JAPON, chronologie contemporaine

 

2020

18-25 mai 2020
Japon. Levée de l’état d’urgence lié à la Covid-19.

Le 18, la publication des chiffres de la croissance confirme l’entrée en récession du pays. Le PIB du premier trimestre s’est contracté de 0,9 p. 100 par rapport à celui du dernier trimestre de 2019 qui était déjà négatif.Le 25, le Premier ministre Shinzō Abe annonce la levée de l’état d’urgence instauré en avril et une reprise progressive de l’activité. Dans le même temps, l’accès au territoire d […] Lire la suite

7-29 avril 2020
Japon. Proclamation de l’état d’urgence face à l’épidémie de Covid-19.

Le 7, le Premier ministre Shinzō Abe proclame l’état d’urgence, sous la pression d’autorités locales et de responsables médicaux, dans les villes et départements les plus touchés par la Covid-19, dont Tōkyō et Ōsaka. Cette mesure permet aux autorités locales d’imposer le confinement de la population, l’arrêt des activités non essentielles et la réquisition de bâtiments, de matériels médicaux ou de […] Lire la suite

2-24 mars 2020
Japon. Lutte contre l’épidémie de Covid-19.

Le 2, alors que le pays compte une dizaine de décès dus à la Covid-19, la fermeture des écoles entre en vigueur, quelques semaines avant les vacances de printemps.Le 13, le Parlement japonais adopte une loi qui permet à l’exécutif de décréter l’état d’urgence dans le cadre de la lutte contre l’épidémie de Covid-19.Le 24, le Comité international olympique et le gouvernement japonais annoncent le re […] Lire la suite

2019

29-30 décembre 2019
Japon – Liban. Fuite de Carlos Ghosn.

Le 29, l’ancien dirigeant de l’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi Carlos Ghosn, inculpé pour diverses malversations financières, libéré sous caution et assigné à résidence depuis avril, quitte clandestinement le Japon.Le 30, il atterrit à Beyrouth à bord d’un avion privé, affirmant n’avoir pas « fui la justice », mais s’être « libéré de l’injustice et de la persécution politique ». Carlos Ghosn di […] Lire la suite

20-26 novembre 2019
Vatican – Thaïlande – Japon. Visite du pape François en Asie.

Du 20 au 22, le pape François se rend en Thaïlande où il dénonce notamment « toute forme d’exploitation, d’esclavage et d’abus » dirigée contre les femmes et les enfants « exposés à la prostitution et à la traite ». Dans ce pays à la population très majoritairement bouddhiste, il vante également la « culture de la rencontre » entre groupes religieux ou culturels différents. Du 23 au 26, François e […] Lire la suite

12-13 octobre 2019
Japon. Passage meurtrier du typhon Hagibis.

Le passage du typhon Hagibis sur l’archipel cause la mort de près de quatre-vingts personnes. Il s’agit du plus violent phénomène de ce type depuis la tempête tropicale Kanogawa en 1958, qui avait fait mille deux cents morts. […] Lire la suite

19 septembre 2019
Japon. Acquittement d’ex-dirigeants de Tepco.

Jugeant pour la première fois des personnes physiques dans le cadre de la catastrophe de la centrale nucléaire de Fukushima-Daiichi en mars 2011, le tribunal de Tōkyō acquitte trois anciens dirigeants de la Tōkyō Electric Power Company (Tepco), l’ex-président du conseil d’administration Tsunehisa Katsumata et deux vice-présidents, de leur responsabilité dans la mort de quarante-quatre patients d’u […] Lire la suite

2-25 août 2019
Japon – Corée du Sud. Crise diplomatique.

Le 2, le Japon retire la Corée du Sud de la liste des pays bénéficiant de procédures allégées sur le contrôle des exportations. Séoul adopte aussitôt une mesure réciproque. La crise est née de la condamnation par la Cour suprême sud-coréenne, en octobre 2018, du groupe industriel japonais Nippon Steel & Sumitomo Metal, reconnu coupable de l’exploitation de travailleurs coréens au cours de la Secon […] Lire la suite

21 juillet 2019
Japon. Élections sénatoriales.

Le Parti libéral démocrate (PLD) du Premier ministre Shinzō Abe et son allié au pouvoir le parti Kōmeitō disposent de 141 sièges sur 245 au Sénat, au terme du renouvellement de la moitié des membres de la Chambre haute. Le PLD perd sa majorité absolue et la coalition au pouvoir n’atteint pas la majorité des deux tiers nécessaire pour réviser la charte fondamentale. Le taux de participation n’est q […] Lire la suite

18 juillet 2019
Japon. Incendie meurtrier d’un studio d’animation.

Un incendie d’origine criminelle ravage le studio d’animation Kyōto Animation, à Kyōto, provoquant la mort de trente-trois personnes. L’incendiaire, qui est arrêté, souffre de problèmes psychiatriques.  […] Lire la suite

1er juillet 2019
Japon. Reprise de la chasse à la baleine.

Tōkyō, qui a annoncé son retrait de la Commission baleinière internationale en décembre 2018, reprend la chasse commerciale qui avait cessé depuis le moratoire de 1986 – elle se poursuivait toutefois à des fins de recherche scientifique. Les autorités fixent un quota annuel de deux cent vingt-sept prises. La Norvège et l’Islande ont également repris la chasse baleinière commerciale. […] Lire la suite

26-27 juin 2019
France – Japon. Visite officielle du président français Emmanuel Macron au Japon.

Les 26 et 27, le président français Emmanuel Macron effectue sa première visite officielle au Japon, se rendant à Tōkyō et Kyōto, avant de participer au sommet du G20 à Ōsaka. Cette visite s’inscrit dans la stratégie française consistant à renforcer un « axe indo-pacifique » passant aussi par New Delhi et Canberra. Emmanuel Macron rencontre le Premier ministre Shinzō Abe et l’empereur Naruhito. […] Lire la suite

1er mai 2019
Japon. Intronisation de l’empereur Naruhito.

Au lendemain de l’abdication de son père Akihito, le prince héritier Naruhito monte sur le trône impérial. Il inaugure la nouvelle ère Reiwa – ère de « la belle harmonie » – qui succède à l’ère Heisei entamée en 1989 avec le début du règne de l’empereur Akihito. […] Lire la suite

24 avril 2019
Japon. Adoption d’une loi indemnisant les personnes stérilisées.

Le Parlement adopte à l’unanimité une loi qui prévoit l’indemnisation des quelque seize mille cinq cents personnes victimes d’une stérilisation forcée en vertu d’une loi eugéniste de 1949, demeurée en vigueur jusqu’en 1996, qui imposait cette pratique aux personnes souffrant de handicap mental héréditaire. Le Premier ministre Shinzō Abe exprime les « profondes excuses » du gouvernement.  […] Lire la suite

3-25 avril 2019
Japon – France. Nouvelle arrestation et nouvelle libération sous caution de Carlos Ghosn.

Le 3, le conseil d’administration de Renault décide de ne pas verser à l’ancien PDG Carlos Ghosn, arrêté au Japon en novembre 2018, la part variable de son salaire pour 2018, soit 224 000 euros, et de réduire le montant annuel de sa retraite de 788 000 à 14 000 euros.Le 4, Carlos Ghosn est arrêté et placé en garde à vue par la justice japonaise pour la quatrième fois, pour « abus de confiance aggr […] Lire la suite

5-6 mars 2019
Japon – France. Libération sous caution de Carlos Ghosn.

Le 5, le tribunal de Tōkyō accepte de libérer sous caution l’ancien président de l’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi Carlos Ghosn, détenu depuis novembre 2018 et inculpé en décembre 2018 et janvier 2019 pour diverses malversations financières. La caution est fixée à 1 milliard de yens. Cette décision est assortie de l’interdiction faite à Carlos Ghosn de quitter le pays.Le 6, Carlos Ghosn sort de […] Lire la suite

11-30 janvier 2019
Japon – France. Nouvelles inculpations et démission de Carlos Ghosn.

Le 11, le parquet de Tōkyō inculpe Carlos Ghosn, ex-président de l’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, pour avoir dissimulé ses revenus aux autorités fiscales entre 2015 et 2018 – il l’était déjà depuis décembre 2018 pour le même motif concernant les années 2010-2014. L’inculpation vise aussi l’entreprise Nissan et son ex-directeur délégué Greg Kelly. Carlos Ghosn est également inculpé pour « abus […] Lire la suite

2018

26 décembre 2018
Japon. Annonce de la reprise de la pêche à la baleine.

Le gouvernement annonce son retrait de la Commission baleinière internationale (CBI) et la reprise de la pêche commerciale à la baleine à partir de juillet 2019, dans les eaux territoriales et la zone économique exclusive du Japon – et non plus dans l’océan Austral. Cette décision soutenue par les nationalistes est justifiée par la défense d’une longue tradition. En septembre, la CBI s’était oppos […] Lire la suite

18 décembre 2018
Japon. Renforcement des capacités militaires offensives.

Le gouvernement valide les directives relatives au renforcement de ses moyens militaires pour les cinq ans à venir. Sont notamment prévues l’acquisition de cent cinq avions de combat F-35 et la transformation en porte-avions du porte-hélicoptères Izumo, le plus gros bâtiment de la flotte nippone. Cette programmation confirme la rupture, engagée par le Premie […] Lire la suite

10-25 décembre 2018
Japon. Inculpation de Carlos Ghosn.

Le 10, le parquet de Tōkyō inculpe l’ex-président de l’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, Carlos Ghosn, qui est en garde à vue depuis novembre pour avoir dissimulé des revenus lors de ses déclarations aux autorités fiscales entre 2010 et 2014. L’ex-directeur délégué de Nissan Greg Kelly ainsi que la société Nissan sont également inculpés. Carlos Ghosn est de nouveau placé en garde à vue pour les  […] Lire la suite

19-30 novembre 2018
Japon – France. Placement en garde à vue de Carlos Ghosn au Japon.

Le 19, le parquet de Tōkyō place en garde à vue Carlos Ghosn, président de l’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, en raison de soupçons d’abus de biens sociaux, de fraude fiscale et d’autres malversations financières. Dénoncé par un lanceur d’alerte membre de la direction de Nissan, Carlos Ghosn est notamment accusé d’avoir dissimulé aux services fiscaux une partie de ses rémunérations, pour un mon […] Lire la suite

12 octobre 2018
Japon. Démission du supérieur du temple Yasukuni.

L’hebdomadaire Shukan Post rend compte des critiques à l’encontre de l’empereur Akihito et du prince héritier Naruhito exprimées en juin par Kunio Kohori, supérieur du temple shintoïste Yasukuni, à Tōkyō, lors d’une réunion au sanctuaire. Celui-ci reprochait à l’empereur et à son fils de ne jamais visiter le sanctuaire nationaliste qui abrite les âmes des héros morts pour la pa […] Lire la suite

17 juillet 2018
Union européenne – Japon. Signature d’un accord de libre-échange.

Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, le président du Conseil européen Donald Tusk et le Premier ministre japonais Shinzō Abe signent à Tōkyō un accord de partenariat économique présenté comme « un message clair contre le protectionnisme », qui valide notamment l’accord de libre-échange négocié depuis 2013. Le JEFTA (Japan-UE Free Trade Agreement) est le plus important acco […] Lire la suite

6-8 juillet 2018
Japon. Intempéries meurtrières.

Du 6 au 8, de fortes précipitations provoquent des inondations et des glissements de terrain qui occasionnent la mort d’au moins cent quatre-vingt-dix-neuf personnes dans l’ouest du pays. On dénombre également des dizaines de disparus. Il s’agit de la plus grave catastrophe d’origine météorologique dans le pays depuis 1982. […] Lire la suite

6-26 juillet 2018
Japon. Exécution d’anciens membres de la secte Aum.

Le 6, le fondateur et ex-gourou de la secte Aum Shinrikyō, Shōkō Asahara, et six anciens membres de cette organisation sont exécutés par pendaison. Ils avaient été condamnés, à partir de septembre 1999, pour leur responsabilité dans l’attaque au gaz sarin dans le métro de Tōkyō, en mars 1995, qui avait fait treize morts et intoxiqué des milliers de personnes. Une précédente attaque reconnue par la […] Lire la suite

3 juillet 2018
Japon. Adoption d’un plan de relance du nucléaire.

Le gouvernement adopte un plan de relance du nucléaire qui prévoit une part de 20 à 22 p. 100 d’électricité d’origine nucléaire à l’horizon 2030 – contre 30 p. 100 avant l’accident de la centrale de Fukushima-Daiichi en mars 2011 et 2 p. 100 fin 2017. La part des énergies renouvelables est fixée entre 22 et 24 p. 100 du total ; celle des énergies fossiles demeure majoritaire. En septembre 2012, le […] Lire la suite

7 avril 2018
Japon. Inauguration d’une brigade de défense marine.

Les Forces japonaises d’autodéfense inaugurent leur première brigade de déploiement rapide amphibie basée à Sasebo, dans l’île de Kyūshū, qui est destinée à répondre à une éventuelle menace sur les îles de la mer de Chine orientale, dont certaines sont revendiquées par Pékin et Taipei. Cette brigade, qui doit compter à terme trois mille hommes, doit être équipée d’avions et de véhicules d’assaut a […] Lire la suite

2-27 mars 2018
Japon. Mise en cause du gouvernement dans une affaire de trafic d’influence.

Le 2, le quotidien Asahipublie de nouvelles informations sur l’affaire de trafic d’influence impliquant le groupe d’écoles nationalistes privées Moritomo Gakuen. L’affaire a éclaté en février 2017 quand il a été révélé que Moritomo, dont les dirigeants sont proches de l’épouse du Premier ministre, Akie Abe, avait bénéficié d’un rabais de 85 p. 100 pour l’ach […] Lire la suite

2017

1er décembre 2017
Japon. Fixation de la date de l’abdication de l’empereur Akihito.

Une commission formée des présidents de la Cour suprême et des deux chambres, ainsi que de membres de la famille impériale, fixe la date de l’abdication de l’empereur Akihito au 30 avril 2019, en application de la loi adoptée en juin. Akihito avait émis le vœu de se retirer en août 2016. […] Lire la suite

22 octobre 2017
Japon. Victoire du pouvoir aux élections législatives.

Avec 33,3 p. 100 des suffrages et 284 sièges, le Parti libéral-démocrate (conservateur) du Premier ministre Shinzō Abe remporte les élections législatives anticipées, annoncées en septembre. Le Parti démocrate (centre gauche), principale formation d’opposition, a éclaté au cours de la campagne. Son aile gauche a formé le Parti démocrate constitutionnel mené par Yukio Edano, qui obtient 19,9 p. 100 […] Lire la suite

25 septembre 2017
Japon. Dissolution de la Chambre des représentants.

Le Premier ministre Shinzō Abe annonce la dissolution de la Chambre des représentants et la convocation d’élections législatives anticipées en octobre. Il argue notamment de la « tension croissante avec la Corée du Nord » pour justifier la nécessité d’un nouveau mandat. L’opposition dénonce l’opportunisme du Premier ministre, qui dispose d’une large majorité dans les deux chambres, l’accusant de v […] Lire la suite

28 juillet 2017
Japon. Démission de la ministre de la Défense.

La ministre de la Défense Tomomi Inada quitte ses fonctions à la suite de la publication des résultats d’une enquête sur la mission des Forces d’autodéfense au Soudan du Sud en 2016. Les soupçons liés à la dissimulation de documents relatifs à la nature exacte de la mission effectuée en zone de combats n’ont toutefois pas été confirmés par l’enquête. Il s’agit d’un grave revers pour le Premier min […] Lire la suite

6 juillet 2017
Union européenne – Japon. Accord de principe sur un traité de libre-échange.

L’Union européenne annonce la conclusion d’un accord de principe sur un traité de libre-échange avec le Japon. Ce JEFTA – Japan-EU Free Trade Agreement – prévoit des abaissements de droits de douane et des reconnaissances mutuelles de standards et de processus de fabrication. Entamées en 2013, les discussions sur ce traité se sont accélérées à la suite du retrait des États-Unis […] Lire la suite

2 juillet 2017
Japon. Défaite du PLD aux élections municipales à Tōkyō.

Le Parti libéral démocrate (PLD) au pouvoir subit un grave revers aux élections municipales à Tōkyō, l’un de ses fiefs traditionnels, au profit de l’Association des habitants de Tōkyō d’abord, qui l’emporte largement. Cette formation a été fondée en juin par la gouverneure de la ville Yuriko Koike, transfuge du PLD. En juillet 2016, cette dernière avait été élue gouverneure contre le candidat du P […] Lire la suite

15 juin 2017
Japon. Adoption d’un projet de loi sécuritaire controversé.

Le Parlement adopte un projet de loi contre toutes formes de « conspiration », qui vise à prévenir les actes terroristes en en criminalisant la préparation. Cette législation est notamment justifiée par l’organisation par le pays des jeux Olympiques d’été de 2020. Les détracteurs du texte dénoncent les menaces que celui-ci fait peser sur les libertés civiques. […] Lire la suite

9 juin 2017
Japon. Adoption du projet de loi permettant l’abdication de l’empereur.

Le Parlement adopte le projet de loi qui doit permettre à l’empereur Akihito de céder le trône, de son vivant, à son fils aîné Naruhito – l’abdication de l’empereur n’est pas prévue par la Constitution. Akihito avait émis ce souhait en août 2016, pour des raisons de santé. Le texte ne s’applique qu’à Akihito et n’a pas de portée générale. […] Lire la suite

25 janvier 2017
Japon. Annonce d’un excédent commercial en 2016.

Le gouvernement annonce que le pays a enregistré un excédent commercial en 2016, pour la première fois depuis 2010 ‒ soit avant l’accident nucléaire de Fukushima-Daiichi de mars 2011. […] Lire la suite

6 janvier 2017
Japon – Corée du Sud. Regain de tension au sujet des « femmes de réconfort ».

Tōkyō rappelle son ambassadeur à Séoul à la suite de l’érection en décembre 2016, en face du consulat japonais de Pusan, d’une statue à la mémoire des « femmes de réconfort », ces Asiatiques, en majorité coréennes, forcées à se prostituer pour l’agrément des soldats nippons qui occupaient leur pays durant les années 1930 et 1940. En décembre 2015, le Premier ministre japonais Shinzō Abe avait prés […] Lire la suite

2016

27 décembre 2016
Japon – États-Unis. Visite du Premier ministre japonais à Pearl Harbor.

Le Premier ministre japonais Shinzō Abe, qui effectue la première visite d’un dirigeant nippon à Pearl Harbor (Hawaii) au côté du président américain Barack Obama, exprime les « condoléances éternelles » de son peuple pour l’attaque aérienne de la base navale américaine en décembre 1941, en l’absence de déclaration de guerre. Cette visite marque l’aboutissement d’un processus de reconnaissance des […] Lire la suite

8 août 2016
Japon. Évocation par l’empereur de sa succession.

L’empereur Akihito, qui est âgé de quatre-vingt-deux ans, laisse entendre, dans un message à la population, son souhait de se retirer. Une procédure de succession non justifiée par la mort de l’empereur impliquerait une modification de la Loi fondamentale. L’initiative du souverain, dont le règne est placé sous le signe de « l’accomplissement de la paix », contrarie le projet du Premier ministre n […] Lire la suite

10 juillet 2016
Japon. Victoire du pouvoir aux élections sénatoriales.

Le Parti libéral démocrate (PLD) du Premier ministre Shinzō Abe, en progrès, remporte les élections pour le renouvellement de la moitié des sièges de la Chambre haute, en obtenant 56 des 121 sièges à pourvoir, ce qui lui donne 121 élus au total. Son allié du Kōmeitō obtient 14 sièges, soit 25 au total. Les deux formations détiennent déjà une majorité des deux tiers à la Chambre basse. Désormais, l […] Lire la suite

27 mai 2016
États-Unis – Japon. Visite du président Barack Obama à Hiroshima.

Barack Obama est le premier président américain à se rendre à Hiroshima, ville détruite en août 1945 par une bombe nucléaire américaine qui fit quelque cent quarante mille victimes. Il se recueille au Mémorial de la paix au côté du Premier ministre Shinzō Abe. Barack Obama ne présente pas d’excuses au nom de son pays, mais réaffirme son engagement en faveur de la paix et d’un monde dénucléarisé.  […] Lire la suite

2015

28 décembre 2015
Japon – Corée du Sud. Conclusion d’un accord sur les « femmes de réconfort ».

Tōkyō et Séoul concluent un accord visant à clore le contentieux relatif aux « femmes de réconfort », ces dizaines de milliers de Coréennes et de Chinoises réduites en esclavage sexuel au profit des soldats nippons au cours des guerres de conquête menées par le Japon en Asie dans les années 1930 et 1940. Le Premier ministre japonais Shinzō Abe présente à ce sujet ses « excuses et ses remords sincè […] Lire la suite

19 septembre 2015
Japon. Adoption de lois controversées sur la défense.

Le Parlement adopte définitivement des projets de lois sur la sécurité nationale qui autorisent la participation du pays à des systèmes de défense collective et l’intervention des forces d’autodéfense japonaises à l’étranger. Ces lois défendues par le Premier ministre Shinzō Abe sont destinées à « renforcer l’aspect dissuasif en Asie-Pacifique de l’alliance nippo-américaine ». Des dizaines de mill […] Lire la suite

20-31 janvier 2015
Irak – Japon. Assassinat de deux otages japonais par l'État islamique.

Le 20, l'organisation djihadiste de l'État islamique (E.I.) exige dans une vidéo le versement d'une rançon de 200 millions de dollars en échange de la libération de deux otages japonais. Cette somme correspond au montant de l'aide humanitaire promise par le Premier ministre Shinzō Abe aux membres de la coalition contre l'E.I. lors de la tournée qu'il achève au Proche-Orient. Le 24, l'E.I. annonce  […] Lire la suite

2014

14 décembre 2014
Japon. Victoire du pouvoir aux élections législatives.

