SPÉCULATION

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les principaux mécanismes de la spéculation

Prenons le cas de la spéculation sur le marché des changes (le raisonnement s'applique aussi aux marchés boursiers). Est spéculateur l'opérateur qui prend volontairement un risque de change, en espérant que l'évolution future du cours de change lui permettra de réaliser un gain en capital. On dit qu'il se met en « position de change », c'est-à-dire dans une situation telle que ses avoirs en devise étrangère sont inférieurs, ou supérieurs, à ses dettes dans cette devise. Par exemple, s'il prend une position longue sur une monnaie étrangère en achetant celle-ci (avoirs supérieurs aux dettes dans cette devise), l'appréciation de cette monnaie lui fera réaliser une plus-value. Contrairement aux opérations de change liées aux transactions commerciales (importations et exportations de biens et services), les opérations spéculatives se suffisent généralement à elles-mêmes et n'ont pas nécessairement pour support une transaction commerciale ou financière. C'est en ce sens qu'elles sont souvent qualifiées d'opérations « sèches ».

L'opération de spéculation peut être réalisée en utilisant des « produits dérivés » qui correspondent à deux catégories d'instruments à terme : les instruments financiers à terme ferme (dénommés futures sur les marchés organisés et forward sur les marchés de gré à gré) et les options. Ces nouveaux instruments constituent l'une des innovations financières majeures du dernier quart du xxe siècle. Le principe de l'opération spéculative est toujours le même : l'opérateur prend une position longue (acheteuse) à terme sur la monnaie (ou sur le titre) dont il anticipe une appréciation future. La technique des futures lui permet de mettre en jeu des sommes importantes en ne versant au départ que le montant du dépôt de garantie (le deposit) exigé (par une chambre de compensation sur les marchés organisés), ce qui lui permet de faire jouer un « effet de levier » important.

Les produits dérivés sont devenus l'une des armes les plus efficaces de la spéculation. Une part importante des opérations sur produits dérivés es [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages



Écrit par :

  • : professeur d'économie à l'université de Paris-XIII-Villetaneuse

Classification


Autres références

«  SPÉCULATION  » est également traité dans :

AGIOTAGE

  • Écrit par 
  • Georges BLUMBERG
  •  • 114 mots

Dérivé du mot agio , ce terme désigne, avec un accent péjoratif, les manipulations fructueuses des effets de commerce et des valeurs mobilières, et, par extension, toute opération financière ayant un caractère spéculatif plus ou moins teinté d'illégalité. Employé pour la première fois lors de la crise déclenchée par le système de Law à Paris sous le règne de Louis XV, ce mot […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/agiotage/#i_4962

ALBANIE

  • Écrit par 
  • Anne-Marie AUTISSIER, 
  • Odile DANIEL, 
  • Christian GUT
  •  • 22 079 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « L'épisode des pyramides financières »  : […] L'apport massif des travailleurs émigrés albanais est à l'origine d'un phénomène spéculatif que l'Albanie n'a pas été la seule à connaître (comme on l'a vu en Roumanie avec le phénomène Caritas dans les années 1994-1995 ou encore en Russie en 1993 avec MMM). En l'absence d'un système bancaire fiable et d'un encadrement institutionnel et juridique suffisamment contraignant et stable, d'importantes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albanie/#i_4962

ART CONTEMPORAIN

  • Écrit par 
  • Yves MICHAUD, 
  • Raymonde MOULIN
  •  • 12 400 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La précarité de la vie d'artiste »  : […] Dès lors que la cote devient, au moins sur le court terme, le critère majeur de la valeur de l'art, la majorité des artistes est condamnée à la précarité. Sur le nombre estimé de 50 000 artistes vivant en France, environ 30 000 sont inscrits à la Maison des artistes et ont un statut social d'artiste. La profession d'artiste se caractérise essentiellement par la précarité, l'irrégularité, l'inégali […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-contemporain/#i_4962

