SYNDICALISME

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Problèmes du syndicalisme

Le syndicalisme contemporain se trouve confronté à de nombreux problèmes qu'on peut regrouper autour de trois idées essentielles : semble s'observer, tout d'abord, une certaine désaffection à son égard, qui se traduit en particulier par ce qu'on peut appeler la désyndicalisation ; cela se manifeste au moment même où, au plan interne, le syndicalisme se trouve devoir faire face à un nombre de tâches accrues qu'il parvient parfois difficilement à assumer ; enfin la mondialisation des activités, qui s'est accentuée et qu'on traduit quelquefois par le terme de globalisation de l'économie, constitue pour lui un nouveau défi.

Désyndicalisation

La « crise » du syndicalisme a accédé de nos jours au statut de lieu commun. Pour en faire l'analyse autrement que d'un point de vue polémique ou subjectif, il convient d'en voir les manifestations, d'en identifier les raisons et de repérer les modalités que peut adopter le syndicalisme pour y remédier.

Manifestations de la crise du syndicalisme

Il est commode, à propos du mouvement syndical, de distinguer trois cercles concentriques d'ampleur plus ou moins grande, celui des sympathisants, celui des adhérents et celui des militants et, en conséquence, de distinguer successivement les crises d'audience, de recrutement et de militantisme dont souffre l'institution.

Les sources statistiques auxquelles on peut se référer pour suivre l'audience syndicale sont diverses (par exemple, en France, élections à la Sécurité sociale, aux conseils de prud'hommes, aux comités d'entreprise, aux délégués du personnel) ; elles n'ont ni la même périodicité ni le même champ et, par ailleurs, les élections professionnelles se déroulent dans des contextes différents qui rendent leurs résultats difficilement comparables. On peut néanmoins observer, depuis le début des années 1980 pour ce qui concerne la France, une chute des voix se reportant sur les grandes centrales syndicales, une montée des listes non syndicales, un [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 20 pages




Écrit par :

  • : chargé de recherche au C.N.R.S.
  • : professeur de sciences économiques à l'université de Paris-X-Nanterre

Classification


Autres références

«  SYNDICALISME  » est également traité dans :

A.F.L.-C.I.O. (American Federation of Labor-Congress of Industrial Organizations)

  • Écrit par 
  • Claude JULIEN, 
  • Marie-France TOINET
  •  • 6 838 mots
  •  • 2 médias

En 1986, l'American Federation of Labor-Congress of Industrial Organizations célébrait le centième anniversaire de sa plus puissante composante, l'American Federation of Labor. Le panorama qu'elle pouvait contempler était pour le moins inquiétant : en trente ans, le syndicalisme américain n'avait cessé de s'affaiblir. La plus puissante centrale syndicale des États-Unis était pourtant née à New Yor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/american-federation-of-labor-congress-of-industrial-organizations/#i_1182

ALLEMAGNE (Histoire) - Allemagne moderne et contemporaine

  • Écrit par 
  • Michel EUDE, 
  • Alfred GROSSER
  •  • 26 839 mots
  •  • 39 médias

Dans le chapitre « Les milieux sociaux »  : […] La Première Guerre mondiale et la défaite de l'Allemagne n'ont pas eu les conséquences sociales qu'on aurait pu attendre des crises qui l'ont secouée de 1918 à 1923 . Le mouvement spartakiste n'a pas réussi à instaurer la dictature du prolétariat. Les membres des corps francs qui s'étaient battus en Allemagne et dans les pays baltes – ceux qu'Ernst von Salomon a appelés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemagne-histoire-allemagne-moderne-et-contemporaine/#i_1182

ALLEMAGNE (Politique et économie depuis 1949) - République démocratique allemande

  • Écrit par 
  • Georges CASTELLAN, 
  • Rita THALMANN
  •  • 19 312 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'effort économique »  : […] L' économie suivit. Le premier plan quinquennal, adopté par le III e  congrès, entra en application au début de l'année 1951 : il avait pour objectif de doubler la production industrielle en cinq ans et de faire disparaître les déséquilibres dus aux réparations et à la coupure de l'Allemagne. L'effort principal portait sur l'industrie lourde : énergie, usines, sidérurgie, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemagne-politique-et-economie-depuis-1949-republique-democratique-allemande/#i_1182

ALLEMAGNE (Politique et économie depuis 1949) - République fédérale d'Allemagne jusqu'à la réunification

  • Écrit par 
  • Alfred GROSSER, 
  • Henri MÉNUDIER
  •  • 16 224 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Patronat et syndicats »  : […] À trois reprises, l'Allemagne a connu un système d'économie dirigée : sous Hitler, pendant l'occupation des vainqueurs, et en R.D.A. À trois reprises ce système est allé de pair avec une dictature politique. Il n'est donc pas étonnant que libéralisme économique et libertés publiques et privées se soient trouvés liés dans l'idéologie de la République fédérale, idéologie largement commune aux social […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemagne-politique-et-economie-depuis-1949-republique-federale-d-allemagne-jusqu-a-la-reunification/#i_1182

ALTERMONDIALISME

  • Écrit par 
  • Christophe AGUITON, 
  • Isabelle SOMMIER
  •  • 5 467 mots

Dans le chapitre « La mobilisation du mouvement syndical »  : […] Mais l'enjeu majeur se situe dans le rapport aux syndicats, qui sont encore, et de loin, la composante la plus nombreuse et la plus structurée des mouvements sociaux et citoyens. Aux États-Unis, le syndicalisme, organisé dans une confédération unique, l'A.F.L.-C.I.O., était présent massivement à Seattle et à Washington. C'est une rupture importante avec une histoire récente où les syndicats restai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/altermondialisme/#i_1182

AMÉRIQUE LATINE, économie et société

  • Écrit par 
  • Jacques BRASSEUL
  •  • 13 178 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « Les classes sociales »  : […] Les différences de classes sont très marquées en Amérique latine du fait d'inégalités sociales fortes . On peut y distinguer comme en Europe une grande bourgeoisie, des classes moyennes et une classe ouvrière aux traditions déjà anciennes, mais s'y ajoutent des catégories très pauvres, à la fois rurales et urbaines, communes à d'autres régions du monde en développement : sous-prolétariat des bidon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amerique-latine-economie-et-societe/#i_1182

AMIENS CHARTE D' (1906)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 860 mots

Motion votée au IX e  congrès confédéral de la C.G.T., tenu du 8 au 16 octobre 1906, la Charte d'Amiens est considérée comme le texte fondamental du syndicalisme révolutionnaire. La C.G.T. avait été créée au congrès de Limoges en 1895 par la Fédération des Bourses du travail (et à son initiative) et la Fédération des syndicats. Elle est alors une association formelle plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charte-d-amiens/#i_1182

ANARCHISME

  • Écrit par 
  • Henri ARVON, 
  • Jean MAITRON, 
  • Robert PARIS
  • , Universalis
  •  • 13 333 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « De 1880 à 1914 »  : […] Avec le retour des proscrits de la Commune, la France redevint un des centres du mouvement ouvrier international. Le congrès ouvrier de Marseille, en 1879, donna naissance à un Parti des travailleurs qui regroupait toutes les familles socialistes. Mais les anarchistes le quittèrent définitivement lors du congrès régional du Centre qui se tint à Paris le 22 mai 1881. Celui-ci vit la naissance en Fr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anarchisme/#i_1182

APOLITISME

  • Écrit par 
  • Étienne SCHWEISGUTH
  •  • 1 346 mots

Dans le chapitre « Une posture volontaire, parfois stratégique »  : […] Seuls les épicuriens, dans l'Antiquité, ont théorisé et assumé le désengagement par rapport à la vie de la cité en tant que position doctrinale. Recherchant le plaisir dans l'absence de souffrance pour le corps et dans l'absence de trouble pour l'âme, ils considéraient que le sage était celui qui savait éviter de s'exposer à des troubles inutiles. Aussi, contrairement aux stoïciens, qui valorisaie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apolitisme/#i_1182