Le Parti libéral-démocrate (conservateur) du Premier ministre Shinzō Abe remporte les élections législatives anticipées, avec 291 sièges sur 475. Son allié centriste du Nouveau Komeito a 35 élus, ce qui permet à la coalition au pouvoir de conserver sa majorité des deux tiers. Principale formation d'opposition, le Parti démocrate du Japon (centre gauche) progresse, avec 73 sièges, en dépit de l'éch […] Lire la suite

21 novembre 2014
Japon. Dissolution du Parlement.

Le 21, le Premier ministre Shinzō Abe, confronté à l'aggravation de la situation économique, dissout la chambre basse du Parlement. Il annonce le report de la hausse de la T.V.A. prévue pour octobre 2015, à la suite de la récession provoquée par une première augmentation en avril. Des élections législatives doivent se tenir en décembre.  […] Lire la suite

2013

26 décembre 2013
Japon. Visite du Premier ministre Shinzō Abe au sanctuaire Yasukuni.

Shinzō Abe est le premier chef de gouvernement depuis Junichiro Koizumi en 2006 à se rendre au sanctuaire Yasukuni où sont honorés les morts pour la patrie, parmi lesquels quatorze criminels de guerre condamnés par les Alliés après la reddition du Japon en 1945. Cette visite suscite de vives critiques en Chine.  […] Lire la suite

23-29 novembre 2013
Chine – Japon. Regain de tension autour des îles Diaoyu/Senkaku.

Le 23, Pékin annonce la création d'une « zone d'identification de défense aérienne » comprenant la région des îles Senkaku, en mer de Chine orientale, rachetées par le Japon en septembre 2012 et revendiquées par la Chine sous le nom de Diaoyu. Le 26, deux bombardiers américains non armés pénètrent dans cette zone sans se soumettre aux exigences des autorités chinoises. Des avions militaires japona […] Lire la suite

21 août 2013
Japon. Alerte de niveau élevé sur le site de Fukushima.

L'autorité de régulation nucléaire qualifie d'« incident grave » et classe comme événement de niveau 3 – sur une échelle qui en comprend 7 – la fuite importante d'eau radioactive provenant d'un réservoir de stockage de la centrale de Fukushima-Daiichi. Il s'agit de la première alerte de ce niveau depuis l'accident provoqué sur ce site par un tsunami en mars 2011. Par ailleurs, une partie des quant […] Lire la suite

21 juillet 2013
Japon. Victoire du P.L.D. au pouvoir aux élections sénatoriales.

Le Parti libéral démocrate (P.L.D.) du Premier ministre Shinzō Abe remporte les élections sénatoriales en obtenant 65 des 121 sièges à pourvoir. Le taux de participation est de 52,6 p. 100, le plus bas depuis 1995. Le P.L.D. et son allié,, le parti Komei, obtiennent ainsi la majorité absolue dans les deux Chambres.  […] Lire la suite

6-8 juin 2013
France – Japon. Visite d'État du président François Hollande au Japon.

Du 6 au 8, la visite d'État du président français François Hollande au Japon illustre le réchauffement des relations franco-nipponnes. Celui-ci fait l'éloge de la politique économique de relance engagée par le Premier ministre Shinzō Abe et indique sa volonté d'établir un « partenariat d'exception » avec Tōkyō. Les deux dirigeants conviennent de renforcer la collaboration de leurs pays dans les do […] Lire la suite

2012

1er-26 décembre 2012
Japon. Élections législatives sur fond de tensions avec la Chine.

Le 1er, le chef du Parti libéral démocrate (P.L.D.) Shinzō Abe, candidat au poste de Premier ministre, critique la « défaite diplomatique » du gouvernement face à la Chine au sujet de l'archipel des Senkaku, situé en mer de Chine orientale, qui est revendiqué par Pékin sous le nom de Diaoyu, après le regain de tensions provoqué par les incidents survenus en août. Ces propos  […] Lire la suite

14 septembre 2012
Japon. Annonce de l'arrêt progressif de la production d'électricité nucléaire.

Le gouvernement annonce l'arrêt progressif, d'ici à 2040, de la production d'électricité d'origine nucléaire à laquelle la majorité de la population est hostile. Avant l'accident du réacteur de Fukushima-Daiichi, en mars 2011, provoqué par un séisme suivi d'un tsunami, le pays envisageait de porter à 50 p. 100 de sa production totale d'électricité la part d'origine nucléaire à l'horizon de 2030. E […] Lire la suite

10-25 septembre 2012
Japon – Chine. Violences antinippones en Chine.

Le 10, le gouvernement japonais annonce le rachat de trois îlots privés inhabités de l'archipel des Senkaku. Le gouverneur de Tōkyō avait déjà proposé, en avril, que la municipalité de la capitale les rachète. Pékin proteste vivement. Cet archipel japonais situé dans la mer de Chine orientale, revendiqué par la Chine sous le nom de Diaoyu, est l'objet d'une surenchère nationaliste entre les deux p […] Lire la suite

15-26 août 2012
Japon – Chine. Regain de tension au sujet de la souveraineté sur un archipel inhabité.

Le 15, jour anniversaire de la reddition du Japon en 1945, les autorités japonaises arrêtent brièvement quatorze militants nationalistes chinois venus de Hong Kong, qui tentaient de débarquer dans l'archipel inhabité des Senkaku, en mer de Chine orientale, dont la Chine, comme Taïwan, revendique la possession sous le nom de Diaoyu. Le Japon a annexé les Senkaku en 1895, à l'issue de la première gu […] Lire la suite

2011

26 août-2 septembre 2011
Japon. Élection de Yoshihiko Noda au poste de Premier ministre.

Le 26, le Premier ministre Naoto Kan présente sa démission. Il était devenu très impopulaire, notamment en raison de sa gestion critiquée des conséquences du séisme, du tsunami et de la catastrophe nucléaire de mars. Le 29, le ministre des Finances sortant Yoshihiko Noda, partisan de la rigueur budgétaire, est élu président du Parti démocrate du Japon (P.D.J.), majoritaire à la Diète. Le 30, le Pa […] Lire la suite

7-29 avril 2011
Japon. Suites de la catastrophe de Fukushima.

Le 7, une réplique du séisme de mars, d'une magnitude de 7,1 sur l'échelle de Richter, secoue la même région du nord-est du pays, endommageant la centrale nucléaire d'Oganawa, située au nord de celle de Fukushima.Le 11, les autorités décident d'étendre la zone d'évacuation de 20 kilomètres autour de la centrale de Fukushima afin d'y inclure de nouvelles communes, situées notamment au nord-ouest de […] Lire la suite

11-31 mars 2011
Japon. Séisme, tsunami et menace de contamination nucléaire.

Le 11, un séisme de magnitude 9 sur l'échelle de Richter frappe le nord-est de l'île de Honshu, à 250 kilomètres au nord de Tōkyō. L'épicentre se situe à 130 kilomètres au large de la ville de Sendai, à 25 kilomètres de profondeur. Il s'agit du plus puissant séisme jamais enregistré dans le pays. Les destructions sont principalement dues au violent tsunami qui a suivi, dont la vague haute d'une di […] Lire la suite

2010

10 août 2010
Japon – Corée du Sud. Excuses du Japon pour la colonisation de la Corée.

Le 10, le Premier ministre japonais Naoto Kan exprime officiellement des excuses pour la colonisation de la péninsule coréenne par son pays de 1910 à 1945. Les précédentes excuses officielles japonaises concernant cette période portaient sur l'Asie en général. Elles s'inscrivent dans le cadre du projet du gouvernement japonais de construire une « communauté de l'Asie de l'Est », vaste programme d' […] Lire la suite

6 août 2010
Japon. Présence de l'ambassadeur américain au soixante-cinquième anniversaire du bombardement d'Hiroshima.

Un représentant des États-Unis, leur ambassadeur au Japon John Roos, assiste pour la première fois à la commémoration du bombardement atomique sur Hiroshima, en 1945, par l'aviation américaine. Des diplomates de deux autres puissances nucléaires, la France et le Royaume-Uni, ainsi que le secrétaire général de l'O.N.U. Ban Ki-moon sont également présents pour la première fois au Mémorial pour la pa […] Lire la suite

11 juillet 2010
Japon. Défaite du parti au pouvoir aux élections sénatoriales.

Le Parti démocrate du Japon (P.D.J., centre gauche), au pouvoir depuis les élections législatives d'août 2009, perd les élections triennales pour le renouvellement de la moitié du Sénat. Il ne remporte que 44 sièges et, bien que le P.D.J. demeure la première formation représentée à la Chambre haute (106 élus sur 242), il perd le contrôle de celle-ci. Cette défaite, qui survient après le remplaceme […] Lire la suite

2-4 juin 2010
Japon. Élection de Naoto Kan au poste de Premier ministre.

Le 2, le Premier ministre Yukio Hatoyama, membre du Parti démocrate du Japon (P.D.J.) au pouvoir depuis septembre 2009, présente sa démission. Sa popularité avait chuté à la suite de la reconduction, le 28 mai, de l'accord qui maintient la base américaine de Futenma, à Okinawa. Opposée à cet accord, une ministre appartenant au Parti social-démocrate (P.S.D.) a été exclue du gouvernement, ce qui a  […] Lire la suite

2-24 février 2010
Japon – États-Unis. Toyota mis en cause pour des dysfonctionnements sur ses véhicules.

Le 2, le vice-président du groupe Toyota chargé de la qualité, Shinichi Sasaki, est le premier haut dirigeant du constructeur automobile à convoquer une conférence de presse pour évoquer le rappel, depuis novembre 2009, de plus de huit millions de véhicules dans le monde, notamment aux États-Unis, à la suite de problèmes liés au fonctionnement de la pédale d'accélérateur. Dans le même temps, Toyot […] Lire la suite

2009

30 août-16 septembre 2009
Japon. Victoire historique des démocrates lors des élections législatives anticipées.

Le 30, lors du scrutin législatif anticipé organisé à la suite de la fronde contre le Premier ministre Tarō Asō au sein de son propre camp, le Parti libéral démocrate (P.L.D.) au pouvoir depuis presque un demi-siècle, et après la dissolution de la Chambre des députés le 21 juillet, les Japonais votent pour le changement. Le Parti démocrate du Japon (P.D.J., centre gauche), fondé en 1998, obtient 3 […] Lire la suite

11-16 mai 2009
Japon. Démission du chef de l'opposition.

Le 11, le président du Parti démocrate du Japon (P.D.J., centre gauche), Ichiro Ozawa, chef de l'opposition japonaise, annonce sa démission après le scandale de financement politique occulte qui avait conduit à l'arrestation de son secrétaire, Takanori Okubo, à la fin du mois de mars. Deux candidats sont en lice pour lui succéder: son bras droit Yukio Hatoyama et Katsuya Okada, vice-président du p […] Lire la suite

30 janvier 2009
Japon. Grave récession économique.

