ARRAS UNION D' (1579)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Au cours de la révolte qui, au xvie siècle, les dressa contre la domination espagnole, les Pays-Bas s'étaient unis, en 1576, par la pacification de Gand qui établissait principalement une trêve religieuse entre les provinces du Nord, calvinistes, et les provinces méridionales, catholiques. La violation répétée, par les calvinistes, des clauses de la pacification eut pour conséquence la conclusion, le 6 janvier 1579, de l'Union d'Arras, pacte de confédération des provinces francophones du sud de la Wallonie.

Celles-ci, c'est-à-dire l'Artois et le Hainaut, ainsi que la ville de Douai, en Flandre wallonne, se réclamant de la pacification de Gand, exigeaient le retrait des troupes espagnoles et le maintien du catholicisme dans toutes les provinces. Les provinces du Nord, d'obédience calviniste, ripostèrent à l'Union d'Arras, par l'Union d'Utrecht (23 janv.), fondée sur une interprétation calviniste de la pacification.

Du 17 au 19 mai 1579, les signataires de l'Union d'Arras, auxquels s'étaient jointes les villes de Lille et d'Orchies (Flandre wallonne), signèrent le traité d'Arras avec le gouverneur espagnol Alexandre Farnèse. Ce traité, bientôt confirmé par le traité de Mons (12 sept.), stipulait le retrait des troupes espagnoles de ces provinces qui, en contrepartie, rompaient avec les états généraux et acceptaient la domination espagnole.

Farnèse ne tarda pas à réoccuper militairement les provinces méridionales des Pays-Bas (Belgique et Luxembourg), mais l'Espagne ne put jamais reconquérir les Pays-Bas septentrionaux.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  ARRAS UNION D' (1579)  » est également traité dans :

BELGIQUE - Histoire

  • Écrit par 
  • Guido PEETERS
  •  • 20 605 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Le soulèvement contre Philippe II »  : […] Charles Quint abdiqua à Bruxelles en 1555, laissant les Dix-Sept Provinces à son fils Philippe II. Éduqué en Espagne, ce dernier ne parlait aucune des langues nationales et ne comprenait ni l'esprit tolérant ni l'aversion pour l'absolutisme de ses sujets. Profondément catholique, Philippe II se posait en champion du concile de Trente, du centralisme à outrance et de la persécution des protestants […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/belgique-histoire/#i_37079

PAYS-BAS

  • Écrit par 
  • Christophe DE VOOGD, 
  • Frédéric MAURO, 
  • Guido PEETERS, 
  • Christian VANDERMOTTEN
  • , Universalis
  •  • 35 581 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « Généralités »  : […] Le soulèvement des Pays-Bas contre l'Espagne, appelé aussi guerre de Quatre-Vingts Ans, a déchaîné aux Pays-Bas des polémiques qui ne s'éteindront sans doute jamais et provoqué plus de controverses qu'aucun autre épisode de l'histoire de ce pays. Il y a même eu des historiens étrangers pour se risquer à en traiter, ce qu'ils ont souvent fait avec bonheur. Pour les historiens marxistes-léninistes, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pays-bas/#i_37079

RELIGION GUERRES DE

  • Écrit par 
  • Jean DELUMEAU
  •  • 4 619 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les Pays-Bas »  : […] Les Habsbourg de Madrid, malgré une épuisante guerre, ne purent davantage reconquérir toutes les provinces des Pays-Bas qui, pour des raisons surtout religieuses, se révoltèrent contre eux. Dans ce secteur de l'Europe, la décision de Philippe II de ne plus réunir les états généraux, la diffusion du calvinisme, une crise économique provoquée par la fuite d'artisans protestants créaient, vers 1560- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerres-de-religion/#i_37079

Pour citer l’article

« ARRAS UNION D' (1579) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/union-d-arras/