TRÈVES (histoire de l'art)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Allemagne : carte administrative

Allemagne : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Porte Noire à Trèves, Allemagne

Porte Noire à Trèves, Allemagne
Crédits : Bridgeman Images

photographie


Grand centre politique des Gaules et nœud routier important, Trèves (en allemand, Trier) dans le Palatinat conserve quelques ruines imposantes de l'occupation romaine : des thermes, un amphithéâtre, des fragments de remparts, la fameuse Porta nigra surtout, dont l'ampleur monumentale, les tours puissantes surprennent à une latitude aussi septentrionale. Trèves a été le siège d'un important évêché au Moyen Âge et fut dotée alors d'importants monuments religieux. L'abbaye de Saint-Maximin, reconstruite en partie au xixe siècle, a perdu son abbatiale qui exerça une grande influence au xe siècle, mais certaines œuvres d'art provenant sans doute de l'abbaye, comme l'autel portatif de saint André orné d'ivoires et d'émaux de la fin du xe siècle ou l'encensoir en bronze exécuté par Gosbertus au xiie siècle, sont conservées dans la Schatzkammer, la salle du trésor édifiée au xviiie siècle dans la cathédrale, derrière le maître-autel. La cathédrale repose en partie sur un palais romain fouillé en 1946. Le transept et les travées voisines datent de la fin de l'Antiquité. L'archevêque Poppo entreprit au début du xie siècle la construction d'un chœur occidental qui fut achevé vers 1070. Une abside à deux étages termine la nef ; elle est prolongée par deux murs droits qui ferment les collatéraux et par deux tourelles d'angle circulaires abritant des escaliers. La largeur inusitée de cette façade tient peut-être au fait qu'elle repose sur des fondations romaines. De part et d'autre de l'abside, deux portes cintrées donnent accès à l'intérieur ; elles sont abritées par deux hautes niches qui rappellent l'entrée de la chapelle impériale d'Aix-la-Chapelle. Au-dessus, deux galeries ornées d'arcades modèlent les murs et les allègent ; elles constituent une expérience précoce et limitée de la galerie naine qui a été développée à la cathédrale de Spire et dans l'art roman germanique. Le chœ [...]

Allemagne : carte administrative

Allemagne : carte administrative

Carte

Carte administrative de l'Allemagne. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Porte Noire à Trèves, Allemagne

Porte Noire à Trèves, Allemagne

Photographie

La Porte Noire (Porta Nigra) à Trèves, Allemagne. IVe siècle après J.-C. 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur émérite à l'université Paris-IV

Classification

Pour citer l’article

Anne PRACHE, « TRÈVES (histoire de l'art) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/treves-histoire-de-l-art/