Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

TARQUIN LE SUPERBE, dernier roi de Rome (534-509 av. J.-C.)

  • Article mis en ligne le
  • Modifié le
  • Écrit par

Septième et dernier roi de Rome (534-509 av. J.-C.), mort en 495 av. J.-C. à Cumes, près de l'actuelle ville de Naples.

Tarquin le Superbe (Ilucius Tarquinus Superbus) est, selon la tradition romaine, descendant de Tarquin l'Ancien et le gendre du roi étrusque Servius Tullius. Tarquin aurait assassiné son beau-père et établi un despotisme absolu, dont lui viendrait le surnom de Superbe (« orgueilleux »). Durant le règne de terreur qui s'ensuit, de nombreux sénateurs sont mis à mort. Plusieurs d'entre eux, menés par Lucius Junius Brutus, finissent cependant par se révolter lorsque le fils de Tarquin, Sextus, violente une noble romaine du nom de Lucrèce. Les Tarquins sont chassés de Rome et la république est proclamée en 509, selon la tradition. Tarquin aurait alors amené les voisins de Rome à déclencher une série d'attaques contre la ville. Rome bat cependant les cités étrusques de Caere, Véies et Tarquinia lors de la bataille de la forêt Arsia. Avec l'aide de Porsenna, le roi étrusque de Clusium, Tarquin inflige une défaite aux Romains mais ne parviendra pas à rétablir la monarchie. Il incite alors son gendre, Octavius Mamilius, dictateur de la Ligue latine, à se battre contre Rome au lac Régille. Après la défaite des Latins, Tarquin se réfugie auprès du tyran grec Aristodème de Cumes.

L'existence d'un traité conclu entre un dénommé Tarquin, probablement Tarquin le Superbe, et la ville de Gabies, à moins de vingt kilomètres de Rome, est formellement attestée. Le texte en sera en effet entreposé dans le temple de Semo Sancus à Rome jusqu'au règne d'Auguste (27 av. J.-C.-14 av. J.-C.).

—  ENCYCLOPÆDIA UNIVERSALIS

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

Classification

Pour citer cet article

Encyclopædia Universalis. TARQUIN LE SUPERBE, dernier roi de Rome (534-509 av. J.-C.) [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 25/03/2009

Autres références

  • CIVILISATION ROMAINE (notions de base)

    • Écrit par
    • 4 292 mots
    • 18 médias
    En 509 av. J.-C., Tarquin, dernier roi étrusque, est chassé. Les grandes familles imposent un nouveau régime : contre le risque de tyrannie ou de retour à la monarchie, le pouvoir suprême est dévolu à deux « magistrats », élus en même temps pour une année, les consuls. Ils doivent veiller aux intérêts...
  • INSTAURATION DE LA RÉPUBLIQUE ROMAINE

    • Écrit par
    • 198 mots
    • 1 média

    En — 509, le dernier roi étrusque de Rome, Tarquin le Superbe, aurait été chassé de la ville par Brutus à la suite d'une révolte déclenchée par le viol de Lucrèce, et la République aurait été instaurée ; tel est le récit transmis par la tradition. Il semble en réalité que cette dernière...

  • LUCRÈCE VIOL DE (509 av. J.-C.)

    • Écrit par
    • 457 mots
    • 1 média

    L'histoire des premiers temps de la Rome antique abonde en légendes variées soigneusement rapportées par les historiens latins et en particulier par Tite-Live. Dans le cas de Lucrèce, la légende, qui est toujours la transformation imaginaire d'une réalité, revêt l'aspect d'un roman. En 509,...

  • ROME ET EMPIRE ROMAIN - Les origines

    • Écrit par
    • 5 651 mots
    • 1 média
    ...collines d'une enceinte continue. Son règne, bénéfique, est mal récompensé, il tombe sous les coups de ses gendres, fils eux-mêmes de Tarquin l'Ancien. Un de ceux-ci s'empare du pouvoir et va régner de 534 à 509 sous le nom de Tarquin le Superbe. C'est le type même du tyran dont le pouvoir est fondé sur...