BANQUES ISLAMIQUES

  • Écrit par 
  • Marie-France BAUD-BABIC
  •  • 655 mots

Les banques islamiques n'ont cessé d'intriguer les financiers internationaux, car elles respectent à la lettre ce qu'interdit l'islam sous le terme générique de riba , à savoir la combinaison de trois éléments : l'engagement à terme, la condition aléatoire et la rémunération prédéterminée du capital, combinaison que le mot « intérêt » ne traduit qu'imparfaitement. Les banques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/banques-islamiques/#i_4962

BOURSE - Microstructure des marchés financiers

  • Écrit par 
  • Laurence LESCOURRET, 
  • Séverine VANDELANOITE
  •  • 5 865 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le risque d'antisélection »  : […] Certains investisseurs –  nommés spéculateurs – traitent sur le marché dans l’unique but de réaliser un profit grâce à la connaissance d'une information spécifique, inconnue des autres acteurs du marché. Ces spéculateurs se mêlent à ceux non informés qui négocient pour des motifs de liquidité (comme la liquidation d’un portefeuille pour l’achat d’une maison). Perdant face aux spéculateurs, le ten […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bourse-microstructure-des-marches-financiers/#i_4962

CAPITAL

  • Écrit par 
  • Ozgur GUN
  •  • 1 382 mots

Dans le chapitre « Le capital en tant qu'ensemble de biens »  : […] Il est plus courant de voir dans le capital des biens ou des ensembles de biens plutôt qu'un rapport social. La caractéristique commune de ces biens est qu'ils servent à produire d'autres biens ; ils s'opposent en cela aux biens dits de consommation, qui ont pour but de satisfaire les besoins des personnes. Parmi ces biens, on distingue les biens-capitaux (ou biens durables), qui ne disparaissent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/capital/#i_4962

CÉRÉALES

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CHARVET
  •  • 6 239 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Marchés à terme et cours « mondiaux » des céréales »  : […] Les cours « mondiaux » des principales céréales (blé, maïs) s'établissent sur un tout petit nombre de marchés à terme. Sur ces futures markets , interviennent à la fois des hedgers ou « opérateurs en couverture de risque », qui ont à vendre ou à acheter des grains (donc des produits physiques) en s’assurant p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cereales/#i_4962

CHANGE - Les opérations de change

  • Écrit par 
  • Henri BOURGUINAT, 
  • Gunther CAPELLE-BLANCARD
  •  • 7 002 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'égalité du différentiel de change et du différentiel d'intérêt »  : […] Cette égalité entre le différentiel de change et le différentiel d'intérêt est centrale pour l'équilibre des opérations et, au-delà, pour comprendre le fonctionnement du marché des changes tout entier. Si l'on définit le différentiel de change comme l'écart entre le cours à terme et le cours au comptant calculé en pourcentage annualisé (taux de déport ou de report de la devise), on démontre qu'il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/change-les-operations-de-change/#i_4962

CHANGE - Les théories du change

  • Écrit par 
  • Hélène RAYMOND-FEINGOLD
  •  • 9 061 mots

Dans le chapitre « Le rôle de la spéculation »  : […] La spéculation est souvent donnée comme une explication des variations erratiques des taux de change ou des cours boursiers. Pourtant, le rôle de la spéculation n'est pas nécessairement déstabilisant. Jouer un rôle déstabilisateur ne fait d'ailleurs pas partie des objectifs d'un spéculateur. Ce dernier est simplement un intervenant qui cherche à tirer partie d'une opportunité de profit anticipée. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/change-les-theories-du-change/#i_4962

CHANGE - Le système monétaire international

  • Écrit par 
  • Henri BOURGUINAT, 
  • Gunther CAPELLE-BLANCARD
  •  • 6 569 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le flottement des monnaies »  : […] Après la seconde dévaluation du dollar (février 1973), les banques centrales autres que celle des États-Unis décident, en mars 1973, de ne plus se considérer comme tenues d'acquérir des dollars au cas où leur monnaie dépasserait la marge de fluctuation par rapport au cours pivot antérieur. Le flottement des monnaies s'installe de facto. Les États-Unis se refusant eux-mêmes, traditionnellement, à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/change-le-systeme-monetaire-international/#i_4962

