Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

TALLENSI

Population voltaïque vivant dans le nord du Ghāna et dont la langue appartient au groupe gour, les Tallensi constituent un exemple classique de société sans État. En l'absence de toute unité politique, l'identité même d'une telle population par rapport à des voisins, proches par la langue et par la culture, pose un problème, dans la mesure où les critères de délimitation, généralement d'ordre culturel, ne coïncident pas entre eux.

Essentiellement agriculteurs, les Tallensi cultivent les céréales, en particulier le mil ; l'élevage est pratiqué de manière annexe. La culture est intensive et le terroir nourrit une population qui contraste par sa densité avec celle des zones voisines ; les femmes commercialisent les produits. Dans la société tallensi, la filiation est patrilinéaire, de même que l'héritage et la succession. L'habitat est dispersé, mais les lignages étendus et les clans — unités exogames pourvues d'un totem — sont localisés. Le mariage s'accompagne d'une compensation matrimoniale et il scelle une alliance entre deux lignages. Dans la forme de vie traditionnelle de cette société, le culte des ancêtres était pratiqué, ainsi que le culte de la terre ; ce dernier donnait lieu à de grandes cérémonies. Aujourd'hui la société tallensi s'est adaptée aux réalités modernes : le christianisme et la scolarisation se sont développés ; l'économie de marché a pénétré la campagne, et de nombreux Tallensi émigrent vers les villes.

— Roger MEUNIER

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : chargé de cours à l'université de Paris-VIII, assistant de recherche à l'École pratique des hautes études

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • ETHNOLOGIE - Ethnologie générale

    • Écrit par Raymond William FIRTH
    • 9 581 mots
    Le modèle régissant l'habitat joue un grand rôle dans le fonctionnement du principe unilinéaire. Chez lesTallensi, les maisonnées de frères et de fils de frères sont habituellement voisines, puis les maisonnées d'une même zone forment un lignage plus vaste et ainsi de suite, reflétant la structure...
  • FORTES MEYER (1904-1983)

    • Écrit par Jean POIRIER
    • 281 mots

    Longtemps occupé à travailler dans des régions très variées du continent africain, Meyer Fortes a poursuivi simultanément une carrière de chercheur spécialisé en anthropologie sociale et culturelle et une carrière d'universitaire comme professeur d'anthropologie sociale à Cambridge de 1950...

  • LIGNAGE

    • Écrit par Daniel de COPPET
    • 2 489 mots
    • 1 média
    Un autre exemple de lignages patrilinéaires est fourni par les Tallensi du Nord-Ghana. Ce sont des éleveurs cultivateurs et la densité de la population est assez forte pour que la femme mariée ne soit jamais très loin du lieu de son lignage natal. Les Tallensi font en sorte que les femmes mariées participent...
  • SORCELLERIE

    • Écrit par Denise PAULME, Bernard VALADE
    • 4 734 mots
    • 2 médias
    ...l'origine de cet héritage ; selon quelques-uns la sorcellerie serait transmise par celui des deux parents dont on n'hérite pas. L'explication vaut pour les Tallensi du nord du Ghana, société patrilinéaire où l'on croit que de tels pouvoirs sont transmis aux enfants des deux sexes par leur mère. Evans-Pritchard...

Voir aussi