TAXI DRIVER, film de Martin Scorsese

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Palme d'or au festival de Cannes en 1976, Taxi Driver marque le début de la célébrité mondiale pour son metteur en scène comme pour son interprète principal, Robert De Niro, qui avaient déjà collaboré dans Les Rues chaudes (Mean Streets, 1973), et allaient encore tourner six longs-métrages ensemble. Pour Martin Scorsese, l'« Italo-Américain » qui se destinait à la prêtrise avant de s'investir dans le cinéma (et d'apprendre le métier dans le sillage du roi de l'efficacité à petit budget, Roger Corman), la reconnaissance artistique arrivait d'Europe. Le triomphe du « Nouvel Hollywood », après les succès au box-office de L'Exorciste (The Exorcist, 1973) de William Friedkin, du Parrain (The Godfather, 1972) de Francis Ford Coppola et des Dents de la mer (Jaws, 1975) de Steven Spielberg, était complet. Il semblait établi que le compromis trouvé par ces metteurs en scène, entre l'audace formelle des cinéastes européens et la tradition narrative hollywoodienne, constituait une voie viable pour le cinéma américain grand public. Un an plus tard, un autre membre du « Nouvel Hollywood » fixait cependant, et pour longtemps, un autre standard : George Lucas et sa Guerre des étoiles (Star Wars, 1977) rejetaient dans la catégorie du cinéma « sombre et difficile » les films comme Taxi Driver, palme d'or ou pas. Difficile, le film ne l'est pourtant guère, mais sombre, nul ne le contestera.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  TAXI DRIVER, Martin Scorsese  » est également traité dans :

HERRMANN BERNARD (1911-1975)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 3 003 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Vers d'autres horizons »  : […] Parmi les autres films dont Bernard Herrmann signe la musique dans les années 1940 et 1950, citons : All that Money can Buy de William Dieterle ( Tous les biens de la Terre , 1941), également connu sous le titre The Devil and Daniel Webster , qui lui vaudra son seul oscar ; Jane Eyre de Robert Stevenson (1944) ; Hangover Square de John Brahm (19 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bernard-herrmann/#i_37156

Pour citer l’article

Laurent JULLIER, « TAXI DRIVER, film de Martin Scorsese », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/taxi-driver/