TABÈS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Complication actuellement rare de la syphilis nerveuse au stade tertiaire de son évolution. Les lésions siègent au niveau des racines postérieures et des cordons postérieurs de la moelle.

Le tabes dorsalis, ou tabès, se manifeste par des douleurs fulgurantes dans les membres associées à des troubles sensitifs qui affectent surtout la sensibilité profonde et sont responsables de troubles de la marche (ataxie) ; le signe de Romberg (chute dès l'occlusion des yeux) est positif et de très violentes crises gastriques se produisent. Le syndrome et le test ont été précisément décrits dès 1893 par Rudyard Kipling dans sa nouvelle Love-O'-Women.

Dans certains cas, on note chez les tabétiques des lésions articulaires touchant les membres inférieurs ; bien qu'elles aient des effets destructeurs, ces lésions ne provoquent pas de douleurs notables. À l'examen clinique, on découvre une aréflexie ostéo-tendineuse et fréquemment une aréflexie pupillaire à la lumière (signe d'Argyll Robertson).

Le diagnostic peut être étayé par les réactions sérologiques de la syphilis et par les altérations du liquide céphalo-rachidien. Le tabès est fréquemment associé avec d'autres manifestations neurologiques (cécité, paralysie générale) ou extra-neurologiques (aortite syphilitique). Le traitement spécifique est la pénicilline.

—  François BOURNÉRIAS

Écrit par :

Classification


Autres références

«  TABÈS  » est également traité dans :

ATAXIE

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 132 mots

Perturbation de la motricité (volontaire et involontaire) qui fait suite à une altération de la sensibilité profonde. La possibilité de mouvements normaux sous le contrôle de la vue contraste dans l'ataxie avec les troubles qui se produisent dès l'occlusion des yeux. Lorsque ses yeux sont fermés, le sujet atteint fait preuve d'une grande instabilit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ataxie/#i_28788

ÉQUILIBRATION

  • Écrit par 
  • Francis LESTIENNE
  •  • 4 475 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Organisation centrale et troubles de l'équilibre »  : […] Les voies et centres nerveux intervenant dans l'équilibration et le contrôle postural sont dans leur détail fort complexes. Les centres nerveux sont essentiellement situés au niveau du cervelet, du tronc cérébral (formation réticulée, noyaux vestibulaires, noyau rouge) et de la moelle épinière. Le cortex cérébral sensorimoteur contribue également […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/equilibration/#i_28788

NEUROLOGIE

  • Écrit par 
  • Raymond HOUDART, 
  • Hubert MAMO, 
  • Jean MÉTELLUS
  • , Universalis
  •  • 30 236 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Encéphalites et méningo-encéphalites »  : […] Les encéphalites et les méningo-encéphalites, qui sont caractérisées par un état inflammatoire non suppuré de l'encéphale, réalisent les tableaux les plus divers. Elles peuvent en effet évoluer sur un mode suraigu, aigu, subaigu ou chronique, toucher électivement soit la substance grise, soit la substance blanche, soit les deux à la fois ; prédomi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neurologie/#i_28788

Pour citer l’article

François BOURNÉRIAS, « TABÈS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/tabes/