THÉORIE DES COULEURS, Johann Wolfgang von GoetheFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

De la Théorie des couleurs (Farbenlehre) que Goethe (1749-1832) publie en 1810, résultat de vingt années d'efforts assidus, on n'a souvent retenu que l'extravagante croisade anti-newtonienne. Dans la Préface de son ouvrage, Goethe décrit le corps de doctrine de Newton (Opticks, 1704) et de ses « apôtres » comme une Bastille malcommode et vermoulue qu'il conviendrait de raser. Cet aspect, certes central et d'ailleurs sans cesse réaffirmé par Goethe, explique la réception hostile que lui réservèrent les physiciens et le sourire ironique de ceux qui, voulant se dispenser de lire le volumineux ouvrage, mettaient en avant les erreurs de l'auteur. Pourtant, la lecture n'en est pas réservée aux seuls spécialistes de Goethe, qui pourront étudier ici les idiosyncrasies du grand homme et chercher à voir pourquoi il a mobilisé plus d'énergie dans cette entreprise que dans bon nombre de ses travaux littéraires. On peut relever, dans la Farbenlehre, des aperçus que l'optique physiologique du xixe siècle reprendra avec bonheur (J. E. Purkinje, Johannes Müller) ; les réflexions sur l'harmonie et sur la valeur des couleurs ont inspiré de nombreux peintres, et les épistémologues liront avec profit la passionnante histoire des couleurs que Goethe propose dans la troisième partie de son ouvrage.

Johann Wolfgang von Goethe

Johann Wolfgang von Goethe

Photographie

Johann Wolfgang von Goethe (1749-1832) dans la campagne romaine, par J. H. W. Tischbein. Détail du portrait exécuté lors du voyage de l'écrivain en Italie. Städelinstitut, Francfort. 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : agrégé d'allemand, ancien élève de l'École normale supérieure, maître de conférences à l'université de Paris-VIII

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Christian HELMREICH, « THÉORIE DES COULEURS, Johann Wolfgang von Goethe - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/theorie-des-couleurs/