Auteurs dramatiques non occidentaux


BHĀRATA

  • Écrit par 
  • Roland BRETON
  •  • 316 mots

La tradition sanskrite se fonde sur un ensemble de Shâstras (śāstra, « traité normatif »), où sont énoncées les règles propres à chaque technique : médecine, astrologie, érotisme, etc.Dans le domaine littéraire, le plus célèbre de ces Shâstras est celui qui concerne l'art dramatique ; attribué à un certain Bhârata et concernant notamment […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bharata/#i_0

BHAVABHŪTI (VIIIe s.)

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 410 mots

L'art dramatique indien d'expression sanskrite est dominé par le nom de Kâlidâsa (peut-être du ive s.), mais la gloire de celui-ci a suscité toute une lignée de poètes désireux de l'égaler, sinon de le surpasser. Le plus important de ces continuateurs est Bhavabhûti (Bhavabhūti), un brahmane de haute culture qui fit carrière à la cour du roi Yashivarm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bhavabhuti/#i_0

CAO YU ou CAOYU [TS'AO-YU] (1905-1996)

  • Écrit par 
  • Paul BADY
  •  • 1 433 mots

Face au théâtre traditionnel, le drame moderne d'inspiration occidentale a eu quelque difficulté à s'implanter en Chine. Si le « théâtre parlé » [huaju] (par opposition à l'opéra chanté) a finalement réussi à s'imposer dans les années trente, c'est en grande partie à Cao Yu qu'il le doit. Le succès rencontré aussitôt par ses différentes pièces ne tient pas seulement à la grande […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cao-caoyu/#i_0

CHIKAMATSU MONZAEMON (1653-1724)

  • Écrit par 
  • René SIEFFERT
  •  • 2 854 mots
  •  • 1 média

De tous les dramaturges japonais, Chikamatsu Monzaemon est sans conteste le plus grand. D'un banal spectacle de marionnettes qui illustrait de plats récits de style pseudo-épique, il fit un genre dramatique nouveau, le ningyō-jōruri ; parallèlement, il transformait le kabuki, spectacle de bateleurs assez vulgaire, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chikamatsu-monzaemon/#i_0

COPI RAÚL DAMONTE, dit (1939-1987)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 469 mots

Né en 1939, à Buenos Aires, d'un père poète, peintre, directeur de journal exilé sous Perón, et qui va le ballotter de Montevideo à Rio de Janeiro en passant par Paris avant de regagner l'Argentine et d'une mère anarchiste et athée convertie au catholicisme la quarantaine venue, Copi aura été toute sa vie l'« inclassable », l'« insaisissable », celui par qui le scandale arrive, qui fascine et qu'o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/copi/#i_0

GAO MING [KAO MING] (XIVe s.)

  • Écrit par 
  • François VEAUX
  •  • 349 mots

Né au Zhejiang dans une famille qui se tient à l'écart de la vie politique, Gao Ming décide de passer des examens pour sortir de la misère. Licencié vers quarante ans, il occupe divers postes administratifs peu importants, participe à la répression, dans le Zhejiang, d'une insurrection dirigée par Fan Guozhen, chef d'une bande de marins et de pirates, qui se ralliera plus tard aux Mongols. Définit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gao-ming-kao-ming/#i_0

GAO XINGJIAN (1940- )

  • Écrit par 
  • Paul BADY
  •  • 540 mots

Même s'il n'avait pas obtenu en 2000 le prix Nobel de littérature « pour une œuvre marquée d'une amère prise de conscience et d'une ingéniosité langagière qui a ouvert des voies nouvelles à l'art du roman et du théâtre chinois », Gao Xingjian occuperait une place importante dans l'histoire de la littérature chinoise moderne. Né en 1940 à Ganzhou (Chine), diplômé de la section de français de l'Inst […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gao-xingjian/#i_0

GOROSTIZA MANUEL EDUARDO DE (1789-1851)

  • Écrit par 
  • Sylvie LÉGER
  •  • 311 mots

Poète, auteur dramatique mexicain de parents espagnols, Manuel Eduardo de Gorostiza participe à la guerre d'Indépendance de 1808 à 1812. Libéral exalté, il fréquente les célèbres réunions politiques et littéraires des cafés La Fontana de oro et La Cruz de Malta. Il publie ses premières poésies dans la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manuel-eduardo-de-gorostiza/#i_0