ARMÉE - Pouvoir et société

  • Écrit par 
  • Pierre DABEZIES
  •  • 16 276 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'archétype atténué »  : […] Entre laxisme et militarisme, la spécificité des armées fluctue, comme les monnaies, au sein d'un « serpent militaire » marqué par deux seuils. Historiquement, c'est en fait le second qui a été le plus souvent transgressé, comme en témoignent, parmi d'autres irruptions sur la scène politique, tant de coups d'État. L'un des soucis des gouvernants est donc d'y parer. Le premier réflexe est évidemmen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/armee-pouvoir-et-societe/#i_1182

A.I.T. (Association internationale des travailleurs)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie PERNOT
  •  • 256 mots
  •  • 1 média

Première véritable forme d'organisation de l'internationalisme ouvrier, l'A.I.T. est fondée en 1864 à Londres, lors d'un meeting à Saint Martin's Hall. Fruit d'un projet franco-britannique, la I re  Internationale est au carrefour de plusieurs tentatives de regroupement : une entente corporative impulsée par les trade-unions britanniques et les mutuellistes proudhoniens fr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/association-internationale-des-travailleurs/#i_1182

BELIN RENÉ (1898-1977)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 496 mots

Commis à la Compagnie des téléphones, puis rédacteur aux P.T.T. en 1920, René Belin est secrétaire du syndicat C.G.T. des postiers de la région lyonnaise en 1926. Devenu secrétaire de la Fédération nationale des P.T.T., il est révoqué pour fait de grève (1930). Il accède en 1933 au bureau national de la C.G.T., aux côtés de Léon Jouhaux, comme secrétaire permanent. Après la réunification syndicale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rene-belin/#i_1182

BEN SALAH AHMED (1926- )

  • Écrit par 
  • Pierre SPITZ
  •  • 1 002 mots

Homme politique et syndicaliste tunisien. Originaire d'une famille de la petite bourgeoisie de Mouknine, dans le Sahel tunisien, Ahmed ben Salah se lance, ses études terminées, dans l'action syndicale. Il se révèle rapidement comme un animateur de l'Union générale des travailleurs tunisiens (U.G.T.T.), reconstituée en 1945 par Ferhat Hached : il représente, à Bruxelles, l'U.G.T.T. auprès de la pui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ahmed-ben-salah/#i_1182

BERGERON ANDRÉ LOUIS (1922-2014)

  • Écrit par 
  • Christophe CHICLET
  •  • 867 mots
  •  • 1 média

André Bergeron fut secrétaire général de la Confédération générale du travail-Force ouvrière (C.G.T.-F.O.) de 1963 à 1989. André Louis Bergeron est né le 1 er  janvier 1922, près de Belfort. Après avoir obtenu le certificat d’études, il entre, à l’âge de quatorze ans, comme apprenti typographe à la Société générale d’imprimerie du Fourneau à Belfort, et adhère aux Jeunesse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-louis-bergeron/#i_1182

BLONDEL MARC (1938-2014)

  • Écrit par 
  • Christophe CHICLET
  •  • 919 mots
  •  • 1 média

Secrétaire général de la Confédération générale du travail-Force ouvrière (C.G.T.-F.O.) de 1989 à 2004, Marc Fiacre Henry Blondel est né le 2 mai 1938 à Courbevoie dans une famille originaire de la ville minière Hénin-Liétard (aujourd’hui Hénin-Beaumont) dans le Nord. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marc-blondel/#i_1182

BOLIVIE

  • Écrit par 
  • Virginie BABY-COLLIN, 
  • Jean-Pierre BERNARD, 
  • Jean-Pierre LAVAUD
  • , Universalis
  •  • 11 759 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La révolution »  : […] Le Mouvement nationaliste révolutionnaire (M.N.R.) qui prend naissance entre 1930 et 1944, à la suite de l'adjonction de divers groupes entre eux, dans ce contexte de constante agitation sociale et politique, agglomère plusieurs noyaux anti-impérialistes et favorables à la nationalisation des ressources naturelles : un cercle de journalistes, des officiers ayant participé à la guerre du Chaco, et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bolivie/#i_1182

BOULADOUX MAURICE (1907-1977)

  • Écrit par 
  • André JEANSON
  •  • 927 mots

Maurice Bouladoux est né à Parthenay (Deux-Sèvres). Il a quinze ans quand commence pour lui la vie de travail : il est aide-comptable dans une entreprise de textile. Mais il est attiré par l'action militante du syndicalisme. Aussi est-il, en 1929, l'un des fondateurs de la Jeunesse syndicaliste chrétienne, mouvement qui sera une pépinière de militants pour la C.F.T.C. créée en 1919. En 1937, alor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-bouladoux/#i_1182

BOURSES DU TRAVAIL

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 308 mots

C'est sous la Révolution française, semble-t-il, que germe l'idée des Bourses du travail : il s'agissait de créer des organismes où seraient concentrées les offres et les demandes de main-d'œuvre. Mais elle ne se réalise que vers la fin du xix e siècle, en 1886, lorsque le Conseil municipal de Paris adopte un projet de créations (rapport Mesureur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bourses-du-travail/#i_1182

BOVÉ JOSÉ (1953- )

  • Écrit par 
  • Paul PAYAN
  •  • 1 362 mots

Né à Talence en juin 1953, de parents chercheurs à l'I.N.R.A., José Bové a passé sa vie à mettre en conformité ses pensées et ses actes. Opposant quand d'autres sont prétendants, son goût prononcé pour l'action subversive symbolique et pour l'action directe non violente l'amène naturellement à préférer ses activités antimilitaristes à la faculté de philosophie de Bordeaux. Le plateau du Larzac es […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jose-bove/#i_1182

BOYCOTTAGE

  • Écrit par 
  • Berthold GOLDMAN
  • , Universalis
  •  • 4 918 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  Le boycottage dans les relations de travail »  : […] Le boycottage est un moyen de lutte traditionnel dans les relations de travail ; dès le xvi e  siècle, il fut employé par des compagnons contre des maîtres. Il tend à empêcher les employeurs ou salariés visés à conclure des contrats de travail. Il peut émaner de syndicats d'employeurs, ou plus rarement d'employeurs agissant seuls, à l'encontre d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/boycottage/#i_1182

BRANTING KARL HJALMAR (1860-1925)

  • Écrit par 
  • Karl KOEHLER
  •  • 758 mots
  •  • 1 média

Premier leader de la social-démocratie suédoise, Branting est issu de la bourgeoisie stockholmoise ; étudiant, il rompt avec son milieu, se lance dans le journalisme et sera bientôt le chef de file de la presse socialiste. En 1889, il contribue à la fondation du Parti social-démocrate, réunissant des clubs de gauche, des syndicats et des groupes marxiste et anarchiste. Ce faisant, Branting entend […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-hjalmar-branting/#i_1182

BRÉSIL - Le Brésil contemporain

  • Écrit par 
  • Luiz Felipe de ALENCASTRO
  •  • 5 657 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le tournant électoral de 1974 et l'émergence de la « société civile » »  : […] Pourtant, aux élections législatives de 1974, on assista à un raz-de-marée en faveur de l'opposition tolérée, le M.D.B. recueillant 59 p. 100 des voix validées. Cette protestation, régulièrement réitérée par la voie des urnes, donne au retour du Brésil à la démocratie une spécificité face au renversement des autres dictatures latino-américaines ou ibériques. L'érosion de la légitimité du régime fu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bresil-le-bresil-contemporain/#i_1182

BURKINA FASO

  • Écrit par 
  • Michel IZARD, 
  • René OTAYEK, 
  • Jean-Fabien STECK
  •  • 7 345 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « 1966-1980 : l'autoritarisme « débonnaire » du général Lamizana »  : […] Cette prise de pouvoir précipite la Haute-Volta dans un cycle de profonde instabilité politique et institutionnelle, marqué par une alternance de régimes militaires et civils, sous la houlette de Sangoulé Lamizana. Si la nature du pouvoir est fondamentalement autoritaire tout au long de cette période, son intensité n'en est pas moins variable selon le type de gouvernement et elle n'atteindra jama […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/burkina-faso/#i_1182

BURNS JOHN ELLIOT (1858-1943)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 530 mots
  •  • 1 média

Alors qu'il n'est qu'un jeune ouvrier mécanicien, Burns adhère au socialisme. Il participe, avec Hyndmann notamment, à la fondation de la Democratic Federation, première organisation ouvrière anglaise se réclamant du marxisme. Dénonçant le « défensisme » des leaders syndicalistes, Burns et ses camarades exigent une action ouvrière offensive débouchant sur la politique ; ils avancent les mots d'ord […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-elliot-burns/#i_1182

