TOUSSAINT

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La fête de « tous les saints », que l'Église catholique célèbre le 1er novembre, est relativement populaire parce qu'elle s'est trouvée liée à la commémoration des défunts, fixée au 2 novembre. Beaucoup de fidèles n'ayant de pratique liturgique que quatre fois l'an (Noël, Pâques — ou les Rameaux —, le 15 août, la Toussaint), cette fête donne lieu à de longs défilés des familles, chrysanthèmes en main, venant rendre sur la tombe des leurs un culte aussi fort qu'obscur.

L'origine de cette fête n'est point le souvenir des morts, mais la dédicace de l'ancien temple du Panthéon de Rome par le pape Boniface IV en 607, suivant la pratique de l'Église des premiers siècles qui consistait à transformer en lieux chrétiens les lieux païens de culte. Un autre pape, Grégoire II, en 731, dédia à son tour une chapelle à l'église Saint-Pierre de Rome à tous les saints, qu'on commença alors à célébrer chaque année. Cette fête pénétra en France autour de l'année 837.

La signification liturgique de la Toussaint peut se résumer ainsi : tous les croyants qui ont été les « amis de Dieu », comme disent les textes anciens, même s'ils n'ont pas laissé leur nom dans quelque œuvre sortant de l'ordinaire, sont à commémorer, car ils appartiennent à cette part de l'Église qui, établie déjà « dans la gloire », se trouve mystérieusement en communion avec le peuple actuellement dans l'histoire. Cela revient à souligner que les fidèles sont tous appelés à cette sainteté de tous les jours qui consiste à être simplement évangélique. Au lieu d'honorer une personnalité, comme quelqu'un de plus admirable qu'imitable, la conscience chrétienne reconnaît, dans cette fête, la portée et la valeur des gestes quotidiens, le poids de chaque vie humaine, si cachée soit-elle, l'honneur que mérite le plus humble chrétien. Il reste que la religiosité populaire a fait glisser l'orientation de cette fête dans le sens de la prière pour les morts ou d'une réactivation solennelle du deuil causé par leur disparition.

—  Henri-Jacques STIKER

Écrit par :

Classification

Autres références

«  TOUSSAINT  » est également traité dans :

HALLOWEEN

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 789 mots

Fête d'origine celte et païenne, Halloween est une tradition bien ancrée dans le monde anglo-saxon, spécialement dans la société nord-américaine, aux États-Unis comme au Canada. Célébrée le soir du 31 octobre, veille de la Toussaint, elle revêt aujourd'hui un caractère surtout profane et commercial qui s'est répandu en Europe, non sans irriter certains milieux catholiques conservateurs. Sa proxim […] Lire la suite

JOUR DES MORTS

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 279 mots

Fête propre au monde catholique, le jour des Morts commémore, le 2 novembre, tous les fidèles défunts supposés endurer les tourments du purgatoire, leur âme étant restée coupable de péchés mineurs à l'heure de leur mort. Selon la doctrine catholique qui maintient contre le protestantisme l'efficacité de l'intercession, les prières des croyants restés sur Terre aideraient à purifier l'âme des défu […] Lire la suite

Les derniers événements

France. Droit de retrait en nombre à la SNCF après un accident. 16-1er octobre 2019

cheminots soutenus par la CGT font valoir leur droit de retrait « face à un danger grave et imminent », perturbant le trafic ferroviaire à la veille des vacances de la Toussaint. Le 19, le Premier ministre Édouard Philippe dénonce « un détournement du droit de retrait qui s’est transformé en grève […] Lire la suite

France. Mouvement de revendication lycéen. 8 octobre - 5 novembre 1998

pour améliorer l'animation et la surveillance des lycées ; les programmes seront allégés dès le retour des vacances de la Toussaint ; des mesures seront adoptées en vue d'aboutir, en 1999, à une moyenne inférieure à trente-cinq élèves par classe de baccalauréat. Le 29, le ministre désamorce en partie […] Lire la suite

Algérie. Enlèvement de trois agents consulaires français par des islamsites. 11-31 octobre 1993

françaises résidant en Algérie de rentrer provisoirement en France à l'occasion des vacances de la Toussaint. Le 30, Jean-Claude Thévenot et Alain Freyssier sont délivrés dans des circonstances non précisées, à la suite d'une importante opération de police. Le 31, Michèle Thévenot est à son tour relâchée, porteuse d'un message proférant des menaces envers les étrangers qui résident en Algérie. […] Lire la suite

France. Déblocage de crédits pour les lycéens. 4-23 novembre 1990

la veille d'une semaine où va reprendre l'agitation lycéenne entamée en octobre, puis interrompue par les vacances de la Toussaint. Ce mouvement lycéen exprime surtout l'exaspération d'une jeunesse essentiellement banlieusarde et provinciale devant l'insécurité et l'insuffisance de moyens dont souffre […] Lire la suite

France. Manifestations de lycéens. 15-26 octobre 1990

, le mécontentement s'étend et gagne la province : les lycéens dénoncent le manque de moyens de l'Éducation nationale et réclament davantage de surveillants et de professeurs. Les 24 et 26, à la veille des vacances de la Toussaint, de nouvelles manifestations sont organisées dans la plupart des grandes villes de province, malgré l'annonce par le ministère de la création de cent postes de surveillants, puis de mille postes de personnel administratif pour les lycées. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Henri-Jacques STIKER, « TOUSSAINT », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/toussaint/