GUAN HANQING [KOUAN HAN-K'ING] (1210 env.-env. 1300)

  • Écrit par 
  • LI TCHE-HOUA
  •  • 1 563 mots

Guan Hanqing peut être considéré comme le plus grand des dramaturges chinois. Le choix de son nom personnel Hanqing, « sujet des Han », exprime le patriotisme de l'auteur face à la tyrannie mongole qui s'exerçait alors sur le peuple chinois, composé essentiellement des Han. Ce patriotisme se manifeste surtout par l'esprit de révolte qui anime la plupart de ses p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guan-hanqing-kouan-han-k-ing/#i_0

HARSHA, roi de l'Inde (606-647)

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 266 mots

Souverain converti au bouddhisme, sous le règne duquel se trouva unifiée, au ~ viie siècle, l'Inde septentrionale (du Cachemire au Bengale) et dont la capitale était Kanauj. Harsha (surnommé siladitya, « soleil de vertu ») passe pour avoir favorisé les artistes de son temps et fait de sa cour un des hauts lieux de la culture indien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/harsha/#i_0

HONG SHENG [HONG CHENG] (1650 env.-1704)

  • Écrit par 
  • François VEAUX
  •  • 319 mots

L'œuvre de cet auteur est représentative des courants intellectuels issus des Ming qui se maintiennent pour un temps sous la domination mandchoue. Outre des poèmes et des titres de pièces, on conserve de Hong Sheng un zaju, Quatre Beautés (Si chanjuan) et un chuanqi, Le Palais de la Longue Vie ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hong-sheng-hong-cheng/#i_0

KĀLIDĀSA (IVe-Ve s. env.)

  • Écrit par 
  • Pierre-Sylvain FILLIOZAT
  •  • 1 715 mots

Kālidāsa est le nom le plus célèbre de la littérature sanskrite. Dès que son œuvre est connue en Europe, elle suscite l'enthousiasme des romantiques. En Inde même il est cité très tôt, à partir du viie siècle, comme le premier poète, modèle de toute perfection littéraire, miroir fidèle de l'idéal hindou. Tout l'ordre, toute l'éthique du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kalidasa/#i_0

KRIGE UYS (1910-1987)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 369 mots

Poète, le Sud-Africain Uys Krige fut également l'auteur de nouvelles et de pièces de théâtre et traduisit des œuvres de l'espagnol et du français, ainsi que de l'anglais.Uys Krige naît le 4 février 1910 à Bontebokskloof, près de Swellendam, dans la province du Cap. Après avoir étudié à l'université de Stellenbosch, il part à l'étranger et, de 1931 à 1935, vit en France et en Espagne, où il apprend […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/uys-krige/#i_0

LABOU TANSI SONY (1947-1995)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis JOUBERT
  •  • 640 mots

Dramaturgeet romancier, Sony Labou Tansi – Marcel Sony pour l'état civil – est né le 5 juin 1947 à Kiwanza, au Zaïre. C'est là qu'il passe son enfance, auprès de sa grand-mère, qui l'a familiarisé avec les traditions et les légendes proliférantes du vieux fonds culturel bantou. De nationalité congolaise, il poursuit ses études à Brazzaville, notamment à l'École normale supérieure, dont il sort pro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sony-labou-tansi/#i_0

LI YU (1611-env. 1680)

  • Écrit par 
  • André LEVY
  •  • 486 mots

On a voulu voir en cet esthète un esprit superficiel qui se serait abandonné au divertissement vénal. Ne nous y trompons pas : cet écrivain « maudit » est peut-être le plus original et le plus libre que la Chine ait produit. N'a-t-il pas fallu attendre 1970 et un érudit étranger pour que l'ensemble de son œuvre soit enfin réédité ? Ne s'obstine-t-on pas à lui refuser la paternité d'un roman prohib […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/li-yu-1611-env-1680/#i_0

MA ZHIYUAN [MA TCHE-YUAN] (1226?-? 1285)