CRISE ASIATIQUE

  • Écrit par 
  • Marie-France BAUD-BABIC
  •  • 434 mots

Depuis la fin des années 1970, quatre pays de l'Asie émergente, la Corée du Sud, l'Indonésie, la Malaisie et la Thaïlande, affichaient de solides performances économiques et des finances publiques globalement saines, jusqu'à ce que les premiers signes d'une détérioration se manifestent, en 1996, avec le tassement de leurs exportations. La Thaïlande est la première, en juillet 1997, à devoir dévalu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/crise-asiatique/#i_4962

CRISES ÉCONOMIQUES (1980-2012)

  • Écrit par 
  • Dominique PLIHON
  •  • 3 152 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les innovations au centre des crises »  : […] Les historiens ont montré que les crises financières peuvent être la conséquence d' innovations industrielles et financières. L'évolution du capitalisme est en effet caractérisée par des vagues d'innovations conduisant à des phases d'instabilité et de crises financières. C'est ce qu'a bien montré l'économiste autrichien Joseph Schumpeter en 1912, dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/crises-economiques-1980-2012/#i_4962

CRISES FINANCIÈRES - Instabilité financière

  • Écrit par 
  • Dominique PLIHON
  •  • 7 126 mots

Dans le chapitre « L'instabilité fondamentale des marchés financiers et les krachs boursiers »  : […] John Maynard Keynes, qui écrivait au lendemain de la grande crise de 1929, est sans doute l'économiste qui a donné l'analyse la plus éclairante de l'instabilité financière. Pour Keynes, le futur relève de l'incertitude dans nos économies. La raison principale de cette incertitude réside dans la difficulté d'effectuer des prévisions dans une situation de changement permanent dû aux fluctuations d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/crises-financieres-instabilite-financiere/#i_4962

CRISES FINANCIÈRES - Krachs boursiers

  • Écrit par 
  • Christophe BOUCHER
  •  • 4 280 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Les bulles spéculatives »  : […] D'une manière générale, une bulle spéculative se définit comme une augmentation durable et auto-entretenue de l'écart entre le prix et la valeur fondamentale d'un actif (action, obligation, monnaie, matière première, etc.). Pour un titre boursier, cette valeur fondamentale correspond à la somme des revenus que le titre peut apporter dans le futur, c'est-à-dire, la somme anticipée des flux de divi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/crises-financieres-krachs-boursiers/#i_4962

DOLLAR

  • Écrit par 
  • Dominique LACOUE-LABARTHE
  •  • 11 210 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'instabilité des taux de change »  : […] Dans le même temps, les pays périphériques cherchent à s'affranchir des contraintes que les taux de change fixes font peser sur leur politique monétaire et, partant, sur leur indépendance économique. Chaque pays tente d'agir sur ce qui est à sa portée. Si le pays centre peut changer le régime de l'or, ce que ne peuvent pas faire les pays périphériques, ces derniers peuvent modifier leur régime de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dollar/#i_4962

ÉCONOMIE EXPÉRIMENTALE

  • Écrit par 
  • Jean-Louis RULLIÈRE
  •  • 2 229 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Comment concevoir l'expérimentation en économie ? »  : […] Vernon L. Smith de l'université George Mason en Virginie a été distingué, conjointement à Daniel Kahneman, en octobre 2002 par l'attribution du prix Nobel d'économie « pour avoir fait de l'expérience en laboratoire un instrument d'analyse économique empirique, en particulier dans l'étude de différentes structures de marché ». La reconnaissance de ses travaux visait en fait à consacrer l'économie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-experimentale/#i_4962

ÉCONOMIE MONDIALE - 2008 : de la crise financière à la crise économique

  • Écrit par 
  • Nicolas SAGNES
  •  • 3 178 mots

Dans le chapitre « Prix du pétrole et inflation »  : […] Les prix des matières premières, au premier rang desquelles le pétrole, ont connu un parcours très contrasté : le prix du Brent a plus que doublé, passant de 71 dollars à 147 dollars entre l'été de 2007 et l'été de 2008, avant de refluer, pour se situer aux environs de 40 dollars en fin d'année. L'envolée du prix de l'or noir s'explique, comme les années précédentes, par le dynamisme de la demand […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-mondiale-2008-de-la-crise-financiere-a-la-crise-economique/#i_4962

ÉCONOMIE MONDIALE - 1992 : vers un nouveau modèle de croissance?

