5-22 août 1985Liban. Reprise des combats et série d'attentats à Beyrouth

 

Le 5, au Liban du Sud, dans la « zone de sécurité » établie par Israël, deux soldats israéliens sont tués ainsi que trois des membres du commando qui avait attaqué la patrouille.

Le 9, les combats reprennent sur la ligne de démarcation qui sépare le secteur chrétien de Beyrouth-Est du secteur musulman de Beyrouth-Ouest ainsi que les bombardements des quartiers résidentiels de part et d'autre de cette ligne.

Le 14, l'explosion d'une voiture piégée à Baouchrieh, quartier populeux du secteur chrétien de Beyrouth, fait treize morts et quatre-vingt-cinq blessés.

Le 17, à nouveau dans le secteur chrétien, un attentat similaire à lieu à Antélias. Le bilan est encore plus lourd : cinquante-quatre morts et cent vingt-deux blessés.

Le 19, Beyrouth-Ouest est à son tour le lieu d'attentats. L'explosion de deux voitures piégées fait vingt-neuf morts et une centaine de blessés.

Le 20, à Tripoli, chef-lieu du Liban du Nord, un autre attentat à la voiture piégée fait quarante-cinq morts et cent vingt blessés.

Le 22, un accord de cessez-le-feu est conclu, sous l'égide de Damas, pour que cessent les combats et les bombardements entre les deux secteurs chrétiens : les tirs d'artillerie avaient atteint une intensité sans précédent dans la nuit du 19 au 20. Le bilan de deux semaines de violences est extrêmement élevé : au moins trois cent vingt morts et onze cents blessés.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  5-22 août 1985 - Liban. Reprise des combats et série d'attentats à Beyrouth », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 octobre 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/5-22-aout-1985-reprise-des-combats-et-serie-d-attentats-a-beyrouth/