TRANSFUSION SANGUINE

Les risques de la transfusion

Des germes Gram négatif risquent à titre exceptionnel de se développer lorsque le sang est conservé à 4 0C ; leur toxine est capable de provoquer chez le receveur un choc mortel. Les risques les plus importants sont de nature immunologique (incompatibilité érythrocytaire) et de nature infectieuse (risques devenus très faibles mais non nuls) : transmission de parasites (paludisme) ou de virus (hépatites à virus, sida, parvovirus B 19). Ces accidents ne doivent pas faire oublier que la transfusion sauve des milliers de vies humaines, et cela grâce à la générosité des donneurs bénévoles.

La transmission du sida par le sang et ses dérivés, observée dans la plupart des pays industrialisés entre les années 1980 et 1985 dans des proportions et délais comparables, a conduit à réformer nombre d'organisations transfusionnelles. En France, une Agence française du sang, devenue ensuite Établissement français du sang, avait été créée pour renforcer le contrôle des bonnes pratiques de préparation des produits sanguins et pour assurer « l'hémo-vigilance » (suivi des receveurs). La production et la distribution des produits labiles ont été disjointes de celles des produits stables , soumis à autorisation de mise sur le marché auprès de l'Agence française pour la Sécurité sanitaire et les produits de santé (Afssaps). Le fractionnement du plasma est désormais placé sous l'autorité d'un Laboratoire français des biotechnologies qui regroupe les anciens centres de fractionnement. Certains d'entre eux ont été supprimés. C'est le cas du C.N.T.S. dont les installations de fractionnement demeurent toutefois utilisées.

[...]

pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : professeur d'hématologie, directeur du Centre national de transfusion sanguine

Classification


Autres références

«  TRANSFUSION SANGUINE  » est également traité dans :

CHIRURGIE

  • Écrit par 
  • Claude d' ALLAINES, 
  • Jean-Édouard CLOTTEAU, 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 8 641 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La réanimation »  : […] La transfusion sanguine : l'idée de transfuser du sang à un homme qui en a perdu est très ancienne. Tentée plusieurs fois au xviie siècle (Denys fut le premier à l'oser), de l'animal à l'homme, puis d'homme à homme, elle avait dû être abandonnée en raison de ses échecs. Une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chirurgie/#i_26069

CŒUR - Chirurgie cardiaque

  • Écrit par 
  • Claude d' ALLAINES, 
  • Christian CABROL
  •  • 6 514 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Spécificités de la chirurgie cardiaque »  : […] Le deuxième obstacle était l'abondance de l'hémorragie qui risque de survenir lorsqu'on opère le cœur ou les gros vaisseaux qui en naissent. Les découvertes de la transfusion sanguine et le stockage de sang conservé ont permis de réduire ce risque très grave. Les besoins en sang conservé peuvent être énormes : on doit parfois utiliser […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coeur-chirurgie-cardiaque/#i_26069

DENIS JEAN-BAPTISTE (1643-1704)

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 520 mots
  •  • 1 média

. Denis venait de réaliser la première transfusion de sang chez l’homme. Les saignées avaient pour but de corriger l’état mental de ce patient ; l’amélioration fut, dit-on, spectaculaire. Les résultats sont communiqués le 22 juillet 1667 dans une lettre adressée à la Royal Society de Londres, qui publie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-baptiste-denis/#i_26069

FER - Rôle biologique du fer

  • Écrit par 
  • Carole BEAUMONT
  •  • 4 718 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le fer : ni trop, ni trop peu »  : […] qu'elle soit acquise ou génétique. Les surcharges d'origine nutritionnelle sont rares et les formes acquises sont essentiellement dues à des transfusions répétées par exemple chez les patients atteints de thalassémie. En effet, la transfusion d'1 litre de concentré globulaire apporte 750 mg de fer et, comme il n'existe pas de moyen pour l'organisme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fer-role-biologique-du-fer/#i_26069

FOIE

  • Écrit par 
  • Jean ANDRE, 
  • Jacques CAROLI, 
  • Yves HECHT
  •  • 15 673 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Transmission des hépatites virales »  : […] mode de transmission que les virus HIV. On les a découverts d'abord dans les suites de transfusions du sang et de ses diverses fractions thérapeutiques (fractions antihémophiliques, plasma, fibrinogène), mais on a ensuite rapidement démontré leur transmission par contact entre sperme et muqueuses. La transmission sexuelle du virus B a été très […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/foie/#i_26069

