SPORTL'année 2008

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Jeux Olympiques d'été : le triomphe chinois

Les Jeux de Pékin ont vu le triomphe de la Chine sur tous les plans – diplomatique, politique, sportif. Alors que, en mars 2008, la répression féroce par les autorités de Pékin des manifestations tibétaines à Lhassa avait engendré une éphémère mobilisation internationale, laissant augurer sinon le boycottage des Jeux, du moins quelques mouvements d'humeur venus des hommes politiques, des organisations de défense des droits de l'homme ou des sportifs eux-mêmes, la Chine a remporté une grande victoire diplomatique dès le 8 août : quatre-vingt-dix chefs d'État – un nombre record, quatre fois plus qu'à Athènes en 2004 – assistèrent à la cérémonie d'ouverture magnifiquement orchestrée par Zhang Yimou. Succès politique également : le silence des défenseurs des droits de l'homme durant la période des Jeux fut assourdissant et aucun sportif n'esquissa le moindre geste contestataire à Pékin ; si bien que, au lendemain des Jeux, on pouvait lire dans le Beijing Youth Daily que, « grâce à l'organisation sans faille des Jeux de Pékin et à l'atmosphère conviviale, l'image d'un grand pays nouveau est apparue au reste de la planète ». La Chine a en effet proposé une manifestation à l'échelle de sa démesure (40 milliards d'euros investis en infrastructures), avec trois joyaux architecturaux : le « nid d'oiseau », théâtre des compétitions d'athlétisme, le « cube d'eau », où s'illustrèrent les nageurs, la tour de télévision, un camaïeu de couleurs d'une infinie beauté. En outre, une armada de volontaires (plus de 100 000) contribua à une organisation impeccable. Des stades pleins, des sites ultramodernes, une logistique infaillible, une avalanche de messages emplis de bons sentiments, il n'a donc rien manqué pour satisfaire le Comité international olympique (C.I.O.), les sportifs des deux cent quatre délégations nationales engagées et les médias. Seule ombre au tableau : si le public chinois s'est montré enthousiaste sur les sites, il a été sciemment tenu à l'écart des réjouissances annexes. Quel héritage restera-t-il vraiment de ces Jeux p [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « SPORT - L'année 2008 », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 janvier 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/sport-l-annee-2008/