TCHERNOMYRDINE VIKTOR STEPANOVITCH (1938-2010)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Ancien président de Gazprom, Viktor Tchernomyrdine fut Premier ministre de la Russie de 1992 à 1998.

Le rappel de Viktor Tchernomyrdine, août 1998

Photographie : Le rappel de Viktor Tchernomyrdine, août 1998

Rappelé par Boris Eltsine après le limogeage du gouvernement Kirienko, le nouveau Premier ministre russe, Viktor Tchernomyrdine (premier à gauche), rencontre quelques leaders parlementaires (24 août 1998), dont l'ultranationaliste Vladimir Jirinovski (en bas à droite) et le communiste... 

Crédits : PA Photos

Afficher

Viktor Stepanovitch Tchernomyrdine naît le 9 avril 1938 à Cherny-Otrog, dans la région d'Orenbourg, à la frontière avec le Kazakhstan. Après avoir servi dans l'armée soviétique de 1957 à 1960, il travaille comme technicien dans une raffinerie pétrolière de 1960 à 1967, et obtient une licence par correspondance auprès de l'institut polytechnique de Kouibychev (auj. Samara) en 1966. Entre temps, en 1961, il a rejoint le Parti communiste d'U.R.S.S. (P.C.U.S). Chargé des questions industrielles au sein du comité du parti de la ville d'Orsk de 1967 à 1973, il devient ensuite ingénieur en chef adjoint et directeur d'une raffinerie de gaz naturel à Orenbourg, postes qu'il occupe jusqu'en 1978.

Cette année-là, Viktor Tchernomyrdine part pour Moscou rejoindre l'appareil du comité central du P.C.U.S. Nommé vice-ministre de l'Industrie gazière en 1982, il est chargé de ce portefeuille trois ans plus tard, par Mikhaïl Gorbatchev. À ce titre, Viktor Tchernomyrdine dissout en 1989 le ministère du Gaz pour en faire une compagnie d'État baptisée Gazprom, laquelle devient l'une des rares grandes entreprises rentables de l'économie soviétique déclinante. Viktor Tchernomyrdine est toujours président du conseil d'administration de Gazprom au moment de la dissolution de l'U.R.S.S. et de la création de la Fédération de Russie en 1991. En juin 1992, il devient vice-Premier ministre ainsi que ministre du Combustible et de l'Énergie dans le gouvernement réformiste d'Egor Gaïdar. Quand le Congrès des députés du peuple refuse de prolonger le mandat de ce libéral à la tête de l'exécutif, le président russe Boris Eltsine le remplace par le centriste Tchernomyrdine le 14 décembre 1992. Ayant longtemps servi l'administration soviétique, ce dernier semble plus acceptable aux yeux du Congrès, qui valide sa nomination.

Dans sa mise en œuvre des politiques économiques de Boris Eltsine, Viktor Tchernomyrdine adopte une position intermédiaire entre les tenants de la privatisation et des réformes allant dans le sens de l'économie de marché et ceux qui veulent continuer à soutenir les compagnies publiques de l'ère soviétique. Il améliore les relations de l'exécutif avec un Congrès récalcitrant et parvient à juguler l'inflation, tandis qu'Anatoli Tchoubaïs et d'autres réformateurs de son gouvernement supervisent la privatisation de l'industrie et du commerce. Sur le plan politique, Viktor Tchernomyrdine gère la crise des otages de Boudennovsk en 1995 (il négocie personnellement avec les rebelles tchétchènes), action qui conduira à l'instauration d'un cessez-le-feu lors de la première guerre de Tchétchénie (1994-1996). Boris Eltsine, après sa réélection à la tête de la Fédération de Russie en 1996, maintient Viktor Tchernomyrdine au poste de Premier ministre. En mars 1998, ce dernier est cependant limogé quand le président renvoie l'intégralité du gouvernement pour installer un nouvel exécutif chargé de mener à bien les réformes économiques en cours. Nommé ambassadeur de Russie en Ukraine en 2001, Viktor Tchernomyrdine est relevé de ses fonctions en 2009, quand le conflit énergétique exacerbe les tensions entre les deux pays. Le président russe Dmitri Medvedev en fait alors son conseiller spécial auprès des pays de la Communauté des États indépendants. Il s'éteint le 3 novembre 2010, à Moscou.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Classification

Pour citer l’article

« TCHERNOMYRDINE VIKTOR STEPANOVITCH - (1938-2010) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/viktor-stepanovitch-tchernomyrdine/