La publication d'une série d'indicateurs confirme la gravité de la récession économique au Japon depuis le troisième trimestre de 2008. Les statistiques officielles notent la chute de la production industrielle (— 9,6 p. 100 en décembre 2008), due à l'effondrement de la demande en Amérique du Nord, en Europe et en Asie de biens à haute valeur ajoutée, ainsi que la baisse de la consommation et l'au […] Lire la suite

2008

1er-31 octobre 2008
Crise économique mondiale. Réponses à la crise financière.

Le 1er, l'Irlande, réagissant de façon indépendante à la crise financière qui balaie les économies occidentales, annonce que l'État garantira pendant deux ans l'intégralité des dépôts de six grandes banques du pays. Ce cavalier seul est critiqué par les autres capitales européennes et par la Commission de Bruxelles. Le 1er également, des rumeurs font é […] Lire la suite

1er-24 septembre 2008
Japon. Élection de Tarō Asō au poste de Premier ministre.

Le 1er, Yasuo Fukuda, président du Parti libéral démocrate (P.L.D.) au pouvoir et Premier ministre depuis septembre 2007, annonce sa démission. Cette décision a pour cause le blocage de la vie politique consécutif au renversement de majorité au Sénat lors des élections de juillet 2007.Le 22, le P.L.D. élit à sa tête son numéro deux, l'ancien ministre des Affaires étrangères  […] Lire la suite

2007

12-25 septembre 2007
Japon. Démission du Premier ministre Shinzō Abe.

Le 12, Shinzō Abe, Premier ministre depuis septembre 2006, affaibli par la défaite de son parti aux élections sénatoriales de juillet et par les scandales affectant certains de ses ministres, présente sa démission.Le 23, Yasuo Fukuda, fils de l'ancien Premier ministre Takeo Fukuda et porte-parole du gouvernement Koizumi de 2001 à 2004, est élu président du Parti libéral démocrate (P.L.D.). Le 25,  […] Lire la suite

29 juillet 2007
Japon. Défaite du pouvoir aux élections sénatoriales.

Les résultats des élections sénatoriales partielles constituent un revers pour le Premier ministre Shinzo Abe. Sa formation, le Parti libéral démocrate (P.L.D.), en fort recul, perd le contrôle de la Chambre haute. Son allié dans la coalition gouvernementale, le parti centriste Nouveau Komei, subit la même défaite. Le Parti démocrate du Japon (opposition) devient la première formation représentée  […] Lire la suite

16-18 juillet 2007
Japon. Fermeture d'une centrale nucléaire après un séisme.

Le 16, un séisme d'une magnitude 6,8 sur l'échelle de Richter frappe le département de Niigata, dans l'île principale, en bordure de la mer du Japon. Il provoque des incidents dans la centrale nucléaire de Kashiwazaki-Kariwa, la plus puissante du pays, qui est arrêtée. Propriétaire de la centrale, la firme Tōkyō Electric Power (Tepco) se veut rassurante. Le 18, les autorités ordonnent la fermeture […] Lire la suite

2006

20-26 septembre 2006
Japon. Élection de Shinzō Abe au poste de Premier ministre.

Le 20, le Parti libéral démocrate (P.L.D.) au pouvoir désigne à sa présidence son secrétaire général, également porte-parole du gouvernement, Shinzō Abe. Le P.L.D. étant majoritaire au Parlement, Shinzō Abe devient automatiquement Premier ministre en remplacement de Junichiro Koizumi, qui a décidé de se retirer. Le 26, Shinzō Abe forme un gouvernement de tendance conservatrice.  […] Lire la suite

2005

11 septembre 2005
Japon. Victoire du P.L.D. aux élections législatives.

Le Parti libéral-démocrate (P.L.D.) du Premier ministre Junichiro Koizumi remporte largement les élections législatives anticipées décidées en août. Avec 47 p. 100 des suffrages, il obtient 296 sièges sur 480 (+ 47 par rapport à la Diète sortante), soit la majorité absolue. Le Parti démocrate du Japon (P.D.J.), principale formation d'opposition, est en fort recul, avec 36 p. 100 des voix et 113 él […] Lire la suite

8 août 2005
Japon. Dissolution de la Chambre basse.

La Chambre haute rejette largement le projet de loi relatif à la privatisation de la Poste, pilier des réformes structurelles engagées par le gouvernement, que la Chambre basse avait adopté de justesse en juillet. La réforme, défendue par les milieux économiques, est impopulaire. Elle est destinée à mettre à la disposition du secteur productif les dépôts gérés par la Poste – une des plus important […] Lire la suite

29 juin 2005
Japon. Constitution de la première banque mondiale en termes d'actifs boursiers.

La fusion entre Mitsubishi Tōkyō Financial Group et Union Financial Japan Holdings est approuvée par les actionnaires des deux banques. L'opération, qui doit se réaliser le 1er octobre, doit se traduire par l'absorption de la seconde par la première, pour un montant équivalent à 25,5 milliards d'euros. La nouvelle entité, qui doit prendre le nom de Mitsubishi U.F.G., totalis […] Lire la suite

5-23 avril 2005
Japon – Chine. Tensions liées à la version révisée de l'histoire dans les manuels scolaires japonais.

Le 5, le ministère japonais de l'Éducation approuve les nouveaux manuels scolaires destinés aux lycéens, qui n'emploient pas le terme « invasion » pour évoquer la guerre d'expansion menée par le Japon en Asie dans les années 1930, et qualifient d'« incident » le massacre de Nankin qui a fait trois cent mille victimes chinoises en 1937. Cette version révisée de l'histoire continue d'attirer les cri […] Lire la suite

2003

9 novembre 2003
Japon. Victoire de la coalition gouvernementale aux élections législatives.

Le 9, le Parti libéral-démocrate du Premier ministre Junichiro Koizumi remporte les élections législatives, avec 237 sièges sur 480 (— 10 par rapport au scrutin de juin 2000). Parmi ses alliés au sien de la coalition gouvernementale, le parti Komei, façade politique de la secte Soka Gakkai, obtient 34 sièges (+ 3) et le Parti conservateur 4 (— 5). La plus forte progression est enregistrée par le P […] Lire la suite

20-22 septembre 2003
Japon. Réélection de Junichiro Koizumi à la présidence du P.L.D.

Le 20, Junichiro Koizumi est réélu pour trois ans à la présidence du Parti libéral démocrate au pouvoir et se trouve donc reconduit à la tête du gouvernement. Le résultat du vote des délégués locaux – 399 voix en sa faveur sur 657 – reflète toutefois le mécontentement d'une partie de la population qui subit les effets de la crise économique.Le 22, le nouveau gouvernement est présenté par Junichiro […] Lire la suite

2002

17 septembre 2002
Japon – Corée du Nord. Visite de Junichiro Koizumi à Pyongyang.

Le Premier ministre japonais, Junichiro Koizumi, effectue la première visite d'un dirigeant nippon à Pyongyang, dont Tōkyō ne reconnaît pas officiellement le régime. Il signe avec le président Kim Jong-il un accord qui prévoit la reprise des négociations en vue de la normalisation des relations entre les deux pays. Pyongyang s'engage à respecter l'accord américano - nord-coréen d'octobre 1994 rela […] Lire la suite

19-21 février 2002
États-Unis – Asie. Tournée du président George W. Bush au Japon, en Corée du Sud et en Chine.

Le 19, le président américain, George W. Bush, se rend à Tōkyō où il affirme le soutien de son pays au Premier ministre Junichiro Koizumi, confronté à une baisse de popularité et à des difficultés économiques; il le qualifie de « grand réformateur ». Celui-ci exprime l'appui de son gouvernement aux États-Unis dans leur lutte contre les régimes de l'« axe du Mal » dénoncés par Washington en janvier […] Lire la suite

2001

10-13 août 2001
Japon. Polémique après la visite du Premier ministre Junichiro Koizumi au sanctuaire Yasukuni.

Le 10, le Premier ministre, Junichiro Koizumi, est reconduit dans ses fonctions de président du Parti libéral démocrate (P.L.D.) au pouvoir. Après la victoire du P.L.D. aux élections sénatoriales du 29 juillet, il est ainsi assuré de conserver son poste de chef du gouvernement.Le 13, Junichiro Koizumi se rend au sanctuaire Yasukuni, à Tōkyō, comme il s'y était engagé lors de sa campagne électorale […] Lire la suite

6-26 avril 2001
Japon. Remplacement du Premier ministre Yoshiro Mori par Junichiro Koizumi.

Le 6, le Premier ministre, Yoshiro Mori, annonce sa démission, destinée à « rétablir la confiance publique dans la politique ». Il était devenu très impopulaire en raison, notamment, de l'incapacité de son gouvernement à lutter contre la crise économique.Le 24, les parlementaires du Parti libéral-démocrate (P.L.D.) au pouvoir élisent à la présidence de leur formation Junichiro Koizumi, ancien mini […] Lire la suite

9-21 février 2001
États-Unis – Japon. Collision entre un sous-marin et un bateau de pêche.

Le 9, au large d'Hawaii, un sous-marin américain à propulsion nucléaire, le Greeneville, entre en collision avec un bateau-école de pêche japonais, l'Ehime-Maru, dont le naufrage cause la mort de neuf de ses occupants. Le commandant du sous-marin est provisoirement relevé de ses fonctions. Des questions s'élèvent, au Japon, au sujet des circonstances de l'ac […] Lire la suite

2000

25 juin-4 juillet 2000
Japon. Victoire de la coalition gouvernementale aux élections législatives.

La coalition gouvernementale dirigée par le Parti libéral-démocrate (P.L.D.) conserve la majorité absolue à la Diète à l'issue des élections législatives, malgré le recul enregistré par ses trois composantes. Le gouvernement de Yoshiro Mori dispose de 271 sièges sur 480, contre 335 sur 500 dans la chambre sortante élue en octobre 1996. Le P.L.D. obtient 233 élus (il en avait 271), le parti Komeito […] Lire la suite

2-5 avril 2000
Japon. Remplacement du Premier ministre Keizo Obuchi par Yoshiro Mori.

Le 2, Keizo Obuchi, Premier ministre depuis juillet 1998, est victime d'une hémorragie cérébrale qui le plonge dans le coma.Le 4, devant l'aggravation de l'état de santé du Premier ministre, le gouvernement démissionne collectivement.Le 5, le Parlement élit au poste de Premier ministre Yoshiro Mori, précédemment désigné à la tête du Parti libéral-démocrate – dont il était le secrétaire général. Le […] Lire la suite

27 mars 2000
États-Unis – Allemagne – Japon. Annonce d'une alliance dans le secteur de l'automobile.

Les constructeurs germano-américain Daimler Chrysler et japonais Mitsubishi annoncent la conclusion d'une alliance dans les domaines du développement, de la production et de la distribution. Le premier acquiert 34 p. 100 du capital du second pour un montant de 2,1 milliards d'euros, par le biais d'une augmentation de capital. La nouvelle entité se place au troisième rang mondial du secteur automob […] Lire la suite

1999

30 septembre-1er octobre 1999
Japon. Accident nucléaire à Tokaimura.

