AGIOTAGE

Dérivé du mot agio, ce terme désigne, avec un accent péjoratif, les manipulations fructueuses des effets de commerce et des valeurs mobilières, et, par extension, toute opération financière ayant un caractère spéculatif plus ou moins teinté d'illégalité. Employé pour la première fois lors de la crise déclenchée par le système de Law à Paris sous le règne de Louis XV, ce mot a fait fortune sous la Révolution française à la suite de l'inflation provoquée par l'émission des assignats et avec les embarras financiers du Directoire. Orateurs, journalistes et chansonniers dénoncent et stigmatisent alors les agioteurs.

—  Georges BLUMBERG

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 1 page

Écrit par :

  • : licencié en droit, diplômé de l'École nationale des langues orientales vivantes, professeur à la faculté libre, autonome et cogérée d'économie et de droit, Paris

Classification

Autres références

«  AGIOTAGE  » est également traité dans :

LAW JOHN (1671-1729)

  • Écrit par 
  • Abel POITRINEAU
  •  • 2 115 mots

Dans le chapitre « L'échec »  : […] Cependant, une résistance aux activités de Law s'organisait sous la direction des frères Pâris et Crozat, financiers de la vieille école ; l'« anti-système » revêt bientôt la forme d'une spéculation à la baisse qui menace la Compagnie et la Banque. Certes, Law obtient en janvier 1720 la charge de contrôleur général des finances et, en février, la réunion officielle de la Banque royale et de la Co […] Lire la suite

Pour citer l’article

Georges BLUMBERG, « AGIOTAGE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/agiotage/