NEZVAL VÍTĚZSLAV (1900-1958)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La poésie jouit dans l'opinion des Tchèques d'un prestige supérieur à celui de tout autre discipline littéraire. Le poète est tenu, depuis les débuts du romantisme, pour l'interprète privilégié de l'authenticité que le pays reconnaît sienne. Nezval n'échappe pas à ce sort. Admiré par les uns, raillé et parfois haï par d'autres, il maintient, à travers quatre décennies de la littérature contemporaine de son pays, une carrière littéraire prestigieuse : près de cent titres, parfois trois livres par année, poèmes, essais, romans, comédies. Tous les genres, mais aussi tous les tons, du poème qui prétend aussi résumer l'esprit de son époque aux quatrains enfantins, de la tragédie au canular ; les traités savants voisinent avec des pamphlets d'un goût parfois peu sûr, les criailleries littéraires se mêlent au sublime.

Si la valeur du poète ne faisait pas de doute pour les concitoyens de Nezval, ils s'interrogeaient néanmoins sur l'homme, le sens profond de son comportement et de ses idées. Sa fidélité au stalinisme n'est pas étrangère à l'ambiguïté qui enveloppe sa pensée comme son œuvre.

Dans les contradictions de l'entre-deux-guerres

Vítězslav Nezval est né avec le siècle dans la famille d'un instituteur morave. De son enfance, il gardera des souvenirs précieux qu'il cultivera, conscient de sa poétique basée sur la mémoire des sens plus que sur les constructions intellectuelles. Paysage et vie familiale, humbles joies et simples objets de la vie à la campagne, qui se transformèrent dans son « imagination concrète » en pièces maîtresses de son art. Ensuite, c'est la petite ville de Třebíč, avec son lycée, sa grand-rue et ses promenades quotidiennes, au crépuscule ; premières amours et premières lectures ; premiers vers dans le goût de l'époque. Peu avant le baccalauréat, Nezval est enrôlé dans l'armée impériale austro-hongroise. Il se réjouit lorsque éclate la révolution russe, espérant voir la vague déferler sur son pays et lui apporter la libération. Nezval vit ses quelques mois de service militaire à la manière de son illustre comp [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  NEZVAL VÍTEZSLAV (1900-1958)  » est également traité dans :

TCHÈQUE RÉPUBLIQUE

  • Écrit par 
  • Jaroslav BLAHA, 
  • Marie-Elizabeth DUCREUX, 
  • Marie-Claude MAUREL, 
  • Vladimir PESKA
  •  • 18 244 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « En pleine liberté »  : […] Alors que s'écrit ce chapitre de « littérature de guerre et de libération », la vie intellectuelle et artistique évolue dans le climat d'une démocratie libérale, pluraliste, tolérante. Šalda reste le maître incontesté, sévère, stimulant, ouvert, de la critique ; le traditionaliste Arne Novák (1888-1939) domine l'histoire littéraire ; le théoricien Karel Teige (1900-1951) anime plusieurs mouvements […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/republique-tcheque/#i_23185

Pour citer l’article

Ivo FLEISCHMANN, « NEZVAL VÍTĚZSLAV - (1900-1958) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/vitezslav-nezval/