THÉRAPEUTIQUEThermalisme

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les cures climatiques

Les éléments thérapeutiques des climats sont la situation géographique, la nature du sol et du sous-sol, la température et la pression atmosphérique, la composition et la pureté de l'air, les vents et surtout l'ensoleillement.

L'exposition au soleil, méthodiquement conduite, est l'héliothérapie. Ses effets les plus intéressants sont dus aux rayons ultraviolets d'une longueur d'onde comprise entre 280 et 320 nm. Si certaines contre-indications ne sont pas respectées, si des fautes techniques sont commises, des accidents peuvent intervenir.

L'héliothérapie est contre-indiquée dans la tuberculose pulmonaire, tandis qu'elle est utile dans les tuberculoses extra-pulmonaires, les psoriasis, certaines maladies de la peau, le rachitisme, et ce qu'il est convenu d'appeler chez l'enfant le lymphatisme. L'héliothérapie se combine avec les cures d'altitude, de plaine et de bord de mer.

Les climats d'altitude ont de remarquables effets stimulants chez les malades qui peuvent les supporter. Ils conviennent à certains convalescents, à certains asthmatiques, aux tuberculeux pulmonaires après la cessation de la fièvre et aux formes extra-pulmonaires de la tuberculose.

Certains climats de plaine ont des propriétés remarquables sur l'appareil respiratoire et le système nerveux. Les climats marins seront évoqués plus loin, à propos de la thalassothérapie.

Il existe une liste officielle des stations climatiques françaises, approuvée par l'Académie de médecine. Elles sont pourvues d'un corps médical compétent. Dans certains cas, les cures climatiques se font dans des établissements spécialisés : le sanatorium destiné à la tuberculose pulmonaire ou extrapulmonaire ; le préventorium, réservé à la primo-infection tuberculeuse ; l'aérium, qui est le placement familial surveillé destiné aux enfants convalescents ou dans la famille desquels un tuberculeux vient d'être dépisté ; les lycées climatiques, destinés aux enfants asthmatiques ; les classes de neige, qui ont connu depuis 1950 un développement foudroyant ; les établissements [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  THÉRAPEUTIQUE  » est également traité dans :

THÉRAPEUTIQUE - Vue d'ensemble

  • Écrit par 
  • Bernard GLORION
  •  • 2 280 mots

Prenant le relais des universités médiévales, le xixe siècle a établi les principes de base de l'activité médicale en développant une méthodologie cohérente dans l'analyse des situations pathologiques : c'est la méthode anatomo-clinique, qui est toujours en vigueur. Dans ce contexte, l'acte médical ne peut être exercé sans une longue préparation, à la […] Lire la suite

THÉRAPEUTIQUE - Physiothérapie

  • Écrit par 
  • Henri DESGREZ
  •  • 2 959 mots
  •  • 1 média

La physiothérapie consiste à traiter certaines maladies par des moyens physiques qui sont : des courants électriques (électrothérapie), des ultrasons (ultrasonothérapie), des rayonnements électromagnétiques (actinothérapie). Remarquons que les traitements par les rayons X et par les radiations des corps radioactifs appartiennent bien à la physiothérapie, mais ils font l'objet d'autres articles.Éle […] Lire la suite

THÉRAPEUTIQUE - Radiothérapie

  • Écrit par 
  • François ESCHWEGE, 
  • Maurice TUBIANA
  •  • 3 182 mots
  •  • 1 média

La radiothérapie des tumeurs malignes est née, à la fin du xixe siècle et au début de ce siècle, de deux découvertes différentes. D'une part, Becquerel observa accidentellement l'action biologique des radiations γ du radium, en constatant l'apparition d'un érythème en regard d'un tube de radium qu'il avait porté sur lui. D'autre part, les possibilités […] Lire la suite

THÉRAPEUTIQUE - Réanimation

  • Écrit par 
  • Maurice GOULON, 
  • François NOUAILHAT
  •  • 3 607 mots

La réanimation est une discipline médicale qui a pour but de traiter comme de prévenir les désordres mettant la vie en danger ; son individualisation récente est le fruit des progrès réalisés en physiopathologie, en biologie, en technologie médicale, en pharmacologie, et surtout de leur application concertée au traitement, grâce à des soins dits intens […] Lire la suite

THÉRAPEUTIQUE - Thérapies substitutives et régénératives

  • Écrit par 
  • Didier HOUSSIN
  •  • 4 332 mots

La substitution d'éléments du corps humain en vue de traiter des maladies trouve sa justification, au tout début du xixe siècle avec François-Xavier Bichat, dans la mise en évidence que certains organes ou tissus sont précisément le support corporel de ces maladies. Le concept de greffe thérapeutique naîtra de l'idée que les éléments vitaux ne peuvent […] Lire la suite

THÉRAPEUTIQUE - Chimiothérapie

  • Écrit par 
  • Michel PRIVAT DE GARILHE
  •  • 4 938 mots

La chimiothérapie est la science qui se propose d'appliquer, à des fins thérapeutiques, des « principes actifs » naturels ou synthétiques de structure parfaitement connue. Par extension et du fait qu'elle évolue de plus en plus vers une science exacte, la chimiothérapie se propose de dépasser le stade empirique et de mieux connaître le mécanisme d'action des principes actifs ou des […] Lire la suite

ACNÉ

  • Écrit par 
  • Corinne TUTIN
  •  • 3 296 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Traitements locaux des formes légères d’acné »  : […] Dans les formes très légères ou légères d’acné, le traitement est d’abord local sous forme de gel, crème ou lotion. Il repose sur l’usage de peroxyde de benzoyle (un agent oxydant antibactérien, également kératinolytique et antiséborrhéique) ainsi que sur les rétinoïdes topiques (dérivés du rétinol ayant une action en profondeur dans la peau). Ces deux familles de molécules réduisent l'hyperkérat […] Lire la suite

ACUPUNCTURE

  • Écrit par 
  • François BOUREAU
  •  • 2 986 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Électro-acupuncture »  : […] La majorité des travaux ont porté sur l'électro-acupuncture. Les avantages sont une plus grande facilité d'utilisation pour de longues périodes, un meilleur contrôle du niveau plus ou moins élevé de la stimulation électrique. Celle-ci est délivrée au travers des aiguilles d'acupuncture implantées au niveau des points chinois. L'idée n'est pas récente puisque en Europe, dès 1825, Sarlandière préc […] Lire la suite

ACUPUNCTURE AURICULAIRE ou AURICULOTHÉRAPIE

  • Écrit par 
  • Michel MARIGNAN
  •  • 995 mots

L' acupuncture auriculaire, ou auriculothérapie, est une méthode thérapeutique du domaine des réflexothérapies pour laquelle le pavillon de l'oreille est utilisé à des fins thérapeutiques mais aussi diagnostiques. Technique médicale en première apparence semblable à l'acupuncture chinoise – on a similairement recours à la piqûre de points à l'aide d'aiguilles stériles –, elle en diffère fortement […] Lire la suite

ADDICTION

  • Écrit par 
  • Bernard Pierre ROQUES, 
  • Eduardo VERA OCAMPO
  •  • 7 783 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La logique thérapeutique »  : […] Cette distinction entre dépendance et addiction, dans leur intrication, a toute son importance dans le traitement psychothérapique des personnes addictes. Car si la dépendance peut être « guérie », au sens médical du terme, par une cure de désintoxication, ou « substituée » par un autre produit sans les propriétés iatrogènes de la drogue, le traitement psychothérapeutique de l'addiction exige du […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

François BESANÇON, « THÉRAPEUTIQUE - Thermalisme », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 septembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/therapeutique-thermalisme/