Le 30, une erreur de manipulation d'uranium au centre nucléaire expérimental de Tokaimura, au nord de Tōkyō, provoque un début de réaction nucléaire qui entraîne l'irradiation de quarante-neuf personnes, dont trois très gravement. Les résidents des habitations entourant cette petite société privée sont évacués et plus de 300 000 personnes vivant dans les environs sont temporairement confinées chez […] Lire la suite

20 août 1999
Japon. Création de la première banque mondiale.

L'Industrial Bank of Japan, la Fuji Bank et la Dai-ichi Kangyo Bank – trois des principaux établissements financiers du pays – annoncent leur intention de créer un holding commun qui constituera la première banque mondiale, avec 1 267 milliards de dollars d'actif – devant la Deutsche Bank-Bankers Trust qui dispose de 899 milliards de dollars d'actif. Cette opération est le résultat de la restructu […] Lire la suite

27 mars 1999
France – Japon. Renault, premier actionnaire de Nissan.

Renault, premier constructeur automobile français, et Nissan, deuxième constructeur japonais, annoncent la conclusion d'un accord de « partenariat global » aux termes duquel le premier devient le principal actionnaire du second, en acquérant 36,8 p. 100 de son capital pour un montant d'environ 5 milliards d'euros – 33 milliards de francs. Trois dirigeants de Renault doivent occuper des postes de d […] Lire la suite

1998

26 novembre 1998
Chine – Japon. Visite officielle du président Jiang Zemin au Japon.

À l'issue de la visite officielle de Jiang Zemin à Tōkyō, la première d'un président chinois au Japon, les deux pays publient une déclaration commune relative à l'établissement d'un « partenariat pour le XXIe siècle ». Le document évoque la « responsabilité [du Japon] dans les souffrances et les dommages infligés au peuple chinois au cours de son agre […] Lire la suite

4-26 août 1998
Crise financière asiatique. Extension de la crise financière.

Le 4, la Bourse de New York enregistre sa plus forte baisse depuis le début de l'année. Les signes de ralentissement économique aux États-Unis font prendre conscience à Wall Street de l'impact probable, sur la croissance américaine, de la crise financière asiatique qui a débuté en juillet 1997.Le 7, l'annonce par le nouveau Premier ministre japonais, Keizo Obuchi, lors de son discours d'investitur […] Lire la suite

12-30 juillet 1998
Japon. Élection de Keizo Obuchi au poste de Premier ministre à l'issue du scrutin sénatorial.

Le 12, le Parti libéral démocrate (P.L.D.) subit un grave échec lors du renouvellement de la moitié du Sénat. Il paie ainsi, notamment, les atermoiements du gouvernement face aux réformes économiques exigées par la crise que traverse le pays. La formation du Premier ministre Ryutaro Hashimoto perd 17 des 61 sièges qu'elle détenait à la Chambre haute qui compte 250 élus. Le Parti socialiste est éga […] Lire la suite

12-24 juin 1998
Japon. Entrée en récession et chute du yen.

Le 12, Tōkyō annonce un recul de 1,3 p. 100 du produit intérieur brut au premier trimestre de 1998, ce qui confirme l'entrée en récession du pays, dont la croissance avait déjà enregistré un recul de 0,4 p. 100 au dernier trimestre de 1997. Conséquence de la crise financière apparue en Asie du Sud-Est en juin 1997, cette situation fait suite à plusieurs années de stagnation provoquée par l'éclatem […] Lire la suite

27-29 avril 1998
France – Japon. Visite du président Jacques Chirac au Japon.

Du 27 au 29, le président Chirac se rend au Japon pour inaugurer L'Année de la France, manifestation destinée à mieux faire connaître la France aux Japonais. Au cours de diverses rencontres officielles, le président français minimise la gravité de la crise financière asiatique et exprime sa confiance dans la capacité du Japon à sortir de la récession. Jacques Chirac se démarque ainsi des critiques […] Lire la suite

24 avril 1998
Japon. Adoption d'un plan de relance sans précédent.

Alors que la dégradation de la situation financière du pays se poursuit, le gouvernement adopte un plan de relance sans précédent qui annonce un changement d'orientation de sa politique économique. Ce plan marque l'échec du Premier ministre, Ryutaro Hashimoto, qui est critiqué jusque dans les rangs du Parti libéral-démocrate au pouvoir. Jusqu'alors privilégié, l'assainissement des comptes publics  […] Lire la suite

28-30 janvier 1998
Japon. Démission du ministre des Finances à la suite d'un scandale.

Le 28, le ministre des Finances, Hiroshi Mitsuzuka, présente sa démission à la suite de la mise en cause de deux hauts fonctionnaires de son administration dans une affaire de pots-de-vin qui a entraîné une spectaculaire perquisition dans les locaux du ministère.Le 30, alors que le ministère des Finances connaît une crise qui met en lumière la nécessité d'une profonde réforme de son fonctionnement […] Lire la suite

1997

3-29 décembre 1997
Crise financière asiatique. Mobilisation internationale pour tenter d'enrayer la crise sud-coréenne.

Le 3, le Fonds monétaire international (F.M.I.) présente un plan d'aide à la Corée du Sud d'un montant de 57 milliards de dollars, le plus important jamais accordé sous son égide. Les pays européens participent pour la première fois à un programme d'aide concernant l'Asie. Ce plan s'accompagne de contraintes qui visent à la restructuration de l'économie sud-coréenne, la onzième du monde et la deux […] Lire la suite

3-28 novembre 1997
Crise financière asiatique. Le Japon et la Corée du Sud frappés à leur tour par la crise financière.

Le 3, la maison de titres japonaise Sanyo Securities dépose son bilan. Elle laisse un passif équivalant à 18 milliards de francs. Il s'agit de la première faillite d'un courtier japonais depuis 1945.Le 16, la banque Hokkaido Takushoku, l'une des dix plus importantes du Japon, se déclare en faillite. La somme de ses créances douteuses est estimée à l'équivalent de 43,5 milliards de francs. Toutefoi […] Lire la suite

1er-2 novembre 1997
Russie – Japon. Sommet Eltsine-Hashimoto à Krasnoïarsk.

Les 1er et 2 se tient à Krasnoïarsk, en Sibérie, un sommet informel entre le président russe Boris Eltsine et le Premier ministre japonais Ryutaro Hashimoto, sur l'initiative de ce dernier. Qualifiée à Tōkyō de « pas en avant le plus important » depuis le rétablissement des relations diplomatiques bilatérales, en 1956, cette réunion aboutit à l'engagement des deux pays de si […] Lire la suite

11-22 septembre 1997
Japon. Reconduction de Ryutaro Hashimoto au poste de Premier ministre.

Le 11, les parlementaires du Parti libéral-démocrate (P.L.D.) reconduisent Ryutaro Hashimoto – seul candidat – à la tête de leur formation. Cela fait de lui le candidat désigné pour se succéder au poste de Premier ministre, le gouvernement disposant d'une majorité parlementaire. C'est la première fois que la présidence du P.L.D. n'est pas disputée entre plusieurs adversaires lors d'un renouvelleme […] Lire la suite

1996

17-19 novembre 1996
France – Japon. Visite du président Jacques Chirac au Japon.

Le 17, à son arrivée au Japon où il entame une visite d'État de quatre jours, Jacques Chirac déclare que l'Europe, frappée par la crise, doit « aller chercher la croissance là où elle est » en améliorant ses performances sur les marchés étrangers. Le second objectif de son voyage est de renforcer le lien euro-asiatique, maillon faible du triangle Europe-Amérique-Asie, au moment où le Japon remet e […] Lire la suite

20 octobre 1996
Japon. Victoire du P.L.D. aux élections législatives.

Le Parti libéral-démocrate (P.L.D.) du Premier ministre Ryutaro Hashimoto est le vainqueur des premières élections législatives organisées selon le nouveau mode de scrutin adopté en janvier 1994 pour limiter les effets du clientélisme, qui mélange les systèmes uninominal et proportionnel. Le P.L.D. remporte 239 sièges sur 500 (+ 28 par rapport à la Chambre basse sortante). Le Nouveau Parti du prog […] Lire la suite

15-17 avril 1996
États-Unis – Japon. Révision du traité de sécurité américano-japonais et visite du président Bill Clinton.

Le 15, les États-Unis et le Japon signent un traité qui garantit le soutien logistique de Tõkyõ en cas d'opération militaire américaine dans la région. Cette révision du traité américano-japonais de septembre 1951 renforce le système de sécurité mis en place entre les deux pays en élargissant son champ d'application à l'ensemble de la zone Asie-Pacifique et en faisant du Japon un véritable allié,  […] Lire la suite

5-11 janvier 1996
Japon. Élection de Ryutaro Hashimoto au poste de Premier ministre.

Le 5, le dirigeant socialiste Tomiichi Murayama, Premier ministre depuis juin 1994, présente sa démission. Il émet le souhait que Ryutaro Hashimoto, ministre de l'Industrie et du Commerce international et chef du Parti libéral-démocrate (P.L.D.) depuis septembre 1995, lui succède en cas de reconduction de la coalition au pouvoir formée du Parti socialiste, du P.L.D. et du Parti pionnier.Le 11, la  […] Lire la suite

1995

2-3 novembre 1995
Japon – États-Unis. Sanctions américaines contre la banque japonaise Daiwa.

Le 2, le tribunal de New York inculpe les dirigeants aux États-Unis de la Daiwa Bank, l'un des principaux établissements bancaires japonais. Ceux-ci sont accusés d'avoir dissimulé, depuis plus de onze ans, des opérations frauduleuses sur le marché obligataire américain, qui se sont traduites par des pertes de 1,1 milliard de dollars. La Réserve fédérale ordonne à la Daiwa Bank de cesser ses activi […] Lire la suite

15 août 1995
Japon. « Remords » du Premier ministre quant au rôle de son pays lors de la Seconde Guerre mondiale.

Lors d'une conférence de presse télévisée organisée à l'occasion du cinquantenaire de la capitulation, le Premier ministre socialiste Tomiichi Murayama reconnaît que son pays a été conduit à la guerre par la poursuite d'une « politique erronée ». Il admet sans réserve que la « domination coloniale » exercée par le Japon et l'« agression » dont celui-ci s'est rendu coupable ont « infligé des pertes […] Lire la suite

28 juin 1995
États-Unis – Japon. Accord sur l'automobile.

Au terme de près de deux ans de négociations, et quelques heures avant l'expiration de l'ultimatum fixé par Washington pour l'entrée en vigueur de sanctions sur les ventes de voitures japonaises aux États-Unis, les représentants américain et nippon du commerce parviennent à un accord sur l'ouverture du marché automobile japonais aux constructeurs étrangers. Signé à Genève sous l'égide de l'Organis […] Lire la suite

16 mai 1995
Japon. Arrestation du gourou de la secte Aum.