CATHOLICISME LIBÉRAL ET CATHOLICISME SOCIAL

  • Écrit par 
  • René RÉMOND
  •  • 7 261 mots

Dans le chapitre « Les institutions »  : […] Le catholicisme social a, dès ses débuts, associé intimement la réflexion théorique sur les conditions de l'ordre idéal et les efforts pratiques pour soulager les misères les plus criantes. Il était conforme à sa philosophie sociale que son action s'institutionnalisât dans des mouvements, des œuvres destinés à survivre à leurs fondateurs. Une notice sur le catholicisme social pourrait se présenter […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catholicisme-liberal-et-catholicisme-social/#i_1182

CAZETTES JEAN-LUC (1943-2005)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 175 mots

Syndicaliste français. Né en Algérie alors française, Jean-Luc Cazettes y fait des études d'économie et inaugure sa carrière dans les assurances. En 1972, il entre dans le groupe pétrolier Antar, qui sera racheté par Elf quatre ans plus tard. En 1973, Cazettes adhère à la C.G.C. (Confédération générale des cadres) et en devient délégué syndical l'année suivante. Il monte vite dans la hiérarchie d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-luc-cazettes/#i_1182

C.F.D.T. (Confédération française démocratique du travail)

  • Écrit par 
  • René MOURIAUX
  •  • 1 973 mots
  •  • 1 média

La C.F.T.C. a mis vingt ans à se « déconfessionnaliser ». Le processus qui aboutit en 1964 à l'apparition de la Confédération française démocratique du travail (C.F.D.T.) passe en partie par la suppression de l'hégémonie de la Fédération intersectorielle des employés, symbolisée par la désignation d'un ouvrier métallurgiste, Eugène Descamps, au secrétariat général. Après l'abandon de la référence […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/confederation-francaise-democratique-du-travail/#i_1182

C.F.E.-C.G.C. (Confédération française de l'encadrement-Confédération générale des cadres)

  • Écrit par 
  • Dominique ANDOLFATTO
  •  • 1 918 mots

La Confédération générale des cadres (C.G.C.) est une organisation syndicale fondée en 1944. Elle concrétise un projet social et politique de défense d'intérêts catégoriels et, plus encore, une vision des relations professionnelles, de la production et de la société, forgée dans les années 1930, qui fait des cadres les « fers de lance » de l'entreprise. C'est d'ailleurs au cours de cette périod […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/confederation-francaise-de-l-encadrement-confederation-generale-des-cadres/#i_1182

C.F.T.C. (Confédération française des travailleurs chrétiens)

  • Écrit par 
  • René MOURIAUX
  •  • 2 601 mots

Dans le chapitre « Du S.E.C.I. à la déconfessionnalisation »  : […] Plusieurs essais de syndicalisme chrétien sont observés au milieu des années 1880, dans le Nord et à Lyon. Le point de départ habituellement retenu est 1887, avec la création du Syndicat des employés du commerce et de l'industrie. Le S.E.C.I. a été fondé sur l'initiative du frère Hiéron, de la Congrégation des frères des écoles chrétiennes. Le pape Léon XIII avait chargé l'ordre de bâtir un syndi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/confederation-francaise-des-travailleurs-chretiens/#i_1182

C.G.T. (Confédération générale du travail)

  • Écrit par 
  • Jean BRUHAT, 
  • René MOURIAUX
  • , Universalis
  •  • 4 358 mots
  •  • 1 média

La Confédération générale du travail (C.G.T.) est née à Limoges en 1895. C'est une date essentielle du syndicalisme français : il faut attendre 1919, en effet, pour que se crée une autre confédération syndicale : la Confédération française des travailleurs chrétiens. Cependant, le monopole de la C.G.T. pendant la période 1895-1919 ne doit pas faire illusion : le problème de l'unité se pose, bien q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/confederation-generale-du-travail/#i_1182

C.G.T.-F.O. (Confédération générale du travail-Force ouvrière)

  • Écrit par 
  • René MOURIAUX
  • , Universalis
  •  • 1 804 mots
  •  • 1 média

Née d'une scission de la C.G.T. intervenue en décembre 1947 et consacrée par un congrès constitutif en avril 1948, la Confédération générale du travail-Force ouvrière se déclare continuatrice du syndicalisme réformiste de la « vieille C.G.T. » de l'entre-deux-guerres. Depuis ses origines, l'organisation a connu une lente mais assez régulière progression et son ambition reste de reconquérir la pre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/confederation-generale-du-travail-force-ouvriere/#i_1182

CHAVEZ CESAR (1927-1993)

  • Écrit par 
  • Marie-France TOINET
  •  • 537 mots

Quiconque a vécu aux États-Unis dans les années 1960 ne peut avoir oublié Cesar Chavez, ce petit homme trapu, ni très beau ni très séduisant, orateur médiocre, mais qui avait l'apparence d'un juste, à la fois bon et déterminé. Il dirigeait alors le boycottage des raisins de table de Californie afin d'obtenir des salaires décents pour les ouvriers agricoles qui en faisaient la cueillette. Il naît […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cesar-chavez/#i_1182

CHILI

  • Écrit par 
  • Raimundo AVALOS, 
  • Olivier COMPAGNON, 
  • Roland PASKOFF, 
  • Sergio SPOERER, 
  • Sébastien VELUT
  • , Universalis
  •  • 19 433 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Évolution institutionnelle et forces politiques »  : […] 1938 marque un tournant dans la vie politique du Chili ; cette année, le candidat du Front populaire (créé en 1936), le radical Pedro Aguirre Cerda, l'emporte sur celui de la droite, l'ancien ministre des Finances d'Arturo Alessandri, Gustavo Ross. Les forces du centre occupent alors durablement la scène politique ; elles forment, pendant les trente années qui vont suivre, les gouvernements et le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chili/#i_1182

CLASSES SOCIALES - Classe ouvrière

  • Écrit par 
  • Julian MISCHI, 
  • Nicolas RENAHY
  •  • 4 407 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La crise de reproduction du groupe ouvrier »  : […] Ces profondes transformations provoquent un infléchissement des luttes sociales : si l'on exclut les grands mouvements de 1936 et de 1968, le maximum historique du nombre de conflits en France est atteint en 1971 (4 350). La désyndicalisation accompagne le processus de désindustrialisation, et le nombre des journées non travaillées ne fait que baisser dans le secteur privé. Les actions revendicat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/classes-sociales-classe-ouvriere/#i_1182

COGESTION

  • Écrit par 
  • Lydie LAGRANGE
  •  • 3 928 mots

Dans le chapitre « L'accès au pouvoir par l'intermédiaire d'un organe de représentation »  : […] La prise en considération du facteur travail dans l'entreprise a trouvé une première réponse dans la création d'un organe de représentation élu du type comité ou conseil d'entreprise. Cet organe permet aux salariés de voir leurs intérêts exprimés et pris en compte dans les décisions relatives à la gestion et dans les options économiques et financières de l'entreprise. C'est du moins le rôle que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cogestion/#i_1182

COMMUNISME - Histoire

  • Écrit par 
  • Annie KRIEGEL
  •  • 13 805 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Le Mouvement communiste international »  : […] Parce que l'État soviétique a des fonctions propres, mais qui sont celles d'une pièce particulière – encore qu'essentielle – dans une mécanique d'ensemble, toute réflexion sur la politique étrangère soviétique ne peut qu'être une réflexion sur la politique étrangère d'un système qui s'est donné à lui-même le nom de mouvement communiste international : « mouvement », pour souligner qu'il est évolut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/communisme-histoire/#i_1182

COMMUNISME - Histoire économique des pays communistes

  • Écrit par 
  • Marie LAVIGNE
  •  • 10 451 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le rôle dirigeant du parti »  : […] Dans tous les États socialistes, l'économie a été dirigée par le parti dominant dès l'installation des communistes au pouvoir, que le parti se dénomme effectivement « communiste » ou non, qu'il soit formellement unique ou qu'il constitue l'élément moteur d'une « alliance » ou d'un « front » de partis socialistes. Il a rarement assuré la direction immédiate des activités éco […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/communisme-histoire-economique-des-pays-communistes/#i_1182

