PADOUE UNIVERSITÉ DE

Née en 1222 de la migration de professeurs et d'étudiants de Bologne, en conflit avec leur commune. Les statuts de l'université de Padoue furent donc imités de ceux de Bologne ; à sa tête se trouvaient des recteurs élus par les étudiants. Ses débuts furent difficiles ; elle ne s'imposa vraiment qu'à partir de 1260-1262, avec l'arrivée de nouveaux transfuges bolonais. Protégée à la fois par les papes et par la commune (puis les seigneurs) de Padoue, l'université se développa au xive siècle ; son activité essentielle était l'enseignement du droit. Mais c'est avec le rattachement de Padoue au domaine de Terre Ferme vénitien que l'université connut son apogée. Certes, elle fut désormais étroitement contrôlée par l'État ; des fonctionnaires spéciaux surveillaient les étudiants, nommaient les professeurs. Mais Venise assura le recrutement de l'université en interdisant à tous ses sujets d'aller étudier ailleurs qu'à Padoue. Les étrangers affluaient aussi, attirés par la tolérance religieuse dont l'État vénitien sut faire preuve jusqu'à l'époque moderne. Padoue devint ainsi le « quartier latin de Venise » (Renan). L'université de Padoue ne se contentait pas d'assurer la formation juridique des patriciens vénitiens ; elle s'illustra aussi, aux xve et xvie siècles, dans le domaine des lettres, de la philosophie et des sciences. Avec Pomponazzi (1462-1525) y survécut l'averroïsme intégral, proscrit partout ailleurs ; mais l'humanisme pénétra aussi à Padoue où l'on étudiait, dès le début du xve siècle, la rhétorique latine et le grec. Jusqu'au xviiie siècle, Padoue fut également un grand centre d'études scientifiques, notamment médicales ; Vésale et Galilée y enseignèrent ; elle fut une des premières universités à avoir un jardin botanique (1545), et un « théâtre anatomique » (1594). Enrichie aujourd'hui d'instituts scientifiques modernes, l'université de Padoue reste une des plus importantes d'Italie.

—  Jacques VERGER

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : agrégé de l'Université, assistant à l'université de Nancy-II

Classification


Autres références

«  PADOUE UNIVERSITÉ DE  » est également traité dans :

ACQUAPENDENTE GIROLAMO FABRICI D' (1533-1619)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 406 mots

Lorsque Fallope mourut, en 1562, l'université de Padoue chargea Girolamo Fabrici, pourtant dépourvu de titres, de diriger les démonstrations d'anatomie ; son talent le fit nommer, trois ans plus tard, à la chaire de chirurgie puis, en 1571, à celle d'anatomie de cette […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acquapendente-girolamo-fabrici-d/#i_36058

AVERROÏSME

  • Écrit par 
  • Jean JOLIVET
  •  • 1 591 mots

Dans le chapitre « Averroïsme latin »  : […] 3. En 1408, Paolo Veneto (Paul de Venise) enseigne à la faculté des arts de Padoue, après avoir étudié à Oxford et à Paris. Sa doctrine de l'âme se rattache à la seconde manière de Siger, et il affirmera comme lui, après en avoir douté, que l'intellect agent est Dieu. Or cela n'est pas conforme à la pensée d'Averroès, non […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/averroisme/#i_36058

MOYEN ÂGE - Les universités médiévales

  • Écrit par 
  • Jean FAVIER
  •  • 2 180 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Vie littéraire et culture »  : […] que tels. Soucieux de critique textuelle, ils allèrent aux originaux grecs. Il y avait cinq chaires de grec à Bologne en 1465. Dès le début du xve siècle, l'enseignement des humanités était assuré à Bologne et Padoue. On enseigna la poésie latine à l'université médicéenne de Pise. Lefèvre d'Étaples enseignait à Paris la grammaire et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moyen-age-les-universites-medievales/#i_36058

VÉSALE ANDRÉ (1514-1564)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 727 mots
  •  • 5 médias

où il enseigne l'anatomie, il part pour l'Italie. Passant par Bâle et par Venise, il atteint Padoue à la fin de 1537, est reçu docteur de l'université et, après une remarquable leçon de dissection, il est nommé professeur d'anatomie et de chirurgie de cette université. Cette nomination est renouvelée en 1543 mais, pour une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-vesale/#i_36058

Pour citer l’article

Jacques VERGER, « PADOUE UNIVERSITÉ DE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/universite-de-padoue/