Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

29 août 1985

France. Montée de la C.G.E. au capital de Framatome

Le groupe nationalisé C.G.E., l'un des premiers groupes mondiaux dans la construction électrique et les télécommunications, est désigné par l'État pour devenir, avec 40 p. 100 des parts, le principal actionnaire de Framatome, le constructeur français de chaudières nucléaires. Après la mise en liquidation de Creusot-Loire, le 12 décembre 1984, le capital de Framatome était provisoirement détenu en totalité par le Commissariat à l'énergie atomique. Le C.E.A. conserve, avec 35 p. 100 des parts, la minorité de blocage.

— Universalis

Événements précédents