  • Écrit par 
  • Tristan DOELNITZ
  •  • 7 238 mots

Dans le chapitre « Le combat pour l'union monétaire »  : […] En dépit de ce distinguo, le gouvernement britannique marquait toute la distance qui le séparait désormais de la rigueur assignée aux pays engagés en direction de l'Union économique et monétaire. Le traité de Maastricht, dont c'était la principale disposition, a été signé le 7 février 1992. La ratification par les douze États membres de la Communauté européenne (C.E.) ne semblait pas devoir poser […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-mondiale-1992-vers-un-nouveau-modele-de-croissance/#i_4962

ESPAGNE (Le territoire et les hommes) - Économie

  • Écrit par 
  • Nacima BARON, 
  • Sabine LE BAYON
  •  • 8 405 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « 2010-2012 : spéculation contre la dette souveraine espagnole  »  : […] C'est en toute logique qu’une nouvelle crise, cette fois de nature budgétaire, frappe l’Espagne à partir de 2010. Les équilibres budgétaires sont fragilisés par le « plan Emploi », par la croissance des dépenses sociales (la sécurité sociale entre en déficit) et par la baisse des recettes fiscales. Pour financer son déficit, l’État espagnol est obligé de s’endetter sur les marchés financiers mond […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espagne-le-territoire-et-les-hommes-economie/#i_4962

FINANCE DE MARCHÉ - Marchés de capitaux

  • Écrit par 
  • Christian de BOISSIEU
  •  • 7 775 mots

Dans le chapitre « La spéculation »  : […] Spéculer, c'est prendre délibérément un risque en en escomptant un gain. Tout va dépendre, bien sûr, du degré de réalisation des anticipations du spéculateur. Dans le langage courant, le mot « spéculation » prend souvent un sens moral, péjoratif : il évoque l'argent « sale », trop rapidement gagné et illégitime. En finance, la spéculation a une signification plus technique : spéculer, c'est adopt […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/finance-de-marche-marches-de-capitaux/#i_4962

FINANCE DE MARCHÉ - Marchés dérivés

  • Écrit par 
  • Gunther CAPELLE-BLANCARD
  •  • 2 354 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'utilisation des produits dérivés comme instrument de spéculation »  : […] Les marchés dérivés sont propices à la spéculation. La raison tient essentiellement à la possibilité de prendre une position importante, par le biais d'une mise de fonds initiale relativement modeste (fort effet de levier). Prenons l'exemple d'un investisseur qui dispose d'une somme de 50 000 euros et qui souhaite spéculer sur la hausse de l'indice CAC 40 (l'un des principaux indices de la Bourse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/finance-de-marche-marches-derives/#i_4962

HISTOIRE MONDIALE DE LA SPÉCULATION FINANCIÈRE, DE 1700 À NOS JOURS, Charles P. Kindleberger - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Franck JOVANOVIC
  •  • 993 mots

Dans le chapitre « Nature des crises »  : […] Cette analyse des facteurs d'apparition, de contagion et d'arrêt des principales crises financières internationales, comme des possibles mesures de prévention et de limitation de ces crises, part d'un constat : alors que « les marchés fonctionnent bien d'une manière générale et peuvent décider de la bonne affectation des ressources », les catastrophes financières semblent inhérentes au système fin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-mondiale-de-la-speculation-financiere-de-1700-a-nos-jours/#i_4962

