7 mai 1989Bolivie. Ajournement de la désignation du président

 

Le scrutin pour les élections générales ne permet à aucun des candidats à la présidence d'obtenir la majorité des suffrages. Aux termes de la Constitution, c'est donc au Congrès nouvellement élu de désigner, le 6 août, le successeur du président Victor Paz Estenssoro parmi les trois candidats arrivés en tête. Il s'agit de Gonzalo Sanchez de Lozada, du Mouvement nationaliste révolutionnaire au pouvoir (M.N.R., centre droit), qui obtient 23,07 p. 100 des suffrages contre 22,70 p. 100 au général Hugo Banzer de l'Action démocratique nationaliste (A.D.N., droite) et 19,64 p. 100 à Jaime Paz Zamora du Mouvement de la gauche révolutionnaire (M.I.R., social-démocrate). Aucun d'eux ne compte remettre en question la Nouvelle politique économique (N.E.P.), décidée en accord avec le F.M.I. et qui produit des effets prometteurs.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  7 mai 1989 - Bolivie. Ajournement de la désignation du président », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 juin 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/7-mai-1989-ajournement-de-la-designation-du-president/