TRAITÉ DE L'ŒCONOMIE POLITIQUE, Antoine de MontchrestienFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'« œconomie politique » désigne la science aristotélicienne des richesses domestiques (du grec oïkos, « maisonnée », et nomos, « gouvernement »), appliquée au gouvernement du royaume. Le Traité de l'œconomie politique d'Antoine de Montchrestien (1576 env.-1621) marque le premier usage public de l'expression d'économie politique. Pièce importante de la tradition mercantiliste française, l'ouvrage se présente comme une adresse au jeune roi Louis XIII et à la reine mère sur la situation des finances de la France et les moyens d'enrichir le royaume. L'apostrophe qui ouvre le texte du Traité est claire : « Ceux qui sont appelés au gouvernement des États doivent en avoir la gloire, l'augmentation et l'enrichissement pour leur principal but. » Elle inscrit Montchrestien dans la lignée des premiers auteurs mercantilistes – Barthélemy Laffemas et Jean Bodin en France, John Hales et Thomas Mun en Angleterre –, pour qui l'ordre social suppose un État fort et des sujets prospères.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne, directeur du D.E.A. d'épistémologie économique

Classification


Autres références

«  TRAITÉ DE L'OECONOMIE POLITIQUE, Antoine de Montchrestien  » est également traité dans :

COLONIALISME & ANTICOLONIALISME

  • Écrit par 
  • Jean BRUHAT
  •  • 6 479 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Du mercantilisme à la Révolution française »  : […] Désormais et pour près de trois siècles, la colonisation est liée au mercantilisme. Il faut augmenter le numéraire intérieur en achetant aussi peu que possible à l'extérieur et en favorisant les industries nationales pour développer les exportations. Des débouchés sont nécessaires. Dès lors les mercantilistes sont favorables à l'expansion coloniale. On ne renonce pas aux motivations d'hier (l'apo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/colonialisme-et-anticolonialisme/#i_30149

ÉCONOMIE (Définition et nature) - Enseignement de l'économie

  • Écrit par 
  • Jean-Marc DANIEL
  •  • 5 519 mots

Dans le chapitre «  Les réticences historiques de la France face à l'économie politique »  : […] L'économie n'a jamais vraiment connu en France le statut qu'elle a acquis dans le monde anglo-saxon, même si l'expression « économie politique » a reçu son sens moderne d'un Français, Antoine de Montchrestien. C'est, en effet, en intitulant en 1615 un texte adressé au roi Louis XIII « Traité d'économie politique » que ce gentilhomme normand à la vie tumultueuse a fait entrer l'expression dans le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-definition-et-nature-enseignement-de-l-economie/#i_30149

FRANÇAIS EMPIRE COLONIAL

  • Écrit par 
  • Jean BRUHAT
  •  • 16 589 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Premières expériences »  : […] Au départ, il n'y a aucun dessein d'ensemble, et l'orientation s'explique par les changements qui sont intervenus. La paix intérieure est à peu près rétablie grâce à l'édit de Nantes en 1598, ce qui favorise la reprise de la vie économique. La fin des guerres de religion a libéré des gentilshommes avides d'aventures, de terres et de richesses. L'Espagne est affaiblie. L'Italie et le Saint Empire d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/empire-colonial-francais/#i_30149

MONTCHRESTIEN ANTOINE DE (1576 env.-1621)

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 495 mots

Fils d'un apothicaire, Montchrestien se fait connaître, dès 1596, en faisant jouer sa tragédie La Carthaginoise ou la liberté à Rouen. En 1601, il publie un livre de tragédies ( L'Écossaise ou le désastre , Les Lacènes ou la constance , David ou l'adultère , etc.). En 1605 paraît une nouvelle édition, avec u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antoine-de-montchrestien/#i_30149

Voir aussi

Pour citer l’article

Annie L. COT, « TRAITÉ DE L'ŒCONOMIE POLITIQUE, Antoine de Montchrestien - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/traite-de-l-oeconomie-politique/