Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

10 septembre 1985

Liban - France. Libération des derniers détenus libanais du camp d'Atlit, mais maintien en détention des otages français

Les cent dix-neuf derniers détenus libanais du camp l'Atlit sont relâchés par Israël. Ils faisaient partie des onze cent soixante-sept prisonniers du camp d'al-Ansar au Liban du Sud qu'Israël avait transférés, le 2 avril, sur son territoire et dont les pirates de l'air chiites, auteurs du détournement du Boeing de la T.W.A., en juin, à Beyrouth, avaient demandé la libération. Amal, qui avait permis le départ des trente-neuf passagers américains retenus à Beyrouth, avait assuré qu'après la libération de tous les détenus d'Atlit, les deux otages français Jean-Paul Kauffmann et Michel Seurat, enlevés le 22 mai, seraient aussi libérés. Mais les ravisseurs, qui sont des intégristes musulmans, présentent de nouvelles exigences et aucun otage n'est libéré.

— Universalis

Événements précédents