HENNIG WILLI (1913-1976)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La révolution cladistique

Comme l’a écrit son collaborateur Dieter Schlee, l’œuvre de Willi Hennig représente plus de 9 000 pages essentiellement consacrées à la zoologie des diptères. L’influence de ces travaux a dépassé le cercle des entomologistes, notamment en matière de systématique (la science des êtres vivants et de leurs parentés dans les dimensions spatiale et temporelle). Hennig, homme discret voire effacé, qualifié de « révolutionnaire timide » par son biographe Michael Schmitt, a révolutionné au milieu du xxe siècle les idées, méthodes et pratiques de la systématique, de la taxinomie (science des principes de la systématique) et de la phylogénétique (science des arbres évolutifs) avec ce qu’il a appelé la systématique phylogénétique, également connue sous le nom de cladistique. Sans Hennig, la classification moderne n’existerait pas.

Willi Hennig

Photographie : Willi Hennig

L’entomologiste allemand Willi Hennig est considéré comme le père de la cladistique, méthode de classification biologique actuelle fondée sur les relations de parenté existant entre les espèces.   

Crédits : D.R./ Archives P. Tassy

Afficher

Diagramme de Hennig

Dessin : Diagramme de Hennig

Ce schéma, dont l’original a été publié par Hennig en 1953, aussi simple soit-il, est à l’origine de la révolution cladistique. Il subdivise la notion de ressemblance en deux catégories en fonction du devenir du caractère morphologique. Soit le caractère se transforme au cours du... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Sa pratique de l’entomologie avec, d’une part, l’observation (déjà faite bien avant lui) d’éventuelles contradictions dans le partage des caractères anatomiques par différents groupes d’espèces et, d’autre part, les distributions géographiques desdits groupes, le conduit à poser les bases d’une nouvelle approche de la systématique. Son premier article méthodologique date de 1936, mais c’est son livre sur les fondements d’une théorie de la systématique phylogénétique (Grundzüge einer Theorie der phylogenetischen Systematik) qui marque en 1950 la première partie de sa carrière.

Pour nombre d’entomologistes, s’il faut retenir une œuvre dans toute la carrière de Hennig, c’est la monographie en trois volumes sur les larves des diptères publiée de 1948 à 1952. Les évolutions indépendantes des larves et des individus adultes sont une inépuisable source d’enseignement à la fois sur les processus ontogénétiques (développement des organismes) évolutifs et sur les associations de caractères. Ce sujet est au cœur d’un deuxième livre méthodologique qui assure à Hennig sa renommée internationale : Phylogenetic Systematics, publié en 1966 aux États-Unis.

Cet ouvrage en anglais transforme le domaine de la classification biologique. Aux États-Unis, la systématique phylogénétique est vite dénommée cladistics, expression que n’utilise pas Hennig mais qui connaît un succès indiscutable : Hennig devient le « père » de la cladistique. Dans son livre, il fournit les moyens de réaliser l’anticipation de Darwin : « Nos classifications en viendront autant que la chose sera possible, à être des généalogies. » 

Hennig enracine sa réflexion dans les idées évolutionnistes de son époque, mais il apporte des solutions inédites, comme l’éclatement de la notion de ressemblance. Nombre de systématiciens évolutionnistes, à l’instar d’Ernst Mayr (1904-2005), n’adhèrent pas à ces propositions qui s’imposent cependant au fil des années.

Le travail théorique de Hennig trouve son aboutissement dans son livre de synthèse sur la phylogénie des insectes, publié en allemand en 1969 (Die Stammesgeschichte der Insekten) et traduit en anglais en 1981 (Insect Phylogeny), ainsi que dans son débat avec Ernst Mayr en 1974.

Pendant les dix dernières années de sa vie, Hennig se consacre aussi à l’étude des insectes fossiles emprisonnés dans l’ambre de la Baltique, renouant avec ses travaux des années 1930. Il devient donc presque paléontologue à plein temps, lui qui a souvent été considéré comme hostile à cette discipline.