CONFÉDÉRATION INTERNATIONALE DES SYNDICATS CHRÉTIENS (C.I.S.C.)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 744 mots

À la fin du xix e  siècle se créent en France, en Allemagne et dans d'autres pays européens des syndicats chrétiens. En 1908, à Munich, l'Allemagne, l'Autriche, la Belgique, les Pays-Bas, la Russie, l'Italie, la Suède, la Suisse créent un Secrétariat international des syndicats chrétiens. Ce sont de loin les syndicats chrétiens allemands qui l'emp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/confederation-internationale-des-syndicats-chretiens/#i_1182

CONFÉDÉRATION INTERNATIONALE DES SYNDICATS LIBRES (C.I.S.L.)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 509 mots

Environ un an après la scission intervenue à la Fédération syndicale mondiale (F.S.M.) en janvier 1949, les organisations qui ont rompu tiennent la conférence constitutive d'une nouvelle Internationale syndicale. L'anticommunisme est commun aux centrales américaine, anglaise et européennes qui prennent l'initiative de la Conférence de Bruxelles (déc. 1949), mais il cache bien des divergences : pou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/confederation-internationale-des-syndicats-libres/#i_1182

CONFLITS SOCIAUX

  • Écrit par 
  • Alain TOURAINE
  •  • 15 390 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La conception objectiviste »  : […] L'autre conception, dont notre analyse s'éloigne, peut être nommée, à l'inverse, objectiviste. Elle ne définit le conflit de classes que par le fonctionnement d'un système économique, ce qui est indispensable, en effet, pour comprendre les mécanismes de la domination d'une classe et pour analyser les rapports sociaux de travail, mais ce qui dissocie complètement les rapports de classes et l'action […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conflits-sociaux/#i_1182

CONGO RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU

  • Écrit par 
  • Jules GÉRARD-LIBOIS, 
  • Henri NICOLAÏ, 
  • Patrick QUANTIN, 
  • Benoît VERHAEGEN, 
  • Crawford YOUNG
  • , Universalis
  •  • 24 758 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « La nouvelle politique d'administration coloniale »  : […] Aux répressions des années de guerre et d'immédiat après-guerre, la reprise des relations avec la métropole fit succéder une politique coloniale plus souple qui tenta de rencontrer et de canaliser une partie des courants revendicatifs. Le statut de l' élite congolaise urbaine fut au centre des préoccupations des réformateurs. Ceux-ci ne purent cependant tomber d'accord sur un plan de réforme cohér […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/republique-democratique-du-congo/#i_1182

DEBS EUGÈNE (1855-1926)

  • Écrit par 
  • Claude LEFORT
  •  • 315 mots

Fils d'un Alsacien immigré aux États-Unis, Debs travaille d'abord comme chauffeur de locomotive puis comme employé de bureau. Partisan résolu d'un syndicalisme d'industrie, il devient président du Syndicat américain du rail, nouvellement créé (1893), et s'affirme à l'échelle nationale en dirigeant une grève victorieuse (avr. 1894). En juin de la même année, il est condamné à six mois de prison à c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eugene-debs/#i_1182

ESPAGNE (Le territoire et les hommes) - De l'unité politique à la guerre civile

  • Écrit par 
  • Henri LAPEYRE
  •  • 14 270 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Troubles sociaux et politiques »  : […] Lorsque Alphonse XIII commença son règne personnel en 1902, il se trouva affronté à des problèmes plus graves que ses prédécesseurs. Le carlisme était devenu à peu près inoffensif, mais à sa place se développaient des mouvements régionalistes. Le plus puissant, le catalanisme, d'abord littéraire et sentimental, formulait maintenant un programme politique et organisait un parti, la Lliga, qui obten […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espagne-le-territoire-et-les-hommes-de-l-unite-politique-a-la-guerre-civile/#i_1182

ESPAGNE (Le territoire et les hommes) - Le retour à la démocratie

  • Écrit par 
  • Guy HERMET, 
  • Mercedes YUSTA RODRIGO
  •  • 10 705 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La démocratie octroyée »  : […] Lorsqu'il devient roi le 22 novembre 1975, au lendemain de la mort du général Franco, Juan Carlos assume cette responsabilité suprême en vertu du dispositif prévu de longue date par le Caudillo . Les intentions démocratiques qu'il doit celer à ce moment se heurtent à toutes les pesanteurs du régime autoritaire encore en vigueur. Pesanteurs qui relèvent d'abord de la lettre même de dispositions con […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espagne-le-territoire-et-les-hommes-le-retour-a-la-democratie/#i_1182

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Claude FOHLEN, 
  • Annick FOUCRIER, 
  • Marie-France TOINET
  •  • 33 175 mots
  •  • 55 médias

Dans le chapitre « Réactions et mécontentement »  : […] L'ampleur même du développement économique pose des problèmes sociaux spécifiques, plus graves dans le milieu rural que chez les ouvriers. Les fermiers sont, en effet, obligés de s'adapter à une économie de marché instable, contrairement à leurs collègues européens, proches des marchés de consommation. À la fin du xix e  siècle, les fermiers sont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-le-territoire-et-les-hommes-histoire/#i_1182

EXTRÊME GAUCHE

  • Écrit par 
  • Christine PINA
  •  • 7 143 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Organisations et stratégies de lutte »  : […] La question du type d'organisation privilégiée est pour le moins fondamentale. Est-il possible de concevoir la révolution comme le fait d'une avant-garde de professionnels agissant dans une organisation partisane au nom des opprimés ou celle-ci doit-elle venir de la base et des masses ? En somme, comment concevoir concrètement les liens entre des structures organisées, fortement centralisées et le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/extreme-gauche/#i_1182

FÉDÉRATION SYNDICALE INTERNATIONALE (F.S.I.)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 837 mots

Très tôt le mouvement syndical a senti la nécessité de se regrouper par-delà les frontières nationales. Mais les premières associations se forment sur la base des fédérations de métiers : ainsi se créent les fédérations professionnelles internationales des mineurs, des métallurgistes, des travailleurs des transports. De nombreuses tentatives, émanant notamment des centrales syndicales scandinaves, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/federation-syndicale-internationale/#i_1182

FÉDÉRATION SYNDICALE MONDIALE (F.S.M.)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 1 267 mots

La montée des fascismes avive, à la fin des années 1930, le désir d'unité des forces syndicales à l'échelle mondiale ; aussi l'Internationale syndicale rouge décide-t-elle de disparaître en vue de rejoindre la Fédération syndicale internationale (F.S.I.). Mais survient la guerre et les choses en restent là. Des initiatives prises dès 1942 par diverses centrales syndicales, européennes et américain […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/federation-syndicale-mondiale/#i_1182

PREMIER MAI FÊTE DU

  • Écrit par 
  • Jean-Marie PERNOT
  •  • 243 mots
  •  • 1 média

C'est la jeune et encore faible Federation of Organized Trades and Labor Union (F.O.T.L.U.) qui a appelé les ouvriers américains à faire grève en faveur de la journée de huit heures le 1 er  mai 1886. Le mouvement, toutefois, a été un succès en raison du renfort apporté par les Knights of Labor (Chevaliers du travail), organisation héritière de traditions maçonniques, alor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fete-du-premier-mai/#i_1182

FRANCE - L'année politique 1996

  • Écrit par 
  • Serge SUR
  •  • 3 937 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Des syndicats sur la brèche »  : […] Les manœuvres syndicales se développent activement après les grèves de la fin de 1995 . Non que le militantisme se soit renforcé, mais les appareils perçoivent un potentiel revendicatif, surtout dans le secteur public, qu'il convient de capter. Une grève des chauffeurs routiers à l'automne en fournit l'occasion. Cela ne les conduit nullement à l'unité d'action et, au contraire, avive leur compétit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-l-annee-politique-1996/#i_1182

GOMPERS SAMUEL (1850-1924)

  • Écrit par 
  • François BROUSSE
  •  • 747 mots

Né à Londres, de parents d'origine hollandaise qui émigrent en 1863 à New York, Samuel Gompers, après avoir suivi jusqu'à l'âge de dix ans des études dans une école libre israélite, devient ouvrier cigarier. C'est en travaillant dans les petites entreprises de fabrication de cigares de la région new-yorkaise qu'il connaît ses premières expériences d'action syndicale. Gompers adhère en 1864 au synd […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/samuel-gompers/#i_1182

