SOYINKA WOLE (1934- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Premier écrivain africain à obtenir le prix Nobel de littérature, Wole Soyinka n'a jamais dissocié son engagement politique de son œuvre. Celle-ci, comme le soulignait le jury du prix Nobel, « tend à façonner le drame de l'existence au sein d'une véritable harmonie poétique ». Le théâtre sera l'instrument privilégié de cette tentative pour « percer la croûte épaisse de l'habitude qui étouffe les âmes et leur tendre le miroir de la nudité originelle. » Il est aussi pour l'écrivain le moyen de mettre en évidence, par l'invention de formes qui lui soient propres, les traits fondamentaux de l'univers culturel africain.

Wole Soyinka

Wole Soyinka

Photographie

Wole Soyinka, universitaire et dramaturge nigérian, a été condamné en 1967 sous prétexte d'activités pro-biafraises. Il rentre chez lui en octobre 1969, après deux ans passés en prison. En 1986, il obtiendra le prix Nobel de littérature. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Le dramaturge

Né à Abeokuta (Nigeria), Soyinka fit des études universitaires à Ibadan et à Leeds avant d'être accepté au Royal Court Theatre, à Londres, en 1958-1959. Après six ans passés en Europe, il devint universitaire à Ibadan, Ifé, Lagos et de nouveau à Ifé à partir de 1975. Sa carrière universitaire s'efface cependant devant sa carrière théâtrale : fondateur et directeur du théâtre Irisun et du « 1960 Masks Theatre », puis du Orisun Theatre Company, metteur en scène et parfois acteur, il est surtout dramaturge. The Swamp Dwellers (produit en 1958 ; Les Gens du marais, 1971) et The Lion and the Jewel (1959 ; Le Lion et la perle, 1968) peignent la vie au village sur un mode plutôt comique. A Dance of the Forests (1960 ; La Danse de la forêt, 1971) chante et satirise en même temps l'indépendance nigériane ; le mime, la danse, les masques et les motifs fantastiques yoruba y jouent surtout un rôle nouveau. Les comédies The Trials of Brother Jero (1960 ; Les Tribulations de frère Jéro, 1976) et Jero's Metamorphosis (1973 ; La Métamorphose de frère Jéro, 1986) ont pour protagoniste un prédicateur qui exploite la naïveté de ses ouailles. The Strong Breed (1964 ; Un sang fort, 1976) explore le thème du bouc émissaire. The Road (1965 ; La Route, 1988) met en œuvre le rituel quotidien des accidents de voiture [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  SOYINKA WOLE (1934- )  » est également traité dans :

AFRIQUE NOIRE (Culture et société) - Littératures

  • Écrit par 
  • Jean DERIVE, 
  • Jean-Louis JOUBERT, 
  • Michel LABAN
  •  • 16 604 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Littératures d'Afrique anglophone »  : […] Le prix Nobel décerné en 1986 à l'écrivain nigérian Wole Soyinka a certainement contribué à la reconnaissance internationale de l'excellence des littératures africaines, et en particulier de la vitalité de celles d'Afrique anglophone, longtemps éclipsées par le bruit fait autour de la négritude. En effet, l'Afrique anglophone, peut-être plus pragmatique, s'était d'abord manifestée par la plume d'h […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-noire-culture-et-societe-litteratures/#i_88471

LA DANSE DE LA FORÊT, Wole Soyinka - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Denise COUSSY
  •  • 835 mots
  •  • 1 média

Écrite à l'occasion des cérémonies de l'indépendance du Nigeria en 1960, la première pièce du dramaturge nigérian Wole Soyinka, La Danse de la forêt , est un texte qui, pour une œuvre de commande, témoigne d'une étonnante liberté de ton et d'esprit. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-danse-de-la-foret/#i_88471

NIGERIA

  • Écrit par 
  • Daniel C. BACH
  •  • 11 716 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « La pérennisation du pouvoir des militaires sous couvert de transition (1983-1999) »  : […] La II e  République prend brutalement fin lorsqu'une poignée d'officiers supérieurs des forces armées démet de ses fonctions Shehu Shagari, puis dissout les Assemblées et abroge la Constitution de 1979. Le général Muhammadu Buhari, apparenté à une famille aristocratique de Daura (État de Kaduna), devient chef de l'État. La gestion des affaires publiques demeure toutefois […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nigeria/#i_88471

POSTCOLONIALES LITTÉRATURES

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre DURIX, 
  • Jean-Louis JOUBERT
  •  • 8 468 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Une culture du syncrétisme »  : […] À la fin des années 1950, la production postcoloniale prend véritablement son essor. Pour des raisons de stratégies colonialistes, les territoires de l'anglophonie et de la francophonie donnent naissance à des phénomènes culturels nettement différents. Sans doute le discours sur la négritude, les écrits de Frantz Fanon et les théories tiers-mondistes ont-ils influencé davantage les littératures d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litteratures-postcoloniales/#i_88471

Voir aussi

Pour citer l’article

Michel FABRE, « SOYINKA WOLE (1934- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/wole-soyinka/