  • Écrit par 
  • François VEAUX
  •  • 335 mots

Dramaturge et poète, Ma Zhiyuan occupe une fonction subalterne après la conquête du sud de la Chine par les Mongols et connaît une fin d'existence paisible loin de la ville. Un zaju composé avec trois autres dramaturges ou acteurs, Le Rêve du millet jaune (Huangliangmeng), et deux autres de ses pièces ont pour thème la conversion d'un êtr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ma-zhiyuan-ma-tche-yuan/#i_0

MESSADI MAḤMŪD (1911-2004)

  • Écrit par 
  • Sayed Attia ABUL NAGA
  •  • 236 mots

Tunisien, agrégé d'arabe, rédacteur en chef de la revue Al-Mabāḥith (1944-1947), secrétaire général de l'Union générale des travailleurs tunisiens (1948-1953), ministre de l'Éducation nationale (1958), Maḥmūd Māṣadī (Messadi) est ensuite devenu inspecteur général de l'enseignement.Māṣadī publia en 1955 une pièce écrite quinze ans auparavant, Le Barrage ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mahmud-messadi/#i_0

MISHIMA YUKIO (1925-1970)

  • Écrit par 
  • Annie CECCHI
  •  • 2 291 mots

Brillant mondain et travailleur solitaire acharné, opportuniste et totalement anachronique, imbibé de valeurs occidentales et prônant les vertus japonaises les plus traditionnelles, épris des mots et cultivant ses muscles, hanté par la mort et amoureux de la vie, Mishima est un personnage multiple, paradoxal, dont l'œuvre, la vie, la mort peuvent irriter ou fasciner, mais laissent rarement indiffé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mishima/#i_0

MOFOLO THOMAS (1877-1948)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 308 mots

L'un des écrivains bantous les plus marquants : Thomas Mofolo écrivit trois romans dans sa langue maternelle, le sesotho, et on le considère généralement comme le premier romancier africain du xxe siècle. Son premier roman, Voyageur pour l'Orient (Moeti oa Bochabela), parut en feuilleton dans un journal en sesot […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-mofolo/#i_0

MOKUAMI KAWATAKE (1816-1893)

  • Écrit par 
  • René SIEFFERT
  •  • 515 mots

L'un des meilleurs écrivains du xixe siècle et l'un des trois plus grands hommes de théâtre du Japon, avec Zeami et Chikamatsu. Né à Edo (Tōkyō) dans une modeste famille de petits commerçants de la ville basse (Shitamachi), il avait de naissance la vivacité, la spontanéité, l'ironie et l'humour un peu gros des per […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mokuami/#i_0

NIANE DJIBRIL TAMSIR (1932- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 234 mots

Historien, dramaturge et nouvelliste d'origine guinéenne.Djibril Tamsir Niane naît le 9 janvier 1932 à Conakry, en Guinée. Après avoir terminé son cursus secondaire à Dakar, au Sénégal, le jeune homme étudie l'histoire à l'université de Bordeaux, dont il sort diplômé en 1959. Il enseigne ensuite à l'Institut polytechnique de sa ville natale avant de rejoindre l'Institut fondamental d'Afrique noire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/djibril-tamsir-niane/#i_0

NU‘AYMA MIKHA‘IL (1894-1988)

  • Écrit par 
  • Sayed Attia ABUL NAGA
  •  • 347 mots

Après des études ecclésiastiques au séminaire russe de Nazareth, puis à Poltava (1906), le Libanais chrétien Mikhā‘īl Nu‘ayma se rend aux États-Unis (1911), où il se fixe jusqu'en 1931, y devenant un des brillants représentants de l'émigration arabe en Amérique. Rentré au Liban en 1932, il publie une œuvre littéraire, philosophique et religieuse. Comme son maître Jubrān Khalīl Jubrān, Nu‘ayma voud […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mikha-il-nu-ayma/#i_0

SOYINKA WOLE (1934- )

  • Écrit par 
  • Michel FABRE
  •  • 826 mots
  •  • 1 média

Premier écrivain africain à obtenir le prix Nobel de littérature, Wole Soyinka n'a jamais dissocié son engagement politique de son œuvre. Celle-ci, comme le soulignait le jury du prix Nobel, « tend à façonner le drame de l'existence au sein d'une véritable harmonie poétique ». Le théâtre sera l'instrument privilégié de cette tentative pour « percer la croûte épaisse de l'habitude qui étouffe les â […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wole-soyinka/#i_0

TENDULKAR VIJAY (1928-2008)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 280 mots