Sa mort, le 5 novembre 1976 à Ludwigsburg, a empêché Hennig d’assister au raz-de-marée de la biologie moléculaire dans les années 1980-1990. Avant de disparaître, il avait demandé à son fils aîné Wolfgang, généticien, de l’initier aux tout derniers développements des approches moléculaires.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Médias de l’article

Willi Hennig

Willi Hennig
Crédits : D.R./ Archives P. Tassy

photographie

Diagramme de Hennig

Diagramme de Hennig
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeur émérite du Muséum national d'histoire naturelle, Paris

Classification

Autres références

«  HENNIG WILLI (1913-1976)  » est également traité dans :

CLADISTIQUE

  • Écrit par 
  • Pascal TASSY
  •  • 2 994 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre «  Émergence de la cladistique »  : […] En 1966, Willi Hennig (1913-1976), entomologiste allemand, publie un ouvrage intitulé Phylogenetic Systematics qui va révolutionner la pratique de la construction des arbres évolutifs et celle de la classification biologique. Cette nouvelle méthode permettant de classer le monde vivant fut vite nommée cladistique, terme tiré du grec klados signifiant branche ou rameau. La cladistique est la sci […] Lire la suite

CLASSIFICATION DU VIVANT

  • Écrit par 
  • Pascal DURIS, 
  • Pascal TASSY
  •  • 7 196 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'évolutionnisme au XXe siècle  »  : […] La systématique qui s'est construite autour de la théorie synthétique de l'évolution (ou néodarwinisme) des années 1930-1940 s'est non seulement grandement accommodée du dualisme « somme des modifications » et « indications de descendance » mais elle a même privilégié la somme des modifications. Tel est le paradoxe d'une systématique qui s'est pourtant toujours référée à Darwin. On peut être sur […] Lire la suite

HISTOIRE DE LA CLADISTIQUE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Philippe JANVIER, 
  • Michel LAURIN
  •  • 1 665 mots

1950 L'entomologiste allemand Willi Hennig (1913-1976) publie Grundzüge einer Theorie der Phylogenetischen Systematik , ouvrage dans lequel il propose une nouvelle méthode de reconstruction des relations de parenté entre les espèces fondée exclusivement sur les états apomorphes (évolués ou particuliers) des caractères (surtout morphologiques), ainsi qu'une classification hiérarchique qui reflète […] Lire la suite

PHYLOGÉNIE ANIMALE

  • Écrit par 
  • Michaël MANUEL
  •  • 11 676 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Le renouveau des études  »  : […] Après un siècle de piétinement, l'évolution animale est redevenue, depuis le milieu des années 1980, un thème de recherche particulièrement productif et à la mode. Le phénomène se manifeste notamment par l'abondance considérable des publications consacrées à la phylogénie des métazoaires, y compris dans des revues scientifiques de très haut niveau. Le domaine a été redynamisé par l'arrivée de tech […] Lire la suite

PHYLOGÉNOMIQUE

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 3 010 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De la phylogénie à la phylogénétique moléculaire »  : […] Jusque dans les années 1950, les débats sur la construction des arbres phylogéniques ont porté sur les caractères physiques des organismes, dont la présence ou l'absence était suffisamment informative, ainsi que sur les méthodes utilisées pour la construction de la phylogénie. La démarche s'appuyait essentiellement sur les homologies entre organes déduites de l'anatomie et de l'embryologie compar […] Lire la suite

SYSTÉMATIQUE PHYLOGÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Philippe JANVIER
  •  • 346 mots

En 1950, l'entomologiste allemand Willi Hennig (1913-1976) publie son Grundzüge einer Theorie der Phylogenetischen Systematik , ouvrage dans lequel il expose sa méthode d'utilisation des caractères morphologiques afin d'élucider les relations de parenté entre les espèces ou les groupes d'espèces (taxons). Il propose que les classifications biologiques soient strictement hiérarchiques, reflétant l […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Pascal TASSY, « HENNIG WILLI - (1913-1976) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/willi-hennig/