Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

11-30 janvier 2019

Japon - France. Nouvelles inculpations et démission de Carlos Ghosn

  • Article mis en ligne le

Le 11, le parquet de Tōkyō inculpe Carlos Ghosn, ex-président de l’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, pour avoir dissimulé ses revenus aux autorités fiscales entre 2015 et 2018 – il l’était déjà depuis décembre 2018 pour le même motif concernant les années 2010-2014. L’inculpation vise aussi l’entreprise Nissan et son ex-directeur délégué Greg Kelly. Carlos Ghosn est également inculpé pour « abus de confiance » pour avoir imputé à Nissan 1,85 milliard de yens de pertes réalisées sur des placements personnels.

Le 24, le ministre français de l’Économie Bruno Le Maire annonce la démission de Carlos Ghosn de ses fonctions de PDG de Renault. Le même jour, le conseil d’administration du constructeur nomme président Jean-Dominique Senard, jusqu’alors PDG de Michelin, et directeur général Thierry Bolloré, qui occupait déjà cette fonction à titre provisoire.

Le 30, dans un entretien avec la presse japonaise, Carlos Ghosn dénonce un « complot » des dirigeants de Nissan qui étaient opposés à son projet d’intégration plus poussée entre Renault, Nissan et Mitsubishi.

—  ENCYCLOPÆDIA UNIVERSALIS

Événements précédents