15 avril 2004

Corée du Sud. Victoire des réformateurs d'Uri aux élections législatives

Le parti réformateur Uri, favorable au président Roh Moo-hyun qui a été destitué en mars par le Parlement sortant, remporte les élections législatives. Il obtient 152 sièges sur 299 (38,3 p. 100 des suffrages) contre 121 (35,8 p. 100) pour le Grand Parti national (conservateur) de Park Geun-hye, fille de l'ancien dictateur Park Chung-hee, qui perd la majorité qu'il détenait dans le Parlement sortant. Le Parti démocratique du Millénaire de l'ancien président Kim Dae-jung, à l'origine de la destitution de Roh Moo-hyun, n'obtient que 9 sièges (7,1 p. 100). Le Parti travailliste démocratique (gauche) progresse fortement, avec 10 représentants (13 p. 100). Le taux de participation est de 60 p. 100. Le 14 mai, la Cour constitutionnelle jugera que l'infraction à la loi électorale reprochée au président Roh ne justifie pas sa destitution, ce qui permettra le rétablissement de celui-ci dans ses fonctions.

— Universalis

Événements précédents