TRAITÉ DE L'ŒCONOMIE POLITIQUE, Antoine de MontchrestienFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'expérience colbertienne

Les thèses développées dans le Traité connaîtront leur heure de gloire sous Louis XIV, lorsque Jean-Baptiste Colbert (1619-1683) les met en pratique entre 1666 et 1682. Dès son arrivée aux affaires, il instaure des tarifs douaniers sur les importations de produits manufacturés et sur les exportations de blé, il crée des manufactures royales en grand nombre et les dote de privilèges, il développe des sociétés de navigation, il importe largement les savoir-faire étrangers, il édicte des normes de contrôle de qualité des biens manufacturés, il simplifie la fiscalité, il réglemente strictement l'organisation du travail dans les manufactures.

Solidement ancrées dans l'expérience colbertienne – et cible privilégiée des libéraux du siècle des Lumières –, les thèses mercantilistes perdureront jusqu'à la seconde moitié du xviiie siècle : en Angleterre, avec William Petty (1623-1687) et John Locke (1632-1704), dans la péninsule Ibérique (où prédominent les thèses chrysohédonistes), en Allemagne (dans leur version caméraliste), ou encore en Suisse. Jusqu'à ce qu'Adam Smith s'élève, dans La Richesse des nations, contre ce mercantile system, qu'il désigne ainsi pour la postérité sous le nom de mercantilisme.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne, directeur du D.E.A. d'épistémologie économique

Classification


Autres références

«  TRAITÉ DE L'OECONOMIE POLITIQUE, Antoine de Montchrestien  » est également traité dans :

COLONIALISME & ANTICOLONIALISME

  • Écrit par 
  • Jean BRUHAT
  •  • 6 479 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Du mercantilisme à la Révolution française »  : […] Désormais et pour près de trois siècles, la colonisation est liée au mercantilisme. Il faut augmenter le numéraire intérieur en achetant aussi peu que possible à l'extérieur et en favorisant les industries nationales pour développer les exportations. Des débouchés sont nécessaires. Dès lors les mercantilistes sont favorables à l'expansion coloniale. On ne renonce pas aux motivations d'hier (l'apo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/colonialisme-et-anticolonialisme/#i_30149

ÉCONOMIE (Définition et nature) - Enseignement de l'économie

  • Écrit par 
  • Jean-Marc DANIEL
  •  • 5 519 mots

Dans le chapitre «  Les réticences historiques de la France face à l'économie politique »  : […] L'économie n'a jamais vraiment connu en France le statut qu'elle a acquis dans le monde anglo-saxon, même si l'expression « économie politique » a reçu son sens moderne d'un Français, Antoine de Montchrestien. C'est, en effet, en intitulant en 1615 un texte adressé au roi Louis XIII « Traité d'économie politique » que ce gentilhomme normand à la vie tumultueuse a fait entrer l'expression dans le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-definition-et-nature-enseignement-de-l-economie/#i_30149

FRANÇAIS EMPIRE COLONIAL

  • Écrit par 
  • Jean BRUHAT
  •  • 16 589 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Premières expériences »  : […] Au départ, il n'y a aucun dessein d'ensemble, et l'orientation s'explique par les changements qui sont intervenus. La paix intérieure est à peu près rétablie grâce à l'édit de Nantes en 1598, ce qui favorise la reprise de la vie économique. La fin des guerres de religion a libéré des gentilshommes avides d'aventures, de terres et de richesses. L'Espagne est affaiblie. L'Italie et le Saint Empire d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/empire-colonial-francais/#i_30149

MONTCHRESTIEN ANTOINE DE (1576 env.-1621)

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 495 mots

Fils d'un apothicaire, Montchrestien se fait connaître, dès 1596, en faisant jouer sa tragédie La Carthaginoise ou la liberté à Rouen. En 1601, il publie un livre de tragédies ( L'Écossaise ou le désastre , Les Lacènes ou la constance , David ou l'adultère , etc.). En 1605 paraît une nouvelle édition, avec u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antoine-de-montchrestien/#i_30149

Pour citer l’article

Annie L. COT, « TRAITÉ DE L'ŒCONOMIE POLITIQUE, Antoine de Montchrestien - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/traite-de-l-oeconomie-politique/