MCCAY WINSOR (1867-1934)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Poète ou prophète ?

De ces activités multiples se détache Little Nemo, en particulier les quelque 300 planches de la première série, publiée du 15 octobre 1905 au 23 juillet 1911. De nombreuses séquences sont stupéfiantes à la fois par leur thème et par leur invention graphique : le monde nordique du palais de Glace, qui finira coupé en morceaux par des marchands de crème glacée (1907), celui de Befuddle Hall, aux perspectives étranges, qui déforment les personnages (1907-1908), le taudis de Shanty Town, où Nemo accomplit des miracles (1908), le « lit-cheval » (1908), l'invasion des « mauvais dessins » dans les planches (1909), l'épisode sur la planète des singes (1909), où les personnages doivent faire la preuve qu'ils sont des êtres intelligents (sujet qui sera repris par le romancier Pierre Boulle), le voyage sur Mars (1910), société hypercapitaliste, où tout doit être acheté, même les mots que l'on veut utiliser pour parler... Plus encore que les intrigues, ce sont les idées visuelles qui sont à la base des planches : l'exploration des possibilités formelles de la bande dessinée est le sujet sous-jacent et unificateur de l'œuvre. McCay est en effet le premier à jouer avec tous les codes de la bande dessinée, à concevoir la planche à la fois comme un ensemble et comme une organisation dans l'espace de différentes cases, le premier aussi à donner un rôle à la couleur (il a souvent recours à des nuances subtiles qui n'existent plus dans la presse actuelle). Les mondes de Slumberland sont changeants, avec des décors, selon les épisodes, baroques, néo-classiques, Art nouveau, mais toujours sujets à des anamorphoses.

Little Nemo n'a pas d'ancêtres directs, même s'il fait parfois penser à Lewis Carroll, à Alfons Mucha, aux peintres symbolistes et au roman de Lyman Frank Baum Le Magicien d'Oz (1900). Il n'eut pas non plus de descendance, seulement quelques imitateurs contemporains, dont les plus marquants furent The Kin-der-Kids (dans le Chicago Tribune en 1906) du peintre Lyonel Feininger (1871-1956) et The Explorigator (dans le New York World en 1908) de Harry Grant D [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  MCCAY WINSOR (1867-1934)  » est également traité dans :

LITTLE NEMO (W. McCay)

  • Écrit par 
  • Dominique PETITFAUX
  •  • 189 mots
  •  • 1 média

Il ne fallut pas dix ans à la bande dessinée américaine « à bulles » – née en 1896 avec The Yellow Kid de Richard Outcault – pour produire ses premiers chefs-d'œuvre, malheureusement aujourd'hui oubliés, comme The Kin-der-Kids (1906) du peintre Lyonel Feininger (1871-1956). L'œuvre la plus étonnante des années […] Lire la suite

BANDE DESSINÉE

  • Écrit par 
  • Dominique PETITFAUX
  •  • 17 293 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Le temps des bandes humoristiques »  : […] Le premier phénomène de masse de la bande dessinée américaine est The Katzenjammer Kids (1897) par Rudolph Dirks (1877-1968), une série sur les méfaits de deux garnements, inspirés des Max et Moritz de Wilhelm Busch (titre français : Pim Pam Poum ). La nature comique de cette bande et de celles qui suivront imposera en anglais des États-Unis le terme de comics pour désigner toute bande dessinée […] Lire la suite

CINÉMA (Cinémas parallèles) - Le cinéma d'animation

  • Écrit par 
  • Bernard GÉNIN, 
  • André MARTIN
  •  • 17 832 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Naissance du cinéma d'animation »  : […] Dès 1905, Segundo de Chomon utilise le film et une caméra à manivelle (qui ne permet pas encore d'isoler des images uniques) en animant des lettres et des motifs dessinés par groupes de trois à huit images. L’art de l’animation ne naîtra qu’à partir du moment où l’on pourra filmer image par image, en un seul tour de manivelle (le fameux «  one turn , one picture   » américain). Ce sont les progrès […] Lire la suite

Pour citer l’article

Dominique PETITFAUX, « MCCAY WINSOR - (1867-1934) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 03 février 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/winsor-mccay/