GRÈVE

  • Écrit par 
  • Hélène SINAY
  • , Universalis
  •  • 12 474 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Premières grandes grèves »  : […] L'ère des grands conflits s'ouvre en France en novembre 1831 par la célèbre révolte des canuts lyonnais, ouvriers de la soie qui n'étaient nullement les « parias » de la classe ouvrière. C'étaient des travailleurs très qualifiés, que la longue pratique d'un métier avait socialement élevés. Or, après les événements de 1830 qui avaient porté un coup sérieux à la soierie lyonnaise, les prix de façon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/greve/#i_1182

GUERRE MONDIALE (PREMIÈRE) - Le rôle des colonies

  • Écrit par 
  • Laurent DORNEL
  •  • 5 234 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Une expérience importante pour la métropole comme pour ses colonies »  : […] Aux yeux des autorités comme de l’opinion publique, la participation des soldats coloniaux à la guerre aura prouvé leur loyauté et la possibilité d’engager dans un conflit européen des contingents d’outre-mer disciplinés et efficaces. Au reste, les troupes des colonies participent au défilé solennel de la Victoire le 14 juillet 1919. Quelques festivités ont lieu aussi outre-mer, comme au Sénégal. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-mondiale-premiere-le-role-des-colonies/#i_1182

GUESDE JULES (1845-1922)

  • Écrit par 
  • Madeleine REBÉRIOUX
  •  • 2 306 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le guesdisme : un parti d'un type nouveau »  : […] Jamais pourtant le Parti ouvrier n'utilisa cette appellation. Mais elle s'imposa en fait de bonne heure, ne fût-ce que pour aider à distinguer les camarades de Guesde des membres des autres organisations socialistes. Les militants qui se sentaient en accord avec Guesde s'organisèrent en effet dès le début, comme Marx l'avait préconisé, en un parti qui se voulut d'un type nouveau. Le Parti ouvrier […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jules-guesde/#i_1182

GUINÉE

  • Écrit par 
  • Monique BERTRAND, 
  • Bernard CHARLES, 
  • Agnès LAINÉ
  • , Universalis
  •  • 19 483 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Fonctionnement du système colonial »  : […] Pendant une soixantaine d'années, la Guinée va connaître un système colonial analogue à celui des autres colonies françaises de l'Ouest africain. Une administration y est mise en place selon les mêmes principes et les mêmes modalités. Sous l'autorité d'un gouverneur, le pays est divisé en vingt cercles commandés par des administrateurs venus de France. Ceux-ci ont pratiquement tous pouvoirs : res […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guinee/#i_1182

IMPRIMERIE

  • Écrit par 
  • Isabelle ANTONUTTI, 
  • Jean-Pierre DRÈGE, 
  • Henri-Jean MARTIN
  • , Universalis
  •  • 14 457 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les ouvriers du livre »  : […] Jusqu’en 1789, le typographe désigne la fonction d’imprimeur. Le « typo » est l’ouvrier qui connaît tous les aspects du métier – gravure, fonderie, composition, correction ; il occupe donc une place stratégique dans l’atelier. Les ouvriers du livre défendent le progrès et les idées nouvelles : « C’est à l’imprimerie, reine de l’industrie, que la mère patrie doit ses beaux jours de liberté » (chan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/imprimerie/#i_1182

INTERNATIONALE SYNDICALE ROUGE

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 1 034 mots

La scission syndicale n'a jamais été un objectif stratégique de l'Internationale communiste. Et cependant, du 3 au 19 juillet 1921, se tient à Moscou le congrès constitutif de l'Internationale syndicale rouge. Le schisme était certes prévisible, mais les bolcheviks avaient souvent pensé, dans un premier temps, regrouper partis et syndicats dans une même internationale, comme cela s'était produit e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/internationale-syndicale-rouge/#i_1182

INTERNATIONALES SOCIALISTES ET SYNDICALES - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie PERNOT
  •  • 840 mots

28 septembre 1864 Naissance à Londres de l'Association internationale des travailleurs, qui sera dissoute douze ans plus tard, le 15 juillet 1876. 2-7 septembre 1872 Le congrès de La Haye exclut les anarchistes de Michel Bakounine et décide le transfert de l'Internationale à New York. 14-21 juillet 1889 Naissance d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/internationales-socialistes-et-syndicales-reperes-chronologiques/#i_1182

ITALIE - La vie politique depuis 1945

  • Écrit par 
  • Geneviève BIBES, 
  • Marc LAZAR
  • , Universalis
  •  • 31 392 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Le « mai rampant » et l'« automne chaud » »  : […] De 1968 à 1972, l'Italie traverse une période de réactions violentes contre un système incapable d'absorber le flux de demandes d'une société en pleine expansion. Comme dans d'autres pays occidentaux, l'explosion de la contestation débute dans les universités en 1968, mais c'est dans les usines qu'elle trouve son expression majeure et qu'elle introduit les changements les plus importants. La clas […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/italie-la-vie-politique-depuis-1945/#i_1182

ITALIE, économie

  • Écrit par 
  • Jacques LE CACHEUX, 
  • Siro LOMBARDINI, 
  • Janine MENET-GENTY
  •  • 13 162 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Crise pétrolière, crise structurelle »  : […] L'échec de la programmation s'accompagna alors de la crise de la coalition gouvernementale de centre gauche. L'explosion de la lutte syndicale mit un terme à la quatrième phase. Les raisons du changement de position des syndicats et du succès de leur nouvelle politique furent nombreuses. La contestation étudiante vint étayer les nouvelles orientations syndicales et s'en trouva à son tour renforcé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/italie-economie/#i_1182

JAPON (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU, 
  • Vadime ELISSEEFF, 
  • Valérie NIQUET, 
  • Céline PAJON
  •  • 41 060 mots
  •  • 48 médias

Dans le chapitre « L'ambition réformiste des forces d'occupation »  : […] Le 2 septembre 1945, la reddition officielle du Japon était signée sur le cuirassé Missouri ancré dans la baie de Tōkyō, et le général MacArthur prenait le titre de commandant suprême des puissances alliées, au sein desquelles les États-Unis, en tant que puissance occupante, exerceront une autorité sans partage. Dès le 6 septembre 1945, le programme politique défini pour l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/japon-le-territoire-et-les-hommes-histoire/#i_1182

JØRGENSEN ANKER (1922-2016)

  • Écrit par 
  • Camille OLSEN
  •  • 738 mots

Homme politique danois, Premier ministre du Danemark en 1972-1973 et de 1975 à 1982. Devenu Premier ministre du Danemark, au lendemain du référendum qui entérine le 2 octobre 1972 l'adhésion de son pays au traité de Rome, Jørgensen participe le 20 octobre suivant à Paris au premier sommet des Neuf. Quatorze mois plus tard, il accueille à Copenhague le deuxième sommet de la Communauté économique eu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anker-jorgensen/#i_1182

JOUHAUX LÉON (1879-1954)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 837 mots
  •  • 1 média

Né à Aubervilliers, d'un père ancien communard, employé dans une manufacture de tabac, Léon Jouhaux, après avoir obtenu son certificat d'études et préparé l'École des arts et métiers, est embauché d'abord dans une serrurerie ; puis il rejoint son père à la manufacture. Il a alors seize ans et fréquente les groupes anarchistes. En 1901, il est condamné à trois mois de prison avec l'anarchiste Liber […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leon-jouhaux/#i_1182

KATAYAMA SEN (1859-1933)

  • Écrit par 
  • Catherine CADOU
  •  • 589 mots

Pionnier du mouvement ouvrier et du mouvement révolutionnaire au Japon, Katayama Sen reflète par sa vie l'évolution du radicalisme japonais, qui le mènera d'une révolte fondée sur sa formation d'humaniste chrétien à la consécration internationale pour son dévouement à la cause de la révolution mondiale ; son élévation au rang de membre d'honneur du Komintern en est le signe. Né dans une famille pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/katayama/#i_1182

KRASUCKI HENRI (1924-2003)

