ATAXIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Perturbation de la motricité (volontaire et involontaire) qui fait suite à une altération de la sensibilité profonde. La possibilité de mouvements normaux sous le contrôle de la vue contraste dans l'ataxie avec les troubles qui se produisent dès l'occlusion des yeux. Lorsque ses yeux sont fermés, le sujet atteint fait preuve d'une grande instabilité segmentaire et d'une quasi-incapacité de maintenir la station debout (signe de Romberg). C'est un signe caractéristique du tabès. L'état tabétique représente l'une des manifestations de la persistance de l'infection syphilitique chez un patient insuffisamment traité. Le tréponème, agent de la syphilis, détermine alors une détérioration progressive des centres nerveux.

—  François BOURNÉRIAS

Écrit par :

Classification


Autres références

«  ATAXIE  » est également traité dans :

CERVELET

  • Écrit par 
  • Jean MASSION
  •  • 7 741 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Le syndrome cérébelleux »  : […] Les symptômes qui accompagnent l'atteinte du cervelet chez l'Homme ont été mis en évidence dès la fin du xix e  siècle. Les travaux de J. Babinski, G. Holmes et A. Thomas ont contribué plus que tous autres à en définir les signes. L'atteinte du cervelet se manifeste par des troubles de l'équilibre, du tonus et des mouvements qui se traduisent pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cervelet/#i_18289

ENCÉPHALOPATHIES SPONGIFORMES

  • Écrit par 
  • Dominique DORMONT
  •  • 6 588 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le syndrome de Gerstmann-Straüssler-Scheinker »  : […] Le syndrome de Gerstmann-Straüssler-Scheinker est une affection familiale apparaissant entre trente et quarante-cinq ans, essentiellement caractérisée par une ataxie cérébelleuse (signe prédominant), des troubles de la déglutition et de la phonation. Cette maladie évolue vers un état grabataire et une démence. La durée totale de la maladie est variable et peut excéder cinquante mois. Tout comme po […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/encephalopathies-spongiformes/#i_18289

ÉQUILIBRATION

  • Écrit par 
  • Francis LESTIENNE
  •  • 4 475 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Organisation centrale et troubles de l'équilibre »  : […] Les voies et centres nerveux intervenant dans l'équilibration et le contrôle postural sont dans leur détail fort complexes. Les centres nerveux sont essentiellement situés au niveau du cervelet, du tronc cérébral (formation réticulée, noyaux vestibulaires, noyau rouge) et de la moelle épinière. Le cortex cérébral sensorimoteur contribue également au contrôle des activités posturales, notamment po […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/equilibration/#i_18289

IMMUNOPATHIES

  • Écrit par 
  • Jean-François BACH, 
  • Jean-Claude BROUET, 
  • Claude GRISCELLI, 
  • Pierre VERROUST, 
  • Guy-André VOISIN
  •  • 11 761 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Déficits immunitaires complexes »  : […] Ils sont nombreux. Nous en détaillerons quatre : –  Syndrome d'ataxie et télangiectasie . Il s'agit d'une affection autosomique récessive. L'ataxie cérébelleuse est habituellement objectivée à la marche. Des mouvements choréo-athétosiques et des télangiectasies oculaires sont d'apparition plus tardive. Les premières infections surviennent vers l'âge de deux à trois ans. Les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/immunopathies/#i_18289

MOTRICITÉ

  • Écrit par 
  • Pierre BUSER
  •  • 3 898 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Aspects de la motricité « téléocinétique » »  : […] On groupe sous le qualificatif « téléocinétique » les divers mouvements auxquels on prête une intentionnalité pour l'organisme, c'est-à-dire qu'ils bénéficient, par extrapolation, du caractère « volitionnel » ou « volontaire » que notre introspection reconnaît à une partie de notre propre activité motrice. Tant que nos connaissances sont restées subordonnées à une méthodologie très élémentaire, f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/motricite/#i_18289

ROMBERG SIGNE DE

  • Écrit par 
  • Jean-Yves MÉAR
  •  • 620 mots

Ce signe neurologique témoigne de l'aggravation d'un trouble de l'équilibre par la perte du contrôle visuel. Il se recherche chez le sujet en orthostatisme, pieds joints, les yeux fermés ou, mieux, bandés : apparaissent alors de grandes oscillations qui peuvent entraîner la chute du malade. Si des troubles de l'équilibre peuvent se voir dans de nombreuses circonstances pathologiques, le signe de R […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/signe-de-romberg/#i_18289

Pour citer l’article

François BOURNÉRIAS, « ATAXIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ataxie/