HONG KONG

  • Écrit par 
  • Jean-Philippe BÉJA, 
  • Pierre SIGWALT
  •  • 9 996 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Économie : la Chine au secours de Hong Kong »  : […] Depuis la rétrocession, Hong Kong a connu de nombreuses crises, économiques, politiques et sociales. Ville internationale, elle a été frappée par les soubresauts de l'économie mondiale. En outre, si la Chine a beaucoup changé depuis 1997 et, en un sens, s'est rapprochée de Hong Kong en termes de développement, son rôle s'est accru, et elle constitue aujourd'hui un partenaire incontournable pour l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hong-kong/#i_4962

INTERNET - Économie d'Internet

  • Écrit par 
  • Éric BROUSSEAU
  •  • 5 665 mots

Dans le chapitre « Un jeu concurrentiel risqué mais très rentable »  : […] Ces industries, qu'on qualifie désormais de numériques, sont marquées par une logique de concurrence où le « gagnant emporte la mise » ( winner takes all ). Fondés sur l'innovation, ces marchés sont, au départ, toujours très concurrentiels car des solutions différentes sont proposées. Chacun des offreurs réalise néanmoins qu'un seul d'entre eux survivra sur chacun des marché […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/internet-economie-d-internet/#i_4962

M. KEYNES ET LES " CLASSIQUES ": PROPOSITION D'UNE INTERPRÉTATION, John R. Hicks - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Sébastien LENFANT
  •  • 1 236 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le modèle original : SI-LL »  : […] Hicks procède en trois temps. Il établit tout d'abord une version monétaire (section I), à court terme, de la théorie « classique », qui doit servir de point de comparaison avec la théorie de Keynes. Ensuite, Hicks construit un modèle schématique de la théorie générale (sections II et III), censé en résumer les principales conclusions. Enfin, il discute les effets d'une politique monétaire expans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/m-keynes-et-les-classiques-proposition-d-une-interpretation/#i_4962

KRACH DE 1987

  • Écrit par 
  • Francis DEMIER
  •  • 244 mots

Pendant l'été de 1987, la tension accrue entre les besoins d'emprunts de l'économie américaine et les disponibilités d'épargne du reste du monde provoque une brusque hausse des taux d'intérêt. Cette hausse brise un mouvement important de spéculation boursière, car les frais financiers hypothèquent désormais gravement les rendements des placements. Le 19 octobre, ces perspectives nouvelles provoque […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/krach-de-1987/#i_4962

LAND GRABBING ou ACCAPAREMENT DE TERRES AGRICOLES

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CHARVET
  •  • 4 960 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Fonds d'investissement et firmes privées »  : […] Certains agents économiques attendent de leurs investissements des bénéfices à court terme réalisés sur la vente des productions agricoles, elles-mêmes obtenues grâce à des coûts de production d'autant plus bas que les prix du foncier et de la main-d'œuvre agricole le sont. Parmi ces agents économiques figurent des groupes financiers tels que l'américain Morgan Stanley, qui a acheté des dizaines […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/land-grabbing-accaparement-de-terres-agricoles/#i_4962

LAW JOHN (1671-1729)

  • Écrit par 
  • Abel POITRINEAU
  •  • 2 115 mots

Dans le chapitre « L'échec »  : […] Cependant, une résistance aux activités de Law s'organisait sous la direction des frères Pâris et Crozat, financiers de la vieille école ; l'« anti-système » revêt bientôt la forme d'une spéculation à la baisse qui menace la Compagnie et la Banque. Certes, Law obtient en janvier 1720 la charge de contrôleur général des finances et, en février, la réunion officielle de la Banque royale et de la Co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-law/#i_4962

LIQUIDITÉ MONÉTAIRE

  • Écrit par 
  • André CHAÎNEAU
  •  • 3 563 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Préférence pour la liquidité monétaire selon John Maynard Keynes »  : […] La monnaie est demandée pour elle-même, en raison de la liberté qu'elle donne. Keynes distingue une demande d'encaisses de transaction M 1 et une demande d'encaisses oisives M 2 correspondant à des motifs de précaution et de spéculation. M 1 existe parce que la monnaie est un actif de paiement, M 2 parce qu'elle est un actif de placement, une réserve de valeur. J. R. Hicks fait remarquer que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/liquidite-monetaire/#i_4962

