la deuxième formation du Congrès et le premier parti d'opposition, avec 27 sièges sur 130. Le Mouvement nationaliste révolutionnaire (M.N.R.) du président élu dispose de 36 élus, le M.I.R., qui a conclu une alliance de gouvernement avec le M.N.R., en a 26 et la N.F.R., 25. Enfin, le Mouvement indigène Pachakuti, qui représente l'aile radicale de la communauté indienne, a 6 élus.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  6 août 2002 - Bolivie. Élection de Gonzalo Sánchez de Lozada à la présidence », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/6-aout-2002-election-de-gonzalo-sanchez-de-lozada-a-la-presidence/