SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le 15 mars 2003, l'O.M.S. lançait la première alerte mondiale de son histoire devant l'émergence d'un agent infectieux d'origine inconnue, responsable d'une nouvelle maladie : le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS). Probablement apparu en Chine dès le mois de novembre 2002, le SRAS s'est rapidement répandu, touchant plus de 8 000 personnes dans une trentaine de pays.

Le syndrome est causé par SARS-CoV, un virus de la famille des coronaviridae qui se transmet essentiellement par les sécrétions respiratoires lors d'un contact rapproché avec un malade symptomatique.

Délicat à porter, le diagnostic de SRAS repose, en l'absence de toute autre cause de pneumonie infectieuse, sur la convergence d'un faisceau de signes cliniques, biologiques et radiologiques plus ou moins constants chez un sujet qui revient de zones où une transmission locale récente a été documentée ou qui a été en contact avec un cas de SRAS dans les dix jours précédents. D'aspect polymorphe, le tableau clinique débute, après une incubation de deux à dix jours, par l'apparition quasi constante d'une fièvre (> 38 0C) accompagnée de signes généraux en fréquence variable (céphalées, frissons, malaise, myalgies, anorexie...), et associée, dans la moitié des cas, à des signes respiratoires (toux sèche et/ou dyspnée). La fièvre peut n'être présente que les deux ou trois premiers jours et régresser spontanément avant de réapparaître quelques jours plus tard. Plus rarement, on peut également observer des signes digestifs (diarrhées, nausées, vomissements).

L'étude biologique associe des anomalies non spécifiques à type de leucopénie, thrombopénie, augmentation de la vitesse de sédimentation et élévation de certaines enzymes (LDH, CPK et transaminases). Le plus souvent, on observe des signes de pneumopathie à la radiographie ou au scanner, avec atteintes plutôt interstitielles, diffuses et bilatérales.

Au cours de la deuxième semaine, le tableau clinique peut s'aggraver, notamment avec l'apparition d'une atteinte respiratoire qui justifie le recours aux soins intensifs dans [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère)  » est également traité dans :

SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère), en bref

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 223 mots

En novembre 2002, une maladie nouvelle apparaît à Hong Kong. Le malade présente une fièvre élevée brutale et des troubles respiratoires. L'état général est gravement affecté, avec une baisse du nombre de globules blancs sanguins importante et persistante. La maladie est fatale dans 10 à 30 p. 100 des cas. O […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sras-syndrome-respiratoire-aigu-severe/#i_36652

ÉPIDÉMIES

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET, 
  • Georges DUBY, 
  • Gabriel GACHELIN, 
  • Jean-Louis MIÈGE
  • , Universalis
  •  • 16 519 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Expansion du fléau : la contagion »  : […] L'histoire des épidémies est très informative sur la manière dont une épidémie circonscrite se transforme en pandémie (cf. chap. 3). Presque invariablement, le moteur en est le voyage ou la guerre, les mouvements de population et les rassemblements (camps, villes), et plus récemment la désorganisation des systèmes sanitaires provoquée par les conf […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epidemies/#i_36652

HONG KONG

  • Écrit par 
  • Jean-Philippe BÉJA, 
  • Pierre SIGWALT
  •  • 9 996 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Économie : la Chine au secours de Hong Kong »  : […] Depuis la rétrocession, Hong Kong a connu de nombreuses crises, économiques, politiques et sociales. Ville internationale, elle a été frappée par les soubresauts de l'économie mondiale. En outre, si la Chine a beaucoup changé depuis 1997 et, en un sens, s'est rapprochée de Hong Kong en termes de développement, son rôle s'est accru, et elle constit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hong-kong/#i_36652

MALADIES INFECTIEUSES ÉMERGENTES

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 10 465 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les chauves-souris réservoirs de virus »  : […] Une autre espèce animale joue un rôle croissant comme réservoir d’agents pathogènes alimentant l’émergence de plusieurs maladies : ce sont les chauves-souris et en particulier les espèces frugivores. Dans le cas de cet animal, le contact contaminant direct de la chauve-souris avec l’homme est peu fréquent. En revanche, la contamination de la nourri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladies-infectieuses-emergentes/#i_36652

PNEUMONIE

  • Écrit par 
  • Chantal GUÉNIOT
  •  • 3 222 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Des pneumonies dues à des virus émergents »  : […] Récemment, des pneumonies graves liées à des virus émergents (c’est-à-dire inconnus auparavant) ont mis en alerte les institutions sanitaires internationales. Fin 2002, un nouveau syndrome extrêmement contagieux et grave apparaît en Chine, avant de se répandre dans 30 pays : le SRAS, pour syndrome respiratoire aigu sévère (SARS en anglais) a été à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pneumonie/#i_36652

Pour citer l’article

Julien EMMANUELLI, « SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/sras/