Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

VARSOVIE

  • Article mis en ligne le
  • Modifié le
  • Écrit par , , et

La ville contemporaine

Le 1er février 1945, le gouvernement polonais choisit Varsovie pour capitale et met sur pied un organisme chargé de reconstruire la ville. Celle-ci concentre les fonctions de commandement de l'économie planifiée et accueille de nouvelles activités industrielles (aciérie à Huta Warszawa, construction automobile à ̣Zerań). Durant les décennies qui suivent, elle parvient à panser ses blessures et dépasse même ses limites géographiques et sa population d'avant guerre. Sous le régime communiste, l'industrie emploie un tiers des travailleurs, dans des entreprises d'État ou des coopératives.

Depuis le début de la transition, au début des années 1990, les mutations sont placées sous le signe de la concentration économique et spatiale. Si la dynamique démographique est faible (1 711 000 hab. en 2009), le développement des fonctions métropolitaines assure une grande partie de l'activité. Avec le retour de l'économie de marché, Varsovie est devenue le principal centre d'affaires du pays, lieu d'accueil privilégié des investissements étrangers (plus du cinquième du total national) qui font émerger une société fondée sur la connaissance et l'innovation, le commerce et la finance, les activités de service, de gestion et de direction. La privatisation de l'économie, l'appel aux capitaux internationaux ont favorisé la croissance des emplois tertiaires (plus des trois quarts des emplois) et accentué le processus de désindustrialisation.

La grande croisée nord-sud - est-ouest forme l'ossature de l'agglomération. Le site originel se situe sur la rive gauche, où des terrasses étagées offraient une tête de pont pour franchir la Vistule. Le développement a progressé parallèlement au fleuve, la ville s'allongeant à partir du noyau historique (Stare Miasto et Nowe Miasto) vers le sud, le long des avenues de Krakowskie Przedmieście et Nowy Świat, sur la « voie royale », lieu de résidence aristocratique. Au xixe siècle, la ville se développe vers l'ouest, l'avenue Marszałkowska est ouverte. Les quartiers industriels en bordure du fleuve s'étendent pour occuper le faubourg de Praga sur la rive droite. Entre les deux guerres, la ville progresse vers le nord (̣Zoliborz), le sud (Mokotów) et l'est. Détruite à 85 p. 100 par les Allemands en 1944, Varsovie est reconstruite selon les nouveaux principes de l'urbanisme socialiste, à l'exception du quartier historique de la vieille ville et du château royal, restaurés dans le respect du patrimoine architectural.

Varsovie - crédits : Poppy Pix/ Shutterstock.com

Varsovie

Champ d'expérimentation de la planification urbaine (municipalisation des sols), les quartiers centraux portent l'empreinte durable des réalisations de style stalinien (palais de la Culture, place de la Constitution, avenue Marszałkowska) et des bâtiments fonctionnels des années 1970 (hôtel Forum, magazin Centrum), tandis que de grands ensembles d'habitation, aux logements exigus et mal desservis en équipements, caractérisent les quartiers périphériques. L'essor des activités tertiaires supérieures tend à recomposer le centre-ville, favorisant sa mutation en city. Le centre directionnel s'étend vers l'ouest, à proximité de la gare centrale, où se dressent des tours géantes accueillant hôtels internationaux, sièges sociaux des grandes entreprises, banques et complexes de bureaux. La multiplication des centres d'activités tertiaires participe de cette métropolisation de l'espace urbain dont témoigne, depuis les années 1990, la flambée spéculative des prix du foncier et de l'immobilier. Les grandes enseignes européennes d'hypermarchés ont investi les complexes commerciaux de la périphérie. La pénurie de logements, le caractère peu fonctionnel du parc immobilier, pourtant récent, la vétusté des transports et l'obsolescence des infrastructures, hérités du système socialiste, sont[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : professeur d'histoire de la Pologne à l'École des études slaves et est-européennes de l'université de Londres (Royaume-uni)
  • : maître de conférences en géographie à l'université de Saint Andrews, Écosse
  • : directeur du musée d'Histoire de Varsovie
  • : directrice d'études à l'École des hautes études en sciences sociales

Classification

Pour citer cet article

Norman DAVIES, Andrew H. DAWSON, Janusz DURKO et Marie-Claude MAUREL. VARSOVIE [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 10/02/2009

Médias

Pologne : carte administrative - crédits : Encyclopædia Universalis France

Pologne : carte administrative

La Vistule - crédits : Glen Allison/ Getty Images

La Vistule

Ghetto de Varsovie - crédits : Hulton-Deutsch Collection/ Corbis/ Getty Images

Ghetto de Varsovie

Autres références

  • MAZOVIE

    • Écrit par
    • 469 mots

    Une des principautés qui constituaient la Pologne au Moyen Âge et dont la capitale est Varsovie. À sa mort en 1138, Boleslas laissait un testament qui divisait en effet la Pologne entre ses fils. Si l'État polonais fut unifié par Ladislas Ier le Bref en 1314, la principauté de Mazovie mena...

  • POLOGNE

    • Écrit par , , , , , , et
    • 44 233 mots
    • 27 médias
    ...minières et métallurgiques, dans les métiers nouveaux (imprimerie). Si Cracovie reste le principal marché intérieur, sa prépondérance est menacée par Varsovie, qui par surcroît devient la capitale à la fin du xvie siècle. Le volume du commerce maritime de Gdańsk est en accroissement à peu près continu...
  • TREBLINKA

    • Écrit par et
    • 765 mots

    Le complexe nazi de Treblinka, situé près du village homonyme, se trouvait à 80 kilomètres au nord-est de Varsovie sur la ligne Varsovie-Bia|lystok. Il comprenait en réalité deux camps distincts. Les nazis ouvrirent d'abord un petit camp, nommé Treblinka, à 4 kilomètres de la gare du même nom...

  • VARSOVIE INSURRECTION DE (1944)

    • Écrit par
    • 897 mots
    • 2 médias

    Éclatant le 1er août 1944 et écrasée le 2 octobre 1944, l'insurrection de Varsovie est certainement l'un des faits d'armes les plus glorieux de la nation polonaise. Cette insurrection qui n'a pas son pareil dans l'histoire de la Seconde Guerre mondiale a pourtant...