  • Écrit par 
  • Dominique ANDOLFATTO
  •  • 835 mots

Syndicaliste français, Henoch Krasucki est né le 2 septembre 1924, à Wolomin, près de Varsovie. Il a deux ans lorsque ses parents, juifs et communistes, émigrent à Paris, où il prendra le prénom d'Henri. Son père, Isaac Krasucki, tient un atelier de tricot dans le quartier de Belleville, qui compte alors une importante communauté yiddish. Il est également syndicaliste à la C.G.T.U., la fraction de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-krasucki/#i_1182

LÉGALISATION DES SYNDICATS (France)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie PERNOT
  •  • 210 mots

Huit années de débats parlementaires ont été nécessaires pour aboutir à la loi dite « Waldeck-Rousseau » rendant légales les organisations professionnelles ouvrières et patronales en 1884. Rompant avec l'idéologie individualiste de la loi Le Chapelier (17 juin 1791), qui supprimait les corporations et proscrivait toute association en vue de défendre de « prétendus intérêts communs », elle abroge é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/legalisation-des-syndicats/#i_1182

LEWIS JOHN LLEWELLYN (1880-1969)

  • Écrit par 
  • François BROUSSE
  •  • 694 mots

Fils d'un mineur gallois fixé dans l'Iowa, John Lewis suit, professionnellement et syndicalement, la tradition paternelle. Il impose rapidement ses talents de lutteur, d'organisateur et son ambition. À vingt-six ans, il devient le chef d'un syndicat local de mineurs de l'Illinois ; cinq ans plus tard, il entre dans les services centraux de l'United Mine Workers (U.M.W. ; Syndicat uni des mineurs). […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-llewellyn-lewis/#i_1182

LULA DA SILVA LUIZ INÁCIO (1945- )

  • Écrit par 
  • Stéphane MONCLAIRE
  • , Universalis
  •  • 1 314 mots

Homme politique brésilien, président de la République de 2003 à 2010. Né en 1945 de parents paysans et analphabètes, Luiz Inácio Lula da Silva, dit Lula, doit, enfant, fuir avec sa famille la misère des campagnes de l'État de Pernambuco (région Nordeste) et rejoint les abords de São Paulo. À douze ans, il arrête l'école pour exercer divers petits métiers. Six ans plus tard, il est ouvrier tourneu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/luiz-inacio-lula-da-silva/#i_1182

MAIRE EDMOND (1931-2017)

  • Écrit par 
  • Christian SAUVAGE
  •  • 516 mots
  •  • 1 média

Né à Épinay-sur-Seine d'un père cheminot, Edmond Maire est entré dans la vie professionnelle dès sa sortie du lycée. Tout en travaillant aux peintures Valentine, il suit des cours de chimie au Conservatoire national des arts et métiers. Grâce à cette formation, il entre au centre de recherche Pechiney, en 1954, comme technicien chimiste. Il exerce peu son nouveau métier puisque, dès 1958, il devie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edmond-maire/#i_1182

MALTERRE ANDRÉ (1909-1975)

  • Écrit par 
  • Joanine ROY
  •  • 745 mots

« Les cadres sont les mal aimés d'une société industrielle dont certains dirigeants se refusent d'abandonner le moindre de leurs privilèges, mais entendent obtenir le renoncement aux avantages du personnel d'encadrement, acquis par des années de lutte, espérant ainsi satisfaire, au détriment des cadres, les aspirations du monde ouvrier. » Tel est le diagnostic que portait André Malterre au milieu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-malterre/#i_1182

MAROC

  • Écrit par 
  • Raffaele CATTEDRA, 
  • Myriam CATUSSE, 
  • Fernand JOLY, 
  • Luis MARTINEZ, 
  • Jean-Louis MIÈGE
  • , Universalis
  •  • 20 326 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Des réformes sociales et une politique sécuritaire »  : […] Les attentats de 2003 surviennent alors que le Maroc voit la création, à l'initiative de Mohammed VI, en novembre 2003, de l'I.E.R. Fondée sur le principe de la justice transitionnelle, l'I.E.R. a pour mission d'établir le bilan des violations des droits de l'homme, ainsi que celui de l'indépendance du pays à la mort d'Hassan II afin de réconcilier les Marocains avec leur passé douloureux. Mohamme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maroc/#i_1182

MARTINIQUE

  • Écrit par 
  • Christian GIRAULT
  •  • 2 802 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les tensions sociales et ethniques »  : […] Les oppositions sociales, ethniques et politiques demeurent un trait marquant de l'histoire de la colonie durant le xix e  siècle et la première moitié du xx e  siècle. La classe des « grands blancs » d'origine créole, installée dans l'île depuis les débuts de la colonisation, appelée les Békés, a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/martinique/#i_1182

MARX KARL (1818-1883)

  • Écrit par 
  • Étienne BALIBAR, 
  • Pierre MACHEREY
  •  • 8 533 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'Internationale »  : […] Mais, en 1864, avait été fondée, à l'occasion d'un meeting en faveur de la liberté de la Pologne, l'Association internationale des travailleurs, connue sous le nom de I re  Internationale. Elle rassemble des organisations ouvrières anglaises, allemandes, françaises, suisses, belges, puis italiennes, espagnoles, américaines, etc., d'inspirations idéologiques très diverses ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-marx/#i_1182

MEANY WILLIAM GEORGE (1894-1980)

  • Écrit par 
  • Marie-France TOINET
  •  • 794 mots

Ce n'est que quelques mois avant sa mort que William George Meany se résolut à quitter, au mois d'août 1979, à l'âge de quatre-vingt-cinq ans, la présidence de la centrale syndicale américaine American Federation of Labor-Congress of Industrial Organizations (A.F.L.-C.I.O.). Il avait régné sur la centrale pendant trente-six ans, ayant eu la carrière caractéristique d'un syndicaliste américain. App […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-george-meany/#i_1182

MEDEF (Mouvement des entreprises de France), ex-C.N.P.F.

  • Écrit par 
  • Olivier MÉRIAUX
  •  • 2 230 mots

Dans le chapitre « La difficile émergence d'une confédération patronale »  : […] Si les équilibres internes constituent une dimension essentielle pour analyser le syndicalisme patronal, c'est qu'ils exercent une influence majeure sur les stratégies de l'organisation vis-à-vis de son environnement politique ou social. C'est là un élément de continuité majeure entre le Medef, le « vieux » C.N.P.F. et tous leurs prédécesseurs dans l'histoire. Dès l'origine en effet, la distributi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/medef/#i_1182

MÉLENCHON JEAN-LUC (1951- )

  • Écrit par 
  • Éric PHÉLIPPEAU
  • , Universalis
  •  • 1 180 mots

La biographie de Jean-Luc Mélenchon est paradoxale. Alors que pour nombre d'hommes politiques l'empreinte du temps se traduit par un assagissement idéologique, son engagement partisan se révèle toujours plus critique et paraît s'ancrer toujours un peu plus à la gauche de l'échiquier politique. Dans le même temps, sa carrière et son parcours politiques n'en suivent pas moins un cheminement des plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-luc-melenchon/#i_1182

MONDIALISATION - Le point de vue internationaliste

  • Écrit par 
  • Daniel BENSAÏD
  •  • 6 094 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'action syndicale internationale »  : […] Si la participation syndicale est significative (et si les syndicats restent de loin les mouvements sociaux les plus massifs avec un total de 160 millions de membre pour la C.I.S.L., la C.M.T. et la F.S.M.), elle est marquée par le poids des regroupements mondiaux comme la C.I.S.L., la C.M.T., ou la Confédération européenne des syndicats. Animé par ces grandes organisations, le séminaire syndical […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mondialisation-le-point-de-vue-internationaliste/#i_1182

NEW DEAL

  • Écrit par 
  • Claude FOHLEN
  •  • 3 823 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « De la politique économique à la politique sociale »  : […] Désormais, le New Deal se développe dans deux directions. En premier lieu, les mesures amorcées en 1933 sont complétées et menées à leur terme. Ainsi, la monnaie, détachée de l'or dès 1933, est dévaluée officiellement au début de 1934 : le dollar nouveau est fixé à 59,06 p. 100 de sa valeur antérieure, donc dévalué de plus d'un tiers. Pour stopper l'inflation qui aurait pu en résulter, le Silver […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/new-deal/#i_1182

NOTAT NICOLE (1947- )

