TRACHOME

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Traitement individuel et traitement de masse

Une distinction doit être faite entre le traitement des cas individuels de trachome et le traitement de masse des populations vivant dans les zones où la maladie est endémique.

Le traitement des cas individuels est facile à surveiller. Dans la mesure du possible, il faut améliorer les conditions de vie du malade et lui faire observer les règles élémentaires d'hygiène.

Au stade aigu, on peut utiliser en même temps les sulfamides (sulfadiazine) et les antibiotiques (en particulier les tétracyclines et leurs dérivés). Les premiers sont administrés par voie générale et les seconds par voie soit générale, soit locale, soit encore les deux à la fois. On donnera peut-être la préférence aux sulfamides retard plus faciles à administrer, mais les composés à action rapide présentent moins de risques de réactions toxiques ou allergiques.

L'action des sulfamides et des antibiotiques sur les Chlamydia est liée au métabolisme relativement complexe de ces micro-organismes. Les sulfamides inhibent la synthèse de l'action folique, mais toutes les Chlamydia n'y sont pas sensibles. Les antibiotiques inhibent la synthèse des protéines au niveau des ribosomes. La présence de mucopeptides dans leurs parois cellulaires rend les Chlamydia sensibles à quelques-unes des pénicillines, mais elles le sont davantage aux antibiotiques à spectre d'activité étendu. On a mis au point de nouveaux antibiotiques, tels que rifamycines et mitomycine. Des préparations retard permettraient de réduire la fréquence des applications.

Au stade chronique, outre les antibiotiques, on a encore recours aux cautérisations locales avec des sels de cuivre. Les interventions chirurgicales sont rares ; il s'agit d'excision de paquets de granulations situés dans le cul-de-sac palpébral. On peut remédier aux opacifications de la cornée par des greffes lamellaires.

On a constaté dans plusieurs pays que la thérapeutique avait dépassé son objectif immédiat, l'atténuation de la gravité des cas individuels, car une campagne de traitement de [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  TRACHOME  » est également traité dans :

ŒIL HUMAIN

  • Écrit par 
  • Jean-Antoine BERNARD, 
  • Guy OFFRET
  •  • 11 131 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Maladies de la conjonctive »  : […] Les maladies de la conjonctive sont très fréquentes. Il s'agit surtout des conjonctivites , qui sont dues à l'infection, aux phénomènes allergiques ou à une irritation physique ou chimique. Les symptômes d'une conjonctivite sont la congestion (l'œil est rouge), le larmoiement (avec parfois photophobie), les sécrétions plus ou moins purulentes, avec yeux collés le matin, enfin la sensation de cuiss […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean LEVADITI, Armand TIBI, « TRACHOME », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/trachome/