TRABZON, anc. TRÉBIZONDE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Agglomération de la Turquie du Nord-Est, située sur la côte de la mer Noire, Trabzon, l'ancienne Trapézos ou Trébizonde, fut de tout temps très actif au départ d'une route commerciale importante vers le haut pays arménien et perse. La ville connut son heure de gloire politique, comme capitale de l'empire indépendant des Comnènes, de 1204 (prise de Constantinople par les croisés) à 1461 (lors de sa conquête par les Turcs). Tête des caravanes vers la Perse pendant l'époque ottomane, elle se montra particulièrement active dans ce rôle au xixe siècle, de 1830 (période de pénétration du commerce britannique à vapeur dans la mer Noire) à 1900 (époque où se développe le transit vers l'Iran par la Russie). Trabzon a décliné dans la seconde moitié du xxe siècle : le détournement du trafic de l'Iran vers le golfe Persique par le Transiranien, la construction de la voie ferrée d'Ankara à Erzurum, l'organisation de transports routiers vers l'Iran à partir d'Erzurum et la jonction ferroviaire lui ont enlevé toute fonction commerciale importante. Port régional, il lui reste l'exportation des noisettes, du tabac, des textiles et du thé de la région. En 2000, avec 215 000 habitants, la ville (chef-lieu du département homonyme) couvrait à peine, à l'ouest du port moderne, l'espace occupé par la ville des Comnènes.

Turquie : carte administrative

Turquie : carte administrative

carte

Carte administrative de la Turquie. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

—  Xavier de PLANHOL

Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-Sorbonne, membre de l'Academia Europaea

Classification


Autres références

«  TRABZON, anc. TRÉBIZONDE  » est également traité dans :

PONT, Asie Mineure

  • Écrit par 
  • Xavier de PLANHOL
  •  • 876 mots

Nom antique de la partie nord-orientale de l'Asie Mineure, tiré du nom grec de la mer Noire (Pont-Euxin). La partie occidentale du Pont n'est guère individualisée, par rapport aux chaînons paphlagoniens ou aux bassins bithyniens, mais le secteur oriental présente une forte originalité naturelle. À l'est des trouées et des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pont-asie-mineure/#i_45865

Pour citer l’article

Xavier de PLANHOL, « TRABZON, anc. TRÉBIZONDE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/trabzon-trebizonde/