  • Écrit par 
  • Dominique ANDOLFATTO
  •  • 1 084 mots

Nicole Notat a été secrétaire générale de la Confédération française démocratique du travail (C.F.D.T.) d'octobre 1992 à mai 2002. Elle est la première femme et, à ce jour, la seule à avoir accédé à la direction d'une centrale syndicale. Mais sa désignation revêtait surtout une signification politique. Elle consacrait un cours nouveau de la C.F.D.T., tournant la page du « mouvement ouvrier » et, s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicole-notat/#i_1182

OLSON MANCUR (1932-1998)

  • Écrit par 
  • Jean-Michel BERTHELOT
  •  • 1 018 mots

Né dans le Dakota du Nord, Mancur Olson effectua l'essentiel de sa carrière au département d'économie de l'université du Maryland, où il dirigea un centre de recherche spécialisé dans le soutien aux économies en développement. C'est cependant son œuvre théorique, exprimée surtout dans The Logic of Collective Action (1965) qui assura son renom. Olson s'y interroge sur les fo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mancur-olson/#i_1182

OUVRIER MOUVEMENT

  • Écrit par 
  • Jean BRUHAT, 
  • Bernard PUDAL
  •  • 10 989 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le néo-libéralisme et la mondialisation »  : […] L'effondrement des régimes « communistes » d'une part, la mondialisation et la transformation de la division internationale du travail qui en résulte d'autre part, la domination du néo-libéralisme et les métamorphoses de la question sociale qu'elle suscite, enfin, sont sans aucun doute les trois phénomènes qui participent à la recomposition du mouvement ouvrier, dans ses variantes nationales comm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mouvement-ouvrier/#i_1182

PARAGUAY

  • Écrit par 
  • Rubén BAREIRO-SAGUIER, 
  • Renée FREGOSI, 
  • Sylvain SOUCHAUD
  •  • 13 245 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La fin du régime de Stroessner »  : […] Au Paraguay, le terme de « post-stroessnérisme » est désormais intégré au vocabulaire de l'homme de la rue et inquiète profondément les politiciens de l'opposition, l'Église, les syndicalistes et, surtout, les militaires, ainsi que l'appareil du parti Colorado. Tout le monde est conscient du fait que la disparition physique ou politique du dictateur, symbole du pacte entre les militaires et le par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paraguay/#i_1182

PELLOUTIER FERNAND (1867-1901)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 332 mots

Fils d'un fonctionnaire des postes, Pelloutier est né à Paris. Il fait ses études au petit séminaire de Guérande puis au collège de Saint-Nazaire. Ayant échoué au baccalauréat, il se consacre au journalisme et collabore à un journal local, La Démocratie de l'Ouest , où il rencontre Aristide Briand. Devenu rédacteur en chef en 1892, il adhère au Parti ouvrier français de Guesd […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fernand-pelloutier/#i_1182

PORTLAND, Oregon

  • Écrit par 
  • Laurent VERMEERSCH
  •  • 786 mots
  •  • 1 média

Située entre la chaîne des Cascades et la chaîne côtière, qui la sépare de l’océan Pacifique, Portland est baignée par la rivière Willamette, affluent du fleuve Columbia, à 150 kilomètres de son embouchure sur le Pacifique . Ville portuaire de l’extrême nord-ouest de l’État de l’Oregon, dont elle est la ville principale, elle est la vingt-cinquième agglomération des États-Unis , avec 2 453 000 hab […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/portland-oregon/#i_1182

PROLÉTARIAT & PROLÉTARISATION

  • Écrit par 
  • Serge MALLET
  •  • 9 630 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Influence de la technologie industrielle »  : […] L'évolution générale de la société industrielle (que certains, comme Alain Touraine, appellent aujourd'hui « société postindustrielle ») tend à intégrer dans un cycle complet les opérations qui préparent la production et qui en assurent la répartition. La généralisation du travail à la chaîne séparait le producteur de sa production et la croissance de la consommation de masse séparait l'homme tra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/proletariat-et-proletarisation/#i_1182

P.S. (Parti socialiste), France

  • Écrit par 
  • Frédéric SAWICKI
  • , Universalis
  •  • 7 369 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le renouveau militant et électoral des années 1970 »  : […] La force d'attraction du P.S. au cours des années 1970 repose en effet sur l'affirmation progressive de la suprématie de François Mitterrand. L'accélération de la mise en œuvre de la politique d'union de la gauche, qui se traduit par la signature d'un programme commun de gouvernement le 27 juin 1972 et la généralisation du principe de désistement pour le candidat de gauche le mieux placé au secon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/p-s-parti-socialiste-france/#i_1182

RESSOURCES HUMAINES GESTION DES

  • Écrit par 
  • Géraldine SCHMIDT
  •  • 4 935 mots

Dans le chapitre « Relations sociales »  : […] Les relations sociales désignent les rapports entre les partenaires sociaux des entreprises, syndicats, employeurs et, le cas échéant, l'État. Le système de représentation des salariés, le type d'actions des organisations syndicales, leur taux d'implantation sont autant de facteurs qui structurent la négociation collective dans les organisations. Les syndicats français, et le système de relations […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gestion-des-ressources-humaines/#i_1182

REUTHER WALTER PHILIP (1907-1970)

  • Écrit par 
  • Pascale GRUSON
  •  • 1 070 mots

Importante personnalité du syndicalisme américain. D'abord outilleur chez Ford en même temps qu'il suivait les cours de la Wayne University de Detroit, Walter Reuther prit part au syndicalisme militant après la crise de 1929 et la promulgation du National Recovery Act, lequel marquait la collaboration sous certaines conditions de l'American Federation of Labor (A.F.L.) à la mise en œuvre du New De […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/walter-philip-reuther/#i_1182

ROSSONI EDMONDO (1884-1965)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 276 mots

Né près de Ferrare, Edmondo Rossoni vient très vite à l'anarchisme et au syndicalisme révolutionnaire. Militant actif et connu, il dirige la Bourse du travail de Parme, considérée comme La Mecque du syndicalisme révolutionnaire. Exilé à Londres, il participe à la tentative de création d'une Internationale anarchiste en 1913. Découragé par les dissensions au sein du mouvement, Rossoni abandonne ses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edmondo-rossoni/#i_1182

ROYAUME-UNI - Histoire

  • Écrit par 
  • Bertrand LEMONNIER, 
  • Roland MARX
  •  • 43 250 mots
  •  • 65 médias

Dans le chapitre « Du thatchérisme au « majorisme » »  : […] En 1979, le Parti conservateur revient au pouvoir, sous la houlette d'un nouveau leader : élue en 1975 contre l'ancien Premier ministre Edward Heath, Margaret Thatcher est vite surnommée, avant même son arrivée au 10, Downing Street, la Dame de fer. Elle n'a connu qu'une expérience limitée aux sommets de l'exécutif (dans le cabinet Heath de 1970-1974, elle fut ministre de l'Éducation et de la Sci […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/royaume-uni-histoire/#i_1182

ROYAUME-UNI - Économie

  • Écrit par 
  • Emmanuel HACHE
  •  • 7 959 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Briser l'hégémonie syndicale »  : […] Le Royaume-Uni des années 1970 était caractérisé par un pouvoir syndical très fort, tant au niveau national (négociation des politiques salariales), qu'au niveau des branches ou des entreprises (pouvoir d'embauche...). Les fonctionnaires, les dockers, les mineurs menaçaient continuellement de paralyser l'économie britannique. Pour mener à bien sa politique de l'offre centrée sur le marché et l'en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/royaume-uni-economie/#i_1182

SALARIAT

  • Écrit par 
  • Denis CLERC
  •  • 8 712 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Un monde qui se transforme »  : […] Ce n'est pas seulement à la périphérie de l'emploi que le salariat se transforme, c'est en son sein même. Sous la pression d'un taux de chômage élevé, le droit du travail est de plus en plus regardé comme un obstacle à l'emploi : dans le droit fil de la théorie néoclassique, tout ce qui contribue à rigidifier la relation de travail est analysé comme un frein au fonctionnement optimal du marché, d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/salariat/#i_1182

SOCIALISME - Social-démocratie

  • Écrit par 
  • Philippe MARLIÈRE
  •  • 10 049 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Des partis de masse »  : […] Dès leur apparition à la fin du xix e  siècle, les partis sociaux-démocrates se constituent en partis de masse, c'est-à-dire en partis disposant d'un nombre élevé d'adhérents. Dans les pays du nord, des liens étroits – « organiques » – avec les syndicats leur permettent de bénéficier du soutien militant et financier des ouvriers syndiqués, dans l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/socialisme-social-democratie/#i_1182