Le 16, la police arrête Shōkō Asahara, le gourou de la secte Aum Shinri-kyō, dans les locaux de son organisation, à Kamikuishiki. Il était recherché pour homicide depuis le 11. La secte Aum est présumée responsable de l'attentat au gaz sarin perpétré dans le métro de Tōkyō en mars, qui a fait treize morts. Quelque cent cinquante membres et cadres de la secte organisée en pseudo-État ont déjà été a […] Lire la suite

10-16 mai 1995
États-Unis – Japon. Aggravation du différend commercial sur l'automobile.

Le 10, l'administration américaine annonce son intention de saisir l'Organisation mondiale du commerce à propos du différend qui l'oppose au Japon, à la suite de l'échec, le 6, des négociations sur l'ouverture du marché automobile japonais. Les constructeurs nippons ont acquis 24 p. 100 du marché aux États-Unis alors que les constructeurs américains ne détiennent que 1,5 p. 100 du marché japonais. […] Lire la suite

20-30 mars 1995
Japon. Attentat au gaz toxique dans le métro de Tōkyō.

Le 20, douze personnes sont tuées et plus de cinq mille autres sont intoxiquées lors d'un attentat au gaz toxique perpétré dans le métro de Tōkyō. L'enquête révèle que seize colis contenant du sarin, un gaz mortel, ont été déposés sur trois lignes différentes de métro, ce qui accrédite la thèse du crime délibéré commis par un groupe organisé. L’attentat fera une treizième victime. Les soupçons se  […] Lire la suite

17 janvier 1995
Japon. Séisme meurtrier dans le Kansai.

Un tremblement de terre d'une magnitude de 7,2 sur l'échelle de Richter dévaste, à l'aube, le Kansai, région très peuplée du centre de l'archipel nippon. La ville de Kōbe, deuxième port du pays, est particulièrement touchée. Ce séisme, qui révèle l'insuffisance des mesures de prévention et des normes antisismiques adoptées au Japon, permet de constater de graves défaillances dans l'organisation de […] Lire la suite

1994

27 septembre 1994
Japon. Candidature du Japon à un siège de membre permanent du Conseil de sécurité de l'O.N.U.

Le Japon fait officiellement acte de candidature à un siège de membre permanent du Conseil de sécurité de l'O.N.U. Le Conseil de sécurité compte quinze membres, dont cinq permanents – États-Unis, Russie, Chine, France et Grande-Bretagne – qui disposent d'un droit de veto. La candidature de Tōkyō est soutenue par Washington ; Paris et Londres s'y sont ralliés. La reconnaissance publique, par les di […] Lire la suite

25-30 juin 1994
Japon. Désignation du socialiste Tomiichi Murayama au poste de Premier ministre.

Le 25, Tsutomu Hata, Premier ministre depuis avril, présente sa démission. Son gouvernement de coalition minoritaire était menacé d'une motion de censure déposée par le Parti libéral-démocrate (P.L.D.). Le Parti socialiste (P.S.J.), qui s'était dissocié de la coalition de Tsutomu Hata, envisageait en effet de la voter.Le 29, le Parlement désigne à la succession de Tsutomu Hata le président du P.S. […] Lire la suite

8-28 avril 1994
Japon. Remplacement du Premier ministre Morihiro Hosokawa par Tsutomu Hata.

Le 8, Morihiro Hosokawa, Premier ministre depuis août 1993, présente la démission de son gouvernement. Son geste s'explique par la révélation de son implication dans un scandale financier et par son incapacité à imposer une réforme politique que laissait prévoir sa nomination par la coalition opposée au Parti libéral-démocrate, après la victoire de celle-ci aux élections de juillet 1993.Le 25, la  […] Lire la suite

3-29 mars 1994
États-Unis – Japon. Accroissement du contentieux commercial.

Le 3, le président américain Bill Clinton annonce le rétablissement pour deux ans des dispositions de la loi sur le commerce dite « Super 301 », qui permet au gouvernement d'appliquer des sanctions aux pays exerçant des « pratiques déloyales » à l'encontre des États-Unis. La Super 301 avait été appliquée une première fois entre 1988 et 1990. Cette décision vise essentiellement le Japon dont l'excé […] Lire la suite

4 février 1994
Japon. Succès du premier lanceur de satellite nippon.

En réussissant le lancement de la fusée commerciale H-2 – entièrement japonaise – depuis la base de Tanegashima, dans l'île de Kyūshū, le Japon acquiert la capacité de placer des satellites sur orbite, après les États-Unis, la Russie, l'Europe et la Chine. Exploitant les technologies les plus avancées, la fusée H-2, développée depuis 1983, n'est toutefois pas encore commercialement compétitive. […] Lire la suite

21-29 janvier 1994
Japon. Difficile adoption des réformes politiques.

Le 21, le Sénat inflige une défaite au Premier ministre Morihiro Hosokawa en rejetant son projet de réformes adopté par la Diète en novembre 1993, qui visait à assainir la vie politique. Celui-ci portait notamment sur la modification du mode de scrutin et la limitation du financement des partis. Ce revers est provoqué par la fronde de plusieurs députés socialistes que ne compense pas le ralliement […] Lire la suite

1993

11-21 octobre 1993
Russie – Japon. Visite du président Boris Eltsine à Tōkyō.

Du 11 au 13, le président russe Boris Eltsine effectue une visite officielle au Japon. Il avait déjà reporté deux fois sa venue en raison de l'intransigeance de Tōkyō sur le dossier des îles Kouriles. Il affirme au Premier ministre Morihiro Hosokawa que son pays respectera « tous les traités » conclus par l'U.R.S.S., y compris la déclaration commune de 1956 qui engageait Moscou à restituer, après  […] Lire la suite

4-23 août 1993
Japon. Reconnaissance des atrocités commises pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le 4, le gouvernement sortant de Kiichi Miyazawa publie un rapport qui reconnaît le recrutement de « femmes de réconfort » par l'armée impériale, pendant la Seconde Guerre mondiale. Le gouvernement nippon « présente ses plus profonds regrets et exprime ses remords à toutes les femmes qui subirent des souffrances physiques et mentales irréparables ». L'initiative est particulièrement bien accueilli […] Lire la suite

4-9 août 1993
Japon. Élection de Morihiro Hosokawa au poste de Premier ministre.

Le 4, le Premier ministre Kiichi Miyazawa, dont la formation, le Parti libéral démocrate (P.L.D.), a perdu la majorité absolue aux élections de juillet, présente la démission de son gouvernement.Le 6, la Diète élit au poste de Premier ministre Morihiro Hosokawa, candidat de la coalition anti-P.L.D., au premier tour, par deux cent soixante-deux voix sur cinq cent onze. Ancien sénateur et ancien gou […] Lire la suite

18-30 juillet 1993
Japon. Affaiblissement du Parti libéral démocrate à la Diète.

Le 18 se déroulent les élections législatives anticipées organisées à la suite de la censure parlementaire du gouvernement de Kiichi Miyazawa, en juin. L'éclatement du Parti libéral démocrate (P.L.D.) qui s'en était suivi, avec la scission du Parti de la renaissance et du Parti pionnier, avait ramené le nombre de députés P.L.D. sortants de deux cent soixante-quinze à deux cent vingt-deux, en tenan […] Lire la suite

18-22 juin 1993
Japon. Motion de censure contre le gouvernement de Kiichi Miyazawa et dissolution de la Chambre.

Le 18, la Chambre des représentants adopte une motion de censure déposée par l'opposition pour dénoncer l'incapacité du gouvernement de Kiichi Miyazawa, en fonctions depuis novembre 1991, à faire voter une réforme destinée à assainir la vie politique par une modification du système électoral. Le vote de cette motion de censure n'est acquis que grâce aux voix de trente-neuf élus du Parti libéral dé […] Lire la suite

1992

23-28 octobre 1992
Japon – Chine. Visite de l'empereur Akihito en Chine.

Du 23 au 28, Akihito effectue la première visite d'un empereur du Japon en Chine. Aucun dirigeant chinois ne s'est jamais rendu à Tōkyō. Cette visite marque le vingtième anniversaire de la normalisation des relations entre les deux pays, que la mort de vingt millions de Chinois lors de l'invasion japonaise en 1931 avait durablement distendues. Cette visite satisfait la volonté de Pékin de rompre s […] Lire la suite

2-9 septembre 1992
Russie – Japon. Refroidissement des relations dû au contentieux sur les îles Kouriles.

Le 2, le président russe Boris Eltsine reproche au ministre japonais des Affaires étrangères Watanabe Michio, en visite à Moscou, de continuer à lier l'aide économique de son pays à la résolution du contentieux relatif aux îles Kouriles. Tōkyō, qui a réduit ses revendications, ne réclame plus la restitution immédiate de l'archipel, mais la reconnaissance de la souveraineté du Japon sur ce territoi […] Lire la suite

15 juin 1992
Japon. Participation possible aux missions de paix de l'O.N.U.

La Diète adopte, par trois cent vingt-neuf voix contre dix-sept, le projet de loi qui autorise, avec de nombreuses réserves, l'envoi de militaires à l'étranger dans le cadre des opérations de maintien de la paix des Nations unies. Hostiles à ce texte qu'ils jugent inconstitutionnel, les députés socialistes avaient démisionné en bloc avant le vote. Cette loi met en question une nouvelle fois – aprè […] Lire la suite

2-8 janvier 1992
États-Unis – Asie. Voyage du président George Bush en Asie.

Du 2 au 6, le président George Bush se rend successivement en Australie, à Singapour – où il annonce la levée de l'embargo économique contre le Cambodge en place depuis 1975 – et à Séoul. Il assure ses alliés du maintien de la présence militaire américaine dans la région.Le 7, il arrive à Tōkyō, principale étape de sa tournée ; il est accompagné des trois grands de l'automobile, les présidents de  […] Lire la suite

1991

10-17 novembre 1991
États-Unis – Asie. Tournée de James Baker en Asie et dénonciation du danger nucléaire nord-coréen.

Le 10, James Baker, secrétaire d'État américain, entame une tournée en Asie qui le conduit au Japon, en Corée du Sud et en Chine. Le développement d'un programme nucléaire militaire en Corée du Nord est au centre des discussions. Pyongyang est soupçonné de vouloir fabriquer une bombe atomique qui serait opérationnelle dans un délai d'un ou de deux ans. Le président George Bush avait annoncé, le 27 […] Lire la suite

5-27 octobre 1991
Japon. Élection de Kiichi Miyazawa au poste de Premier ministre.

Le 5, Toshiki Kaifu, Premier ministre depuis août 1989, annonce officiellement qu'il renonce à briguer un second mandat à la présidence du Parti libéral démocrate (P.L.D.) et donc à diriger le prochain gouvernement. Il a en effet perdu le soutien du principal clan du P.L.D., qui décide, le 11, d'approuver la candidature de Kiichi Miyazawa, âgé de soixante-douze ans, qui a été de nombreuses fois mi […] Lire la suite

10-12 août 1991
Japon – Chine. Visite du Premier ministre japonais à Pékin.

