BÉGUIN SYLVIE (1919-2010)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Spécialiste de la Renaissance italienne et française, Sylvie Béguin est née à Saint-Malo en 1919. Elle suit des études de philosophie et d'histoire de l'art à l'École du Louvre, puis intègre en 1946 le musée du Louvre en tant que chargée de mission au département des peintures, alors dirigé par René Huyghe. Après avoir soutenu en 1950 sa thèse sur le maniériste italien Niccolo dell'Abate, Sylvie Béguin est nommée assistante-conservateur au Louvre en 1953. Elle est ensuite, de 1967 à 1972, conservatrice, puis conservatrice en chef chargée des collections de la Renaissance et directrice du service d'étude et de documentation du département des peintures jusqu'à son départ en retraite en 1985. Spécialiste de l'école de Fontainebleau, elle publie de nombreux ouvrages tels que L'École de Fontainebleau : le maniérisme à la cour de France (1960), Le XVIe siècle français (1976), La Galerie d'Ulysse à Fontainebleau (1985). Peu de temps avant l'exposition Raphaël dans les collections françaises (1983) au Grand Palais à Paris, Sylvie Béguin identifie la main de cet artiste dans un fragment du retable provenant de l'église Sant'Agostino de Città di Castello, qui représente un Ange tenant un phylactère. Commissaire d'expositions importantes comme L'École de Fontainebleau présentée au Grand Palais (1972), dont le catalogue fait toujours autorité, ou encore au musée du Louvre, La Collection de François Ier (1972), Le Studiolo d'Isabelle d'Este (1975), Le XVIe siècle florentin au Louvre (1982), elle participe à la rétrospective consacrée à Niccolo dell'Abate en 1969 à Bologne. En 2005, sa dernière exposition est consacrée au même peintre, cette fois à Modène.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« BÉGUIN SYLVIE - (1919-2010) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/sylvie-beguin/