TRENTIN-HAUT-ADIGE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Italie : carte administrative

Italie : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Les Dolomites

Les Dolomites
Crédits : Manfred Mehlig/ The Image Bank/ Getty Images

photographie


Le Trentin - Haut-Adige (13 613 km2, 985 128 hab. en 2006) est une région montagneuse d'Italie du Nord, dont Trente est la capitale. La dénomination actuelle remplace, dans la Constitution républicaine de l'Italie, celle de Tridentin (de Tridentium, nom latin de Trente) ou de Vénétie tridentine. Le nom de Südtirol est employé par les populations de langue allemande. Restée irrédente en 1866, la région n'est italienne que depuis 1918. Elle jouit, depuis 1948, d'un statut spécial d'autonomie. Le Trentin - Haut-Adige correspond à peu près au bassin supérieur de l'Adige, inscrit dans un milieu de haute montagne alpine, cristalline ou dolomitique, qui culmine à 3 900 mètres à l'Ortles et dépasse largement 3 000 mètres dans les Alpes atésines au nord et dans les Dolomites au sud-est. Le Haut-Adige traverse du cristallin sur sa plus grande longueur, épousant la courbure méridionale de l'Ötztal. Placé à la limite de deux massifs cristallins, cela lui vaut sa grande largeur à l'amont. Il s'encaisse au contraire à l'aval, formant une magnifique voie de rocade qui, par le très commode col de Rescia (Reschen), rejoint l'Inn dans les gorges de Finstermünz. L'Ortles comme l'Ötztal se contourne mais ne se traverse pas, ni dans la zone des grands sommets, ni dans la zone plus basse qui s'allonge jusqu'à Bolzano. La présence du Brenner, le col le plus bas (1 372 m) et le plus fréquenté des Alpes centrales, en fait une grande voie de passage unissant l'Italie à l'Autriche et à l'Allemagne.

Italie : carte administrative

Italie : carte administrative

Carte

Carte administrative de l'Italie. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Les Dolomites

Les Dolomites

Photographie

Une vallée dans les Dolomites, région du Haut-Adige, Italie. 

Crédits : Manfred Mehlig/ The Image Bank/ Getty Images

Afficher

D'amples conques intra-montagnardes, séparées par des gorges, concentrent populations et activités. Au-dessus des fonds de vallées soumis aux inversions de température, les adrets se consacrent à l'arboriculture et à la vigne, encore cultivée à l'altitude de 700 mètres dans le val Venosta. La forêt offre des ressources importantes et la transhumance se maintient sur les alpages les plus étendus du pays [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  TRENTIN-HAUT-ADIGE  » est également traité dans :

BOLZANO

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 544 mots

Bolzano (en allemand Bozen) est, depuis 1927, le chef-lieu de la province de Bolzano-Bozen, dans la région du Trentin-Haut-Adige (Italie du Nord). La ville est située à la jonction du Talvera (Talfer) et de l'Isarco (Eisach), juste au nord-est de leur confluence avec l'Adige, au nord de Trente. Elle est entourée sur trois côtés par des montagnes et donne vers le sud sur une plaine inondable consac […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bolzano/#i_9189

BRENNER

  • Écrit par 
  • Paul GUICHONNET
  •  • 681 mots
  •  • 1 média

Le col du Brenner (Brenner, Brennero : « passage ») est, avec le Gothard helvétique, l'une des voies majeures de franchissement des Alpes. Bien que cette région soit maintenant sectionnée par la frontière austro-italienne, elle ne forme qu'une seule unité géographique et ethnique. Sur le trajet le plus direct entre l'Allemagne du Sud et la plaine du Pô, le seuil du Brenner est un ensellement tecto […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/brenner/#i_9189

ITALIE - La vie politique depuis 1945

  • Écrit par 
  • Geneviève BIBES, 
  • Marc LAZAR
  • , Universalis
  •  • 31 392 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « La réponse du pays »  : […] Les premières élections politiques, celles de l'Assemblée constituante, le 2 juin 1946, confirment l'affirmation de trois partis de masse, communiste, socialiste et démocrate-chrétien et le déclin du parti de notables qui avait dominé la politique italienne du Risorgimento au fascisme, le Parti libéral. Avec 35,2 p. 100 des suffrages, la D.C. est consacrée premier parti italien et leader du bloc m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/italie-la-vie-politique-depuis-1945/#i_9189

Pour citer l’article

Michel ROUX, « TRENTIN-HAUT-ADIGE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/trentin-haut-adige/