Le 10, Toshiki Kaifu, Premier ministre japonais, commence une visite officielle de trois jours en Chine, la première d'un chef de gouvernement d'un pays industrialisé depuis la répression du « printemps de Pékin » en 1989. À cette occasion, le gouvernement chinois annonce son intention de signer le traité de non-prolifération nucléaire et d'ouvrir un dialogue avec la communauté internationale sur  […] Lire la suite

26-31 juillet 1991
Japon – C.E.E. Compromis sur les importations d'automobiles japonaises en Europe.

Le 26, les représentants des Douze signent, à Bruxelles, après dix-huit mois de négociations parfois laborieuses, un accord sur les importations d'automobiles japonaises dans la C.E.E. Il s'agit d'un compromis entre les pays ayant instauré des quotas – essentiellement la France et l'Italie – et ceux qui ont autorisé l'installation sur leur territoire d'usines nippones. Les quotas doivent être supp […] Lire la suite

16-18 avril 1991
U.R.S.S. – Japon. Visite du président Mikhaïl Gorbatchev à Tōkyō.

Le 16, Mikhaïl Gorbatchev arrive à Tōkyō pour une visite d'État de quatre jours. Il est le premier haut dirigeant soviétique à se rendre au Japon. Les deux pays sont les derniers belligérants de la Seconde Guerre mondiale à ne pas avoir signé de traité de paix. Mikhaïl Gorbatchev espère obtenir du Japon une aide économique, notamment pour la mise en valeur de la Sibérie. Mais la normalisation des  […] Lire la suite

1990

12 novembre 1990
Japon. Intronisation de l'empereur Akihito.

L'empereur Akihito succède officiellement à son père Hirohito, mort le 7 janvier 1989. Au cours d'un rituel traditionnel d'intronisation, il se proclame cent vingt-cinquième empereur du Japon et s'engage à respecter la Constitution de 1947 ainsi qu'à assurer l'unité du peuple japonais. Les dignitaires de cent soixante pays, dont Michel Rocard pour la France, assistent à la cérémonie. […] Lire la suite

30 juillet 1990
Royaume-Uni – Japon. Rachat d'I.C.L. par Fujitsu.

Fujitsu, numéro un japonais de l'informatique, annonce l'achat de 80 p. 100 du capital d'I.C.L. (International Computers Limited), principal fabricant britannique d'ordinateurs, pour 742,8 millions de livres (environ 7,5 milliards de francs). Cet accord provoque d'autant plus de réactions en Grande-Bretagne ainsi que dans la C.E.E. que l'électronique européenne, victime de la concurrence farouche  […] Lire la suite

19-21 juillet 1990
France – Japon. Visite officielle de Michel Rocard au Japon.

Le 19, Michel Rocard arrive à Tōkyō, pour une visite officielle de trois jours. Il s'agit, tout d'abord, au cours de ses entretiens avec son homologue, Toshiki Kaifu, de tenter de lever le climat de méfiance qui s'est installé entre les deux pays.Les 20 et 21, après la « décrispation » diplomatique, Michel Rocard, tout en restant courtois, critique, devant des industriels japonais, le protectionni […] Lire la suite

3-28 avril 1990
États-Unis – Japon. Fin du contentieux commercial.

Le 3, les États-Unis et le Japon signent un accord sur l'ouverture du marché nippon aux satellites américains.Le 25, les deux pays parviennent à un autre accord destiné à faciliter les exportations américaines de bois vers le Japon. Ces deux textes, ajoutés à l'accord du 23 mars qui levait les restrictions imposées à la vente de superordinateurs américains au Japon, mettent fin au contentieux comm […] Lire la suite

20-23 mars 1990
Japon. Pousuite de la chute du yen et de la baisse de la Bourse de Tōkyō.

Le 20, la Banque du Japon annonce le relèvement de son taux d'escompte de 4,25 à 5,25 p. 100. Malgré ce renchérissement du crédit, attendu avec impatience par les milieux financiers nippons, le cours du yen continue de se dégrader : ce même jour, un dollar s'échange contre 153,65 yens. Depuis le début de l'année, l'indice Nikkei a chuté de 23 p. 100.Le 23, le ministre japonais des Finances, Hashim […] Lire la suite

18-27 février 1990
Japon. Élections législatives.

Le 18, lors des élections législatives anticipées imposées au Premier ministre Kaifu Toshiki par les barons de sa formation, le Parti libéral-démocrate (P.L.D., conservateur), au pouvoir depuis trente-cinq ans, conserve la majorité absolue à la Chambre basse en remportant deux cent soixante-quinze sièges (— 25) sur cinq cent douze. La représentation du Parti socialiste (P.S.J., centre gauche) de M […] Lire la suite

9-17 janvier 1990
Japon. Tournée européenne du Premier ministre.

Le 9, Kaifu Toshiki, Premier ministre japonais, commençant par la R.F.A. une tournée en Europe, prononce à Berlin-Ouest un important discours sur les relations entre son pays et l'Europe de l'Est, déclarant notamment : « Nous sommes prêts à soutenir positivement la démocratisation en Europe de l'Est et à l'aider à établir un ordre nouveau. » Il se rend aussi à Bonn pour rencontrer le chancelier Ko […] Lire la suite

1989

9 août 1989
Japon. Élection de Toshiki Kaifu au poste de Premier ministre.

Toshiki Kaifu, qui a été désigné la veille président du Parti libéral-démocrate (P.L.D.), est élu Premier ministre par la Diète en remplacement de Sosuke Uno, démissionnaire. Âgé de 58 ans, membre d'un clan minoritaire du P.L.D., Toshiki Kaifu a pour mission de rénover l'image de son parti et de conduire celui-ci aux prochaines élections législatives. Malgré la présence de deux femmes – ce qui est […] Lire la suite

23-24 juillet 1989
Japon. Démission du Premier ministre Sosuke Uno.

Le 23, après sa déroute aux élections municipales à Tōkyō le 2, le Parti libéral-démocrate (P.L.D.) de Sosuke Uno, Premier ministre depuis le 2 juin, subit une autre défaite sévère lors du scrutin pour le renouvellement partiel du Sénat. Le P.L.D., qui était majoritaire à la Chambre haute depuis 1955, n'y dispose plus que de 109 (— 33) des 252 sièges. Le déplacement de l'électorat flottant, tradit […] Lire la suite

2-4 juin 1989
Japon. Élection de Sosuke Uno au poste de Premier ministre.

Le 2, Sosuke Uno devient le nouveau président du Parti libéral démocrate (P.L.D.), puis il est élu Premier ministre par le Parlement où le P.L.D. est majoritaire. Ministre des Affaires étrangères dans le cabinet démissionnaire de Takeshita Noboru dont il reste proche, ce membre du clan minoritaire de l'ancien Premier ministre Nakasone Yasuhiro n'est pas impliqué dans le scandale politico-financier […] Lire la suite

11-25 avril 1989
Japon. Démission du Premier ministre Takeshita Noboru impliqué dans le scandale Recruit-Cosmos.

Le 11, Takeshita Noboru, élu Premier ministre en novembre 1987 et chef du clan le plus puissant du Parti libéral démocrate (P.L.D.) au pouvoir, reconnaît devant la Diète avoir reçu de l'argent de la firme Recruit-Cosmos et déclare assumer la « responsabilité politique et morale de l'affaire ». Révélé en juin 1988 par le quotidien Asahi, ce scandale trouve son origine dans les l […] Lire la suite

22-25 février 1989
Japon. Ballet diplomatique à l'occasion des obsèques de l'empereur Hiro-Hito.

Les 22 et 23, au milieu de mesures de sécurité d'une ampleur exceptionnelle, les représentants de plus de cent soixante pays, dont une soixantaine de rois et de chefs d'État, arrivent à Tōkyō pour assister, le 24, aux funérailles officielles de l'empereur Showa – Hiro-hito de son vivant –, décédé le 7 janvier. Les chefs d'État et de gouvernement présents en profitent pour multiplier les rencontres […] Lire la suite

7 janvier 1989
Japon. Mort de l'empereur Hiro-hito.

L'empereur Hiro-hito meurt à l'âge de quatre-vingt-sept ans ; il régnait depuis 1926. Son fils, Aki-hito, lui succède, inaugurant l'ère Heisei (« accomplissement de la paix »), dont le nom a été choisi par le gouvernement. […] Lire la suite

1988

16 novembre-24 décembre 1988
Japon. Vote de la réforme fiscale

Le 16, Noboru Takeshita, Premier ministre, fait approuver par la Chambre basse de la Diète six lois qui remanient profondément le système fiscal. Définitivement votée le 24 décembre, la réforme est applicable dès le début de la prochaine année fiscale (1er avril 1989) ; la principale innovation est la création d'une taxe à la consommation, version japonaise de la T.V.A., à a […] Lire la suite

1987

19 octobre 1987
Japon. Désignation de Takeshita Noboru au poste de Premier ministre

Takeshita Noboru est choisi par Nakasone Yasuhiro pour lui succéder à la présidence du Parti libéral démocrate (P.L.D.) et devenir chef du gouvernement, le 6 novembre.Le Premier ministre sortant, en choisissant le chef du plus important groupe du P.L.D., mais aussi la personnalité la plus effacée et la plus inexpérimentée en matière internationale, sauvegarde l'unité du P.L.D. tout en espérant con […] Lire la suite

27 août 1987
Japon. Confirmation des ambitions spatiales de Tōkyō

L'agence spatiale japonaise, la Nasda, lance avec succès sa première fusée à trois étages H-1 capable de mettre sur orbite un petit satellite de 550 kg. Cette fusée, dont seul le premier étage est de conception américaine, constitue la dernière étape avant le lanceur H-2 entièrement japonais, capable de mettre sur orbite un satellite de 2 tonnes et qui entrera en compétition avec le lanceur europé […] Lire la suite

1er juillet 1987
États-Unis – Japon. Démission de la direction de Toshiba, après des menaces de sanctions américaines

Le 1er, Shoichi Saba et Sugiichiro Watari, respectivement président et directeur général de Toshiba, l'un des principaux groupes industriels du Japon, remettent leur démission. La veille, le Sénat américain avait voté, par 92 voix contre 5, une résolution visant à interdire pendant deux à cinq ans l'importation par les États-Unis de produits du groupe Toshiba. Ce vote était  […] Lire la suite

17 avril-1er mai 1987
États-Unis – Japon. Sanctions commerciales américaines contre le Japon

Le 17, Ronald Reagan annonce les sanctions commerciales dont il avait menacé le Japon le 27 mars : la taxation à 100 p. 100 de plusieurs produits électroniques japonais importés est décidée. Bien que les marchandises taxées ne représentent que 0,3 p. 100 des exportations japonaises vers les États-Unis, cette « guerre commerciale » américano-japonaise suscite de profonds remous sur les marchés fina […] Lire la suite

27-30 mars 1987
États-Unis – Japon. Menaces de guerre commerciale américano-japonaise