GROUPES SANGUINS : KARL LANDSTEINER

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 255 mots
  •  • 1 média

Karl Landsteiner (1868-1943), médecin viennois en même temps que biochimiste, fut un précurseur de l'étude moléculaire des maladies. Son nom reste surtout attaché à la découverte des groupes sanguins en 1901, pour laquelle il reçut le prix Nobel de physiologie ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/groupes-sanguins-karl-landsteiner/#i_26069

HÉMOPHILIE

  • Écrit par 
  • Édith FRESSINAUD, 
  • Dominique MEYER
  •  • 4 269 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  Traitement »  : […] Il n'existe actuellement aucun traitement curatif de l'hémophilie. Toute thérapeutique est donc essentiellement substitutive et consiste à augmenter le taux de facteur VIII ou IX à un niveau suffisant pour assurer une hémostase normale par l'apport de fractions plasmatiques concentrées de facteur VIII ou de facteur IX […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hemophilie/#i_26069

HÉPATITE C

  • Écrit par 
  • Stanislas POL
  •  • 5 422 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Modes de transmission du VHC »  : […] VHC a une transmission principalement parentérale, c'est-à-dire par contact avec le sang. En France, la présence des anticorps anti-VHC révélateurs de la contamination par ce virus est observée chez des patients qui avaient reçu des transfusions sanguines ou des produits dérivés du sang préalablement à l'introduction des marqueurs indirects d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hepatite-c/#i_26069

HISTOCOMPATIBILITÉ

  • Écrit par 
  • Jean DAUSSET, 
  • David GRAUSZ
  •  • 4 808 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « En transplantation »  : […] Souvent, le remplacement d'une valve cardiaque suffit en cas d'insuffisance plutôt qu'un cœur entier. Une valve peut être cryoconservée, mais a plus de chances de réussir si elle est compatible avec les tyes ABO et HLA du receveur. En matière de transfusion sanguine, le typage HLA est utile seulement dans le cas de transfusion des plaquettes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histocompatibilite/#i_26069

HYBRIDATION

  • Écrit par 
  • Georges BARSKI, 
  • Yves DEMARLY, 
  • Simone GILGENKRANTZ
  •  • 5 921 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le chimérisme lié à la reproduction humaine »  : […] démontrer la présence, chez certains sujets, d'un microchimérisme d'origine maternelle. Ces microchimérismes se retrouvent aussi chez des sujets ayant reçu des transfusions. Ces chimérismes, que l'on dit acquis, peuvent-ils avoir des conséquences pathologiques ? Peuvent-ils être à l'origine de maladies (cirrhose biliaire primitive, maladie de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hybridation/#i_26069

MALADIES INFECTIEUSES

  • Écrit par 
  • Catherine DUPUIS
  •  • 5 788 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Pénétration de l'agent infectant dans l'organisme neuf »  : […] sang (paludisme, fièvre jaune), soit un mécanisme de transmission artificiel, comme une transfusion à un sujet sain du sang provenant d'un sujet malade. On sait que le paludisme peut être ainsi transmis et que l'hépatite virale, dite sérique, répond à cet unique mécanisme ; la contagion s'étant produite à l'occasion d'un acte thérapeutique, il s' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladies-infectieuses/#i_26069

SANG - Identité et hérédité

  • Écrit par 
  • Jacques RUFFIÉ, 
  • Jean-Pierre SOULIER
  •  • 5 528 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Applications médicales »  : […] L'une des thérapeutiques de cette maladie est l'exsanguino-transfusion, qui consiste à remplacer la plus grande partie du sang du nouveau-né (Rh +) par du sang Rh —, invulnérable aux anticorps maternels. L'anémie est ainsi bloquée et l'organisme de l'enfant, désormais à l'abri des anticorps de la mère, a tout le temps de « refaire » son propre sang […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sang-identite-et-heredite/#i_26069

SIDA (syndrome immuno-déficitaire acquis)

  • Écrit par 
  • François BRICAIRE, 
  • Patrice PINELL, 
  • Yves SOUTEYRAND
  •  • 9 678 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Diagnostic »  : […] Les dons de sang doivent être testés pour éviter le risque de transmission transfusionnelle, risque couru lorsque du sang contaminé fut utilisé pour le traitement d'hémophiles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sida/#i_26069

ZIKA FIÈVRE ET VIRUS

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 2 014 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Mondialisation du virus Zika »  : […] le virus pouvait être transmis lors de relations sexuelles, tant par l’homme que par la femme, ainsi que lors de transfusions de sang. Du fait du caractère presque universel de son vecteur Aedes et de la transmission par voie sexuelle, la pandémie de virus Zika n’a aucune raison particulière de se limiter à sa distribution géographique actuelle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fievre-et-virus-zika/#i_26069

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Pierre SOULIER, « TRANSFUSION SANGUINE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 octobre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/transfusion-sanguine/