EIFFEL TOUR

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Œuvre emblématique de la construction métallique et symbole de Paris, la tour doit son nom à l'entrepreneur qui assuma, seul, les risques de sa mise en œuvre, Gustave Eiffel (1832-1923). Associé aux ingénieurs Maurice Kœchlin et Émile Nouguier, ainsi qu'à l'architecte Stephen Sauvestre, Eiffel remporte en 1887 le concours organisé en vue d'élever, pour l'Exposition universelle de 1889, une tour de 300 mètres de hauteur au bord de la Seine. L'édifice, composé principalement de pièces d'acier assemblées au moyen de rivets, repose sur quatre piles à caissons à quatre arbalétriers. Jusqu'au troisième étage, l'ascension des visiteurs est facilitée par deux ascenseurs, remplacés en 1900. Vivement contestée avant même de voir le jour, la tour, qui devait être provisoire, devient vite populaire ; elle devra cependant son salut aux dispositifs de communications, qui bénéficient de sa hauteur (une station de radio permanente est installée en 1906). Repeinte régulièrement, elle a fait l'objet, à l'occasion des grands événements du xxe siècle, de décorations ou d'illuminations, notamment à l'occasion de l'Exposition de 1937, quand l'architecte André Granet conçoit les décors éphémères de la tour mise en lumière, et au moment du passage à l'an 2000.

Construction de la tour Eiffel

Construction de la tour Eiffel

photographie

Étapes de la construction de la tour Eiffel (1887-1889). Photographe : Théophile Féau (1839-1892). 

Crédits : Théophile Féau/ Henry Guttmann/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

—  Simon TEXIER

Écrit par :

Classification


Autres références

«  EIFFEL TOUR  » est également traité dans :

EIFFEL GUSTAVE (1832-1923)

  • Écrit par 
  • Frédéric SEITZ
  •  • 1 596 mots
  •  • 5 médias

Né en 1832 à Dijon, Gustave Eiffel est un représentant éminent du xixe siècle servi par une foi inébranlable dans le progrès scientifique et la technologie. Ingénieur diplômé de l'École centrale des arts et manufactures de Paris en 1855, il débute sa carrière dans différen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gustave-eiffel/#i_57189

ARCHITECTURE (Matériaux et techniques) - Acier

  • Écrit par 
  • Philippe BOUDON
  •  • 3 246 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Influence de l'acier sur la construction »  : […] Le xix e  siècle est redevable à l'acier des nouvelles techniques de construction qu'il a promues – béton armé et construction métallique – et qui ont remis en question d'une manière fondamentale la syntaxe élaborée depuis des siècles par les constructeurs. Dans l'un et l'autre cas, le caractère technologique fondamental de l'acier est sa haute ré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-materiaux-et-techniques-acier/#i_57189

FRANCE (Arts et culture) - Le patrimoine

  • Écrit par 
  • Nathalie HEINICH
  •  • 6 812 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Du monument historique au patrimoine »  : […] On pourrait, certes, faire tout d'abord l'histoire des objets désignés comme monuments historiques, à travers les différents thèmes susceptibles d'être commémorés, selon les époques et les contextes : hauts faits et grands hommes, événements et héros de la vie militaire, religieuse, politique, voire scientifique ou artistique. On pourrait ensuite […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-arts-et-culture-le-patrimoine/#i_57189

TÉLÉCOMMUNICATIONS - Histoire

  • Écrit par 
  • René WALLSTEIN
  •  • 18 646 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « L'invention de la triode »  : […] C'est l'invention de la triode (ou audion) en 1906 par Lee de Forest qui, en ouvrant la voie à l'amplification des signaux électriques et à la réalisation d'oscillateurs à fréquences élevées – va permettre de résoudre le problème de la modulation d'une onde électromagnétique par un signal BF. Son inventeur sera le premier à faire des expériences d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/telecommunications-histoire/#i_57189

TOURS DE GRANDE HAUTEUR ou GRATTE-CIEL

  • Écrit par 
  • Élisabeth PÉLEGRIN-GENEL
  •  • 6 124 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La naissance du gratte-ciel »  : […] C'est à la fin du xix e  siècle que les constructions de grande hauteur quittent le domaine du sacré pour le profane. Un concours de circonstances favorise la naissance des gratte-ciel à Chicago : un violent incendie détruit la ville en 1871 et tout est à reconstruire. La mise au point de l'ascenseur par Elisha Graves Otis en 1857 et la maîtrise […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tours-de-grande-hauteur-gratte-ciel/#i_57189

Pour citer l’article

Simon TEXIER, « EIFFEL TOUR », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 janvier 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/tour-eiffel/