LIQUIDITY PREFERENCE AS BEHAVIOR TOWARDS RISK, James Tobin - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Gunther CAPELLE-BLANCARD
  •  • 1 415 mots

Dans le chapitre « Du « tout ou rien » à la diversification financière »  : […] L'ambition première de l'article de Tobin est de proposer des fondements théoriques robustes au principe de « préférence pour la liquidité », proposée par John Maynard Keynes. Bien qu’il soit un keynésien convaincu, Tobin admet que ce principe – qui veut que les individus ne se séparent de leurs liquidités que dans l’espoir d’obtenir un revenu supplémentaire – repose sur deux hypothèses restrictiv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/liquidity-preference-as-behavior-towards-risk/#i_4962

MACROÉCONOMIE - Systèmes financiers

  • Écrit par 
  • Jean-Paul POLLIN
  •  • 6 875 mots

Dans le chapitre « Stabilité des systèmes financiers »  : […] En plus de sa contribution à la croissance, l'efficacité d'une organisation financière dépend de son incidence sur la stabilité macro-économique. Ce qui revient à s'interroger sur la manière dont le système financier assure la coordination des décisions micro-économiques dans le temps : dans quelle mesure le jeu des marchés et l'activité des institutions financières rendent compatibles les choix d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/macroeconomie-systemes-financiers/#i_4962

MÉTAUX RARES

  • Écrit par 
  • Christian HOCQUARD
  •  • 6 416 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Des crises à la pénurie  »  : […] À ces facteurs de crises s'ajoutent des mécanismes amplificateurs dont : – Le comportement des responsables des achats. Il repose sur une logique moutonnière. Lorsque les prix sont orientés à la hausse, ces responsables sont tentés de passer des ordres d'achats par crainte de la poursuite de la hausse des prix. De plus, chacun d'eux se détermine non pas en fonction de ce qu'il pense de l'orientat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metaux-rares/#i_4962

MILLER MERTON HOWARD (1923-2000)

  • Écrit par 
  • Françoise PICHON-MAMÈRE
  •  • 836 mots

Issu de l'université de Chicago (Illinois), la pépinière des Prix Nobel d'économie, dont l'idéologie réputée libérale a dominé la pensée économique contemporaine, l'Américain Merton Miller n'a jamais été une « star » dans sa discipline, à l'image d'un Paul Samuelson (Prix Nobel 1970) ou d'un Milton Friedman (Prix Nobel 1976). Très écouté, toutefois, de tous les spécialistes de l'investissement et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/merton-howard-miller/#i_4962

MONDIALISATION - Globalisation financière

  • Écrit par 
  • Philippe MARTIN, 
  • Dominique PLIHON
  •  • 8 377 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La finance spéculative est devenue prépondérante  »  : […] Dans le passé, la fonction du système financier international était d’assurer le financement du commerce international et des balances des paiements. Or les flux financiers internationaux ont connu récemment une progression explosive sans commune mesure avec les besoins de l’économie mondiale. D’après les estimations de la Banque des règlements internationaux, la taille du marché des changes – su […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mondialisation-globalisation-financiere/#i_4962

MONNAIE - Théorie économique de la monnaie

  • Écrit par 
  • Patrick VILLIEU
  •  • 7 464 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les motifs de demande de monnaie »  : […] Ainsi, dans la Théorie générale de l'emploi, de l'intérêt et de la monnaie (1936), John Maynard Keynes définit trois motifs de demande de monnaie : transaction (régler les échanges), précaution (faire face aux aléas futurs) et spéculation (profiter des opportunités ultérieures de placements). En ce qui concerne les motifs de transaction et de précaution, l'arbitrage entre la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monnaie-theorie-economique-de-la-monnaie/#i_4962

PÉTROLE - Économie pétrolière

  • Écrit par 
  • Jean-Marie BOURDAIRE
  •  • 7 217 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'influence américaine et les développements récents »  : […] Les États-Unis ont-ils été les instigateurs de la baisse du prix du pétrole en 1986 ? La baisse des prix était un puissant facteur de relance économique et Ronald Reagan devait faire face, quelques mois plus tard, à la réélection du tiers du Sénat américain. Une relance ne pouvait que favoriser les candidats républicains. L'hypothèse est possible, mais il est peu probable que Washington, pas plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/petrole-economie-petroliere/#i_4962

