SPORTL'année 2009

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Football : France-Eire, 2009

Football : France-Eire, 2009
Crédits : F. Fife/ AFP/ Getty

photographie

Sébastien Loeb

Sébastien Loeb
Crédits : Bryn Lennon/ Getty Images

photographie

Lionel Messi

Lionel Messi
Crédits : J. Juinen/ Getty

photographie

Usain Bolt

Usain Bolt
Crédits : Cameron Spencer/ Getty Images

photographie

Tous les médias


Olympisme : le logique triomphe de Rio de Janeiro

Les pratiques des membres du Comité international olympique (C.I.O.) changeraient-elles ? On se souvient que plusieurs désignations récentes de sites choisis pour accueillir les Jeux avaient été dictées par les pressions économique (Atlanta), politique (Pékin) ou par un lobbying actif (Londres). Or, le 2 octobre 2009 à Copenhague, le C.I.O. a choisi Rio de Janeiro pour organiser les Jeux d'été de 2016, en toute logique (66 voix contre 32 pour Madrid au troisième tour de scrutin). Pourtant, McDonald's avait laissé planer un doute quant au renouvellement de son partenariat avec le C.I.O. si Chicago n'emportait pas la mise, et les principaux partenaires financiers des Jeux, aussi bien pour ce qui est du marketing que de la diffusion télévisée (N.B.C. depuis 1995), sont américains. Pourtant, Barack Obama, ancien sénateur de l'Illinois, a décidé in extremis de faire le déplacement au Danemark pour soutenir sa ville. Pourtant, Juan Antonio Samaranch, président d'honneur du C.I.O., avait activé en coulisse tous ses relais pour favoriser Madrid...

Rio de Janeiro élue ville olympique 2016

Rio de Janeiro élue ville olympique 2016

Photographie

Le jour où le C.I.O. dévoile le nom de la ville qui organisera les jeux Olympiques constitue un moment intense dans la vie des différentes cités candidates. Au terme d’un processus long et très précis, le verdict tombe, souvent après plusieurs tours de scrutin. Ici, le 2 octobre 2009, le... 

Crédits : V. Almeda/ AFP/ Getty

Afficher

En définitive, le C.I.O. a donc opté pour Rio. Ce succès est d'abord un triomphe pour le président Luiz Inácio Lula da Silva. En effet, à l'été de 2008, le dossier de Rio était considéré comme le moins bon de tous. Durant quinze mois, le président Lula n'a cessé, lors de tous ses déplacements, de tenter de convaincre ses « confrères » de la viabilité du projet carioca. Il est parvenu à ancrer dans les esprits le fait qu'un pays émergent pouvait organiser les Jeux, que le continent sud-américain devait enfin accueillir ce prestigieux événement sportif, que la tenue de la Coupe du monde de football au Brésil en 2014 ne constituait pas un handicap, mais un atout : de nombreuses infrastructures seront construites pour cette compétition, qui apportera en outre une précieuse expérience en termes d'organisation et de sécurité. Et, lors du « grand oral » de Copenhague, il sut faire partager son émotion. En outre, le projet était largem [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages




Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « SPORT - L'année 2009 », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/sport-l-annee-2009/