Dramaturge et scénariste indien, Vijay Tendulkar signa plus de trente pièces en langue marathe ainsi que nombre de pièces en un acte, de nouvelles et de scénarios sur des sujets de société, tels que la violence, la pauvreté, les droits des femmes et la corruption. Parmi les pièces les plus célèbres de Tendulkar, signalons Shantata ! Court Chalu Ahe (1967, « Silence ! l'audience […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vijay-tendulkar/#i_0

TERAYAMA SHŪJI (1935-1983)

  • Écrit par 
  • Josiane PINON
  •  • 1 136 mots

Dans le Japon de l'après-guerre et jusqu'à sa mort, Terayama Shūji fut souvent celui par lequel le scandale arriva. Enfant terrible, il chercha sans cesse, face au réel, la la provocation poétique. Il passe d'ailleurs très tôt « de l'autre côté du miroir » : son père disparaît à la fin de la guerre, sa mère, serveuse dans une base américaine, l'abandonne ; recueilli par un parent, il vivra dès lo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/terayama/#i_0

TIAN HAN [T'IEN HAN] (1898-1968)

  • Écrit par 
  • Michelle LOI
  •  • 345 mots

Tian Shouchang (qui adopta le nom de plume de Tian Han) naquit à Changsha, province de Hunan, dans une riche famille paysanne. À l'école normale supérieure de Tōkyō (1914), il prend connaissance des œuvres dramatiques occidentales modernes. De retour en Chine en 1921, son activité à Shanghai d'auteur dramatique, de traducteur (Shakespeare, Wilde, Mérimée, Tolstoï, Gorki) et d'adaptateur lie son no […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tian-han-t-ien-han/#i_0

WALCOTT DEREK (1930-2017)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre DURIX
  •  • 1 680 mots
  •  • 1 média

Né le 23 janvier 1930 dans l'île de Sainte-Lucie aux Antilles, orphelin de père à l'âge d'un an, Derek Walcott est élevé avec son jumeau Roderick par sa mère Alix, directrice de l'école méthodiste de Castries. Derek devient rapidement conscient de sa singularité : dans une région du monde où la considération sociale est proportionnelle à la blancheur de la peau, ce « chabin » aux cheveux roux et a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/derek-walcott/#i_0

XU WEI [SIU WEI] ou WENCHANG (1521-1593)

  • Écrit par 
  • Pierre RYCKMANS
  •  • 1 422 mots

Xu Wei est aussi célèbre comme écrivain que comme peintre. Mais, malgré l'admiration fervente que lui voua une élite individualiste et excentrique (le littérateur Yuan Hongdao voyait en lui « le plus grand écrivain des Ming », et le peintre Zheng Banqiao déclarait qu'il se serait volontiers fait « le chien de son seuil »), il n'a pas eu très bonne presse auprès […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/xu-wenchang/#i_0

YACINE KATEB (1929-1989)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis JOUBERT
  •  • 953 mots
  •  • 1 média

« Ni les Numides ni les Barbaresques n'ont enfanté en paix dans leur patrie. Ils nous la laissent vierge dans un désert ennemi, tandis que se succèdent les colonisateurs, les prétendants sans titre et sans amour. » Les principales œuvres de Kateb Yacine, Nedjma, Le Polygone éclaté, Le Cercle des représailles tentent précisément de répondr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kateb-yacine/#i_0

ZEAMI (1363-1443)

  • Écrit par 
  • René SIEFFERT
  •  • 1 383 mots

Auteur, acteur, compositeur, Zeami est le premier en date des grands dramaturges japonais. Il donna au, dans les premières décennies du xve siècle, l'aspect qu'il a conservé à peu de choses près jusqu'à nos jours. On lui attribue près de la moitié du répertoire actuel de cette forme de théâtre ; mais plus important encore est l'e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zeami/#i_0


Affichage 

Wole Soyinka

Wole Soyinka

photographie

Wole Soyinka, universitaire et dramaturge nigérian, a été condamné en 1967 sous prétexte d'activités pro-biafraises. Il rentre chez lui en octobre 1969, après deux ans passés en prison. En 1986, il obtiendra le prix Nobel de littérature. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Wole Soyinka

Wole Soyinka
Crédits : Hulton Getty

photographie