RUSSIE (Le territoire et les hommes) - Économie

  • Écrit par 
  • Julien VERCUEIL
  •  • 5 350 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La réaffirmation de l’État dans l’économie russe »  : […] Dans ce contexte de rééquilibrage de l’économie, l’État russe de Vladimir Poutine entreprend de reconquérir certains secteurs industriels stratégiques. L’alourdissement de la fiscalité sur le secteur énergétique lui donne un levier pour la reprise en main du secteur : en 2003, sous prétexte d’arriérés fiscaux, il intente un procès à Ioukos, entreprise pétrolière à capitaux privés, la troisième du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/russie-le-territoire-et-les-hommes-economie/#i_4962

SEL

  • Écrit par 
  • Jean Claude HOCQUET
  •  • 11 192 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L'État, le monopole et l'impôt du sel »  : […] Le cycle économique du sel a été organisé de multiples façons : le prélèvement se présente tantôt comme plus-value et profit commercial, tantôt comme impôt. Entre un régime libre sans impôt ni taxe et un monopole intégral où toutes les tâches, à chaque moment du cycle, sont accomplies par des agents de l'État, toutes les nuances sont possibles. Il suffit en fait à l'État d'intervenir à l'une de c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sel/#i_4962

STERLING LIVRE

  • Écrit par 
  • Sophie BRANA, 
  • Dominique LACOUE-LABARTHE
  •  • 7 210 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La frappe de l'or »  : […] En 1489, Henri VII fait frapper le sovereign (souverain) au cours de 20 shillings (s.) ou une livre (£), la plus célèbre et la plus lourde des pièces d'or. Dans l'usage, cette pièce fait prime par sa qualité et elle est reçue pour une guinée, une unité de valeur supérieure dans les paiements dépourvue de pièce correspondante. Implicitement, les deux un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/livre-sterling/#i_4962

SYRIE

  • Écrit par 
  • Fabrice BALANCHE, 
  • Jean-Pierre CALLOT, 
  • Philippe DROZ-VINCENT, 
  • Philippe RONDOT, 
  • Charles SIFFERT
  •  • 34 141 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Réforme économique et dérive affairiste »  : […] Le régime de Bachar al-Assad met en avant son désir de réforme économique, autour de la mise en place d'une « économie sociale de marché » en Syrie ou par l'invocation fréquente d'un modèle chinois, où la fermeture politique va de pair avec les capacités à soutenir une croissance économique forte, l'effet de redistribution constituant une sorte de « matelas d'amortissement social ». Les relations […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/syrie/#i_4962

TULIPOMANIE

  • Écrit par 
  • Jézabel COUPPEY
  •  • 303 mots
  •  • 1 média

Citant Charles Mackay, John Kenneth Galbraith, dans sa Brève Histoire de l'euphorie financière (1992, édition française), évoque l'histoire de ce jeune marin hollandais du xvii e  siècle qui s'en alla déguster un beau hareng rouge, avec ce qu'il croyait être un oignon. L'objet de sa gourmandise était en fait un bulbe de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tulipomanie/#i_4962

YEN

  • Écrit par 
  • Sophie BRANA, 
  • Dominique LACOUE-LABARTHE
  •  • 7 672 mots

Dans le chapitre « L'étalon or »  : […] À la suite de la guerre sino-japonaise de 1894-1895, le Japon reçoit de la Chine des réparations d'un montant de quelque 360 millions de yens, qui représente trois fois le budget annuel de l'État. Ce transfert d'or apporte suffisamment de réserves pour que le Japon établisse un véritable régime d'étalon or. Il promulgue en 1897 la loi sur la frappe des monnaies (Kahei Ho) qui fixe les parités de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yen/#i_4962

Voir aussi

Pour citer l’article

Dominique PLIHON, « SPÉCULATION », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/speculation/