Le 27, le président Reagan annonce que les États-Unis imposeront à partir de la mi-avril des droits de douane supplémentaires de 100 p. 100 sur les importations de matériel électronique japonais : seront concernés une quinzaine de produits grand public, comme les récepteurs de télévision ou les magnétoscopes. Ces mesures sont envisagées pour protester contre le non-respect par le Japon de l'accord […] Lire la suite

1986

31 octobre 1986
États-Unis – Japon. Accord financier américano-japonais

La Banque du Japon annonce que le taux d'escompte japonais est ramené de 3,5 p. 100 à 3 p. 100, son plus bas niveau depuis la Seconde Guerre mondiale. Cette mesure, qui satisfait les exigences formulées depuis plusieurs semaines par Washington, s'accompagne d'une déclaration commune de James Baker, secrétaire américain au Trésor, et de Kiichi Miyazawa, ministre japonais des Finances. L'accord conc […] Lire la suite

31 juillet 1986
États-Unis – Japon. Accord sur les circuits intégrés

Washington obtient la signature par Tõkyõ d'un accord pour protéger son industrie des circuits intégrés, c'est-à-dire les « puces » des ordinateurs, et de tous les matériels électroniques. Cet accord est qualifié d'« historique » par le président Reagan, à la fois parce qu'il préserve les intérêts américains dans un domaine stratégique d'avenir, mais aussi parce qu'il permet de satisfaire les lobb […] Lire la suite

6-22 juillet 1986
Japon. Important succès électoral pour Nakasone Yasuhiro

Le 6, les élections anticipées décidées par le Premier ministre Nakasone Yasuhiro pour le renouvellement de l'Assemblée ont lieu en même temps que les élections sénatoriales. C'est la seconde fois depuis 1945 que se présente une double élection. Le résultat de cette consultation constitue un raz-de-marée conservateur : le Parti libéral démocrate de Nakasone Yasuhiro, au pouvoir depuis 1955, obtien […] Lire la suite

1985

13-16 juillet 1985
Japon – France. Visite officielle du Premier ministre Nakasone Yasuhiro en France

Le 13, Nakasone Yasuhiro, Premier ministre japonais, arrive à Paris pour une visite officielle de quatre jours. Il commence par la France une tournée européenne qui le mènera ensuite en Italie et à Bruxelles. En effet, Tōkyō cherche à relancer la coopération avec la Communauté européenne pour faire contrepoids à ses rapports privilégiés avec les États-Unis. Paris de son côté demande que le marché  […] Lire la suite

2-9 avril 1985
États-Unis – Japon. Exacerbation de la querelle commerciale

Le 2, la commission des Finances du Sénat américain se prononce en faveur de l'instauration de quotas d'importation ou de droits compensatoires sur les produits japonais si le marché nippon ne s'ouvre pas plus largement aux importations américaines.Le 9, le gouvernement japonais annonce une nouvelle série de mesures destinées à faciliter l'accès des produits et capitaux étrangers à son marché. Ces […] Lire la suite

1984

6-8 septembre 1984
Corée du Sud – Japon. Première visite du président Chun Doo-hwan au Japon

Le 6, Chun Doo-hwan, président de la Corée du Sud, arrive au Japon pour la première visite officielle d'un chef d'État coréen, quarante ans après la fin de la colonisation de la Corée par le Japon. Il est reçu par l'empereur Hiro Hito et par le Premier ministre Nakasone Yasuhiro qui expriment leurs regrets pour cette période « infortunée » que fut la colonisation de la Corée par le Japon entre 191 […] Lire la suite

23-25 mars 1984
Japon – Chine. Visite du Premier ministre Nakasone Yasuhiro à Pékin

Du 23 au 25, Nakasone Yasuhiro, Premier ministre japonais, est reçu à Pékin avec les plus grands honneurs : en effet la Chine tient à donner à cette rencontre un éclat particulier et souhaite consolider durablement les relations entre Pékin et Tōkyō. Avant de s'envoler pour Pékin, Nakasone Yasuhiro avait déclaré : « Le Japon et la Chine doivent cimenter leurs relations, car elles deviendront le fo […] Lire la suite

1983

18-26 décembre 1983
Japon. Maintien au pouvoir de Nakasone Yasuhiro

Le 18, les élections au Parlement japonais marquent un net recul du Parti libéral démocratique (P.L.D.), formation à laquelle appartient le Premier ministre Nakasone Yasuhiro. Le P.L.D., au pouvoir depuis 1945, comptait 286 sièges sur 511 : il n'en retrouve que 258 et plusieurs ministres ne sont pas réélus. Nakasone Yasuhiro avait été contraint, à la fin de novembre, de dissoudre le Parlement à la […] Lire la suite

23-26 novembre 1983
Chine – Japon. Visite de Hu Yaobang au Japon

Du 23 au 26, Hu Yaobang secrétaire général du P.C.C., entreprend sa première visite officielle du Japon. La chaleur de l'accueil marque la volonté des deux pays d'un rapprochement diplomatique. Au cours d'une conférence de presse tenue le 26 à Tōkyō, Hu Yaobang dénonce le soutient des États-Unis à Taiwan et affirme que la visite du Premier ministre chinois à Washington, prévue pour janvier 1984, p […] Lire la suite

9-14 novembre 1983
États-Unis – Japon – Corée du Sud. Visite du président Ronald Reagan à Tōkyō et à Séoul

Le 9, Ronald Reagan arrive à Tōkyō, où il est reçu par l'empereur Hiro-Hito, et s'entretient avec le Premier ministre Yasuhiro Nakasone des problèmes de coopération stratégique.Le 10, le Japon et les États-Unis signent un accord pour coordonner leur politique monétaire afin d'équilibrer à terme la parité entre le yen et le dollar.Le 11, cette visite se termine par la réaffirmation de la responsabi […] Lire la suite

12-28 octobre 1983
Japon. Condamnation de Tanaka Kakuei en première instance

Le 12, Tanaka Kakuei, ancien Premier ministre impliqué dans l'affaire des pots-de-vin distribués par la firme Lockheed, est condamné, au terme d'un procès qui durait depuis 1977, à quatre ans de prison ferme et à une très forte amende. Les jours suivants, plusieurs manifestations ont lieu à Tōkyō pour réclamer sa démission de son siège de député. Le retentissement de cette conclusion judiciaire s' […] Lire la suite

12-17 février 1983
Japon. L'industrie nippone face à la montée des protectionnismes

Le 12, le Japon accepte de réduire ses exportations de magnétoscopes vers l'Europe et de les plafonner à 4,55 millions d'unités au lieu des 6 millions d'unités qu'il avait voulu obtenir. Il est également prévu qu'une certaine part du marché soit garantie aux constructeurs européens. Ces concessions japonaises visent à enrayer la montée des réflexes protectionnistes chez les partenaires commerciaux […] Lire la suite

3-25 janvier 1983
Japon. Premières initiatives diplomatiques du gouvernement Nakasone

Du 3 au 8, Shintaro Abe, ministre japonais des Affaires étrangères, se rend à Bruxelles pour rencontrer les responsables de la Commission européenne, puis à Londres, Paris, Bonn et Rome pour convaincre les Européens « du sérieux des mesures prises par les Japonais pour faciliter l'accès à leur marché » et obtenir en contrepartie « le maintien du libre-échange et le rejet du protectionnisme ».Les 1 […] Lire la suite

1982

24-26 novembre 1982
Japon. Désignation de Nakasone Yasuhiro au poste de Premier ministre

Les 24 et 25, ont lieu à Tōkyō les élections pour désigner le président du Parti libéral démocrate, au pouvoir depuis 1947. Le président du Parti conservateur devient automatiquement Premier ministre. Cette élection a été rendue nécessaire par la démission de Suzuki Zenko, Premier ministre. Le 12 octobre, Suzuki Zenko avait abandonné la direction de son parti et donc du gouvernement en raison des  […] Lire la suite

14-17 avril 1982
France – Japon. Visite du président François Mitterrand au Japon

Le 14, François Mitterrand, accompagné de plusieurs ministres – Jean-Pierre Chevènement, Claude Cheysson, Jacques Delors, Michel Jobert et Jack Lang –, arrive au Japon. C'est le premier voyage officiel d'un président français.Le 15, le président Mitterrand s'entretient avec l'empereur Hiro-Hito, puis il est reçu par les représentants du patronat japonais.Il demande au Japon de surmonter « les tent […] Lire la suite

1981

9-19 juin 1981
Japon – C.E.E. Voyage du Premier ministre Suzuki Zenko en Europe

Pendant dix jours, Suzuki Zenko, accompagné par une importante délégation, fait le tour des principales capitales de la C.E.E. La faiblesse de l'Europe face aux exportations japonaises est au centre des préoccupations. Le début de l'année 1981 a été désastreux pour la balance commerciale de la Communauté européenne avec le Japon, en particulier dans le secteur automobile. Le Premier ministre japon […] Lire la suite

6-19 mai 1981
Japon. Crise politique à propos de la défense

Du 6 au 9, le Premier ministre japonais, Susuki Zenko, en visite officielle à Washington, rencontre le président Reagan. Les engagements qu'aurait pris Susuki Zenko en matière de défense provoquent, au retour de ce dernier, de vives réactions de l'opposition : le Japon se serait en effet engagé à étendre sa responsabilité militaire au-delà de son espace aérien.Le 16, le ministre des Affaires étran […] Lire la suite

1er-19 mai 1981
États-Unis – Japon. Accord sur la limitation des exportations de voitures japonaises aux États-Unis

Le 1er, le gouvernement japonais annonce la limitation, pendant deux ans, des exportations de voitures japonaises vers les États-Unis : 1 680 000 voitures seulement (au lieu de 1 820 000) pendant le premier exercice ; un peu plus pendant le second.La nouvelle est bien accueillie par les États-Unis, qui ont fait pression sur le Japon. Mais elle suscite l'indignation des Europ […] Lire la suite

18 avril 1981
Japon. Révélation tardive de fuites radioactives

Une conférence de presse organisée par l'Agence japonaise pour l'énergie et les ressources naturelles confirme que d'importantes fuites de matières radioactives se sont produites le 8 mars à la centrale atomique de Tsuruga, sur la côte nord-ouest du Japon. Lors d'un premier examen, les concentrations dans les algues et le sable de la baie d'Urakoso sont évaluées à dix fois la norme. Un accident pr […] Lire la suite

16-27 février 1981
Vatican – Pakistan – Philippines – Japon. Voyage du pape Jean-Paul II en Asie

Le pape effectue un tour du monde en passant par Karachi, les Philippines, Guam, le Japon, Anchorage. L'Asie est le quatrième continent visité par le souverain pontife après l'Europe, l'Amérique et l'Afrique.À Karachi, le 16, après un attentat manqué, Jean-Paul II est reçu par Zia Ul-haq, président de la république islamique du Pakistan. Une messe est célébrée au stade de la capitale : dans son ho […] Lire la suite

— Universalis