SŌDŌMEI

  • Écrit par 
  • Catherine CADOU
  •  • 335 mots

Centrale syndicale la plus ancienne du Japon. L'allégeance traditionnelle de la Sōdōmei à l'aile droite du mouvement ouvrier lui fit perdre peu à peu de son importance, surtout après la Seconde Guerre mondiale, au bénéfice des deux nouvelles centrales nationales : Sōhyō, fondée en 1951, qui regroupe principalement les travailleurs de la fonction et des entreprises publiques, et Zenrō, formée en 19 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sodomei/#i_1182

SOREL GEORGES (1847-1922)

  • Écrit par 
  • Louis SOUBISE
  •  • 2 241 mots

Dans le chapitre « Le syndicalisme révolutionnaire »  : […] Sorel emprunte à Fernand Pelloutier la théorie du « syndicalisme révolutionnaire ». Ce bourgeois consacre son énergie à donner un esprit nouveau aux Bourses du travail, afin que cette organisation soit intégralement l'œuvre de la classe ouvrière et vouée à l'éducation de celle-ci ; le caractère corporatif des bourses du travail se veut paradoxalement d'esprit révolutionnaire, en ceci précisément […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-sorel/#i_1182

SUÈDE

  • Écrit par 
  • Régis BOYER, 
  • Michel CABOURET, 
  • Maurice CARREZ, 
  • Georges CHABOT, 
  • Jean-Claude MAITROT, 
  • Jean-Pierre MOUSSON-LESTANG, 
  • Lucien MUSSET, 
  • Claude NORDMANN, 
  • Jean PARENT
  • , Universalis
  •  • 35 810 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Les syndicats »  : […] La structure économique et sociale de la Suède confère au mouvement syndical un rôle particulièrement important. Historiquement, le Parti social-démocrate s'est développé à partir d'une base syndicale puissante. Cette origine explique l'étroite parenté qui a constamment existé entre les syndicats et les sociaux-démocrates. Après la tentative des typographes de Stockholm qui, en 1846, voulurent cré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/suede/#i_1182

SUZUKI BUNJI (1885-1946)

  • Écrit par 
  • Catherine CADOU
  •  • 414 mots

Militant du mouvement syndicaliste ouvrier et fondateur de la Société fraternelle, Suzuki Bunji a jeté les bases du syndicalisme au Japon. Ayant fait des études de droit tout en travaillant, Bunji se convertit au christianisme, et c'est à travers sa collaboration à une revue religieuse qu'il se tourne vers le socialisme et devient journaliste. En 1911, il organise le Groupe d'études des vagabonds […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/suzuki-bunji/#i_1182

SYNDICATS AGRICOLES

  • Écrit par 
  • Jean VERCHERAND
  •  • 8 788 mots

Le syndicalisme agricole français paraît singulier au profane. C'est un ensemble réputé puissant qui semble régner sur un véritable maquis d'organisations de toute nature. Son objet, ici comme ailleurs, est « l'étude et la défense des intérêts » professionnels. Cependant, il n'est assimilable ni au syndicalisme ouvrier, ni à celui des milieux patronaux ou des professions indépendantes, bien qu'il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/syndicats-agricoles/#i_1182

TESSIER GASTON (1887-1960)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 499 mots

Né à Paris, d'origine bretonne, Tessier est à seize ans employé dans une maison de commerce. Il fréquente les cercles d'études des œuvres de jeunesse catholique et il rencontre Marc Sangnier dont il deviendra le disciple et l'ami. En 1905 il adhère au syndicat des employés du commerce et de l'industrie ; celui-ci a été fondé en 1887 par les frères des Écoles chrétiennes. D'une association qui vise […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaston-tessier/#i_1182

THIBAULT BERNARD (1959- )

  • Écrit par 
  • Dominique LABBÉ
  •  • 1 153 mots

En février 1999, Bernard Thibault a été élu secrétaire général de la Confédération générale du travail (C.G.T.) à l'occasion du 46 e  congrès confédéral. Âgé de quarante ans, il symbolise le nouveau cours souhaité par la majorité des responsables de la première centrale syndicale française. En effet, il succède à deux dirigeants âgés (Henri Krasucki puis Louis Viannet) qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bernard-thibault/#i_1182

TOMSKI MIKHAÏL PAVLOVITCH EFREMOV dit (1880-1936)

  • Écrit par 
  • Claudie WEILL
  •  • 382 mots

Dirigeant des syndicats soviétiques dans les années vingt, une des figures éminentes du « bloc de droite », aux côtés de Boukharine et de Rykov, Tomski appartient à la vieille garde bolchevique éliminée par Staline. Ayant adhéré au mouvement social-démocrate en 1904, militant ouvrier, Tomski se consacre avant tout à la création des syndicats en Russie : en 1905, celui des métallurgistes à Revel, e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tomski/#i_1182

TRAVAILLISME

  • Écrit par 
  • Monica CHARLOT
  •  • 4 598 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  Structure et modernisation »  : […] Parti socialiste, mais pragmatique et profondément attaché à la démocratie, le Parti travailliste britannique se réfère moins qu'aucun autre parti socialiste à la conscience et à la lutte de classes. Défenseur de la justice sociale, il n'est pourtant pas le parti de la classe ouvrière britannique. Si les trois cinquièmes ou les deux tiers de celle-ci votent travailliste, il n'en reste pas moins, e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/travaillisme/#i_1182

TUNISIE

  • Écrit par 
  • Michel CAMAU, 
  • Roger COQUE, 
  • Jean GANIAGE, 
  • Claude LEPELLEY, 
  • Robert MANTRAN, 
  • Khadija MOHSEN-FINAN
  •  • 19 909 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Les limites des politiques économiques de Bourguiba »  : […] Dans cette course à la modernisation, la politique de Bourguiba se préoccupe peu d’économie. Pour extraire la Tunisie au sous-développement et à la pauvreté, Bourguiba se laisse séduire par le projet que lui a proposé Ahmed ben Salah, lorsqu’il était secrétaire général de l’U.G.T.T. en 1956. Ben Salah a foi dans les théories des économistes du développement, qui pensent que la socialisation de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tunisie/#i_1182

VARLIN EUGÈNE (1839-1871)

  • Écrit par 
  • Jean BANCAL
  •  • 613 mots

Né dans une famille de paysans pauvres, Eugène Varlin entre en apprentissage chez un oncle relieur. Devenu ouvrier relieur, il découvre Proudhon, le lit ardemment, et participe, dès 1857, à la fondation des sociétés de secours mutuel. Très vite, il s'oppose au mutuellisme réformiste que Tolain croyait pouvoir tirer de Proudhon et préconise un collectivisme antitotalitaire. En 1864 et 1865, il anim […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eugene-varlin/#i_1182

VICTORIENNE ÉPOQUE

  • Écrit par 
  • Louis BONNEROT, 
  • Roland MARX
  •  • 10 869 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Les luttes sociales »  : […] La crise économique a relancé d'inévitables conflits de classes. Peu préparés à des luttes sévères et victimes de la conjoncture, les syndicats sont impuissants à prévenir des réductions de salaires et des licenciements, leur idéologie comme leur appareil paraissent du coup inadaptés. Les idées socialistes, fort peu influentes malgré la présence à Londres de Karl Marx, qui y meurt en 1883, connai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epoque-victorienne/#i_1182

ZÁPOTOCKY ANTONÍN (1884-1957)

  • Écrit par 
  • Vladimir Claude FISERA
  •  • 774 mots

Né dans la vieille région industrielle de Kladno, d'un père qui fut l'un des fondateurs de la social-démocratie tchèque, Antonín Zápotocky s'est intégré très jeune dans le mouvement ouvrier. Apprenti tailleur de pierre, ouvrier maçon, il adhère à seize ans aux Jeunesses socialistes puis, deux années plus tard, au parti. À partir de 1907, il est secrétaire régional du Parti social-démocrate et des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antonin-zapotocky/#i_1182

Voir aussi

Pour citer l’article

Thomas LOWIT, Guy CAIRE, « SYNDICALISME », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/syndicalisme/