SOCIALISMEVue d'ensemble

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le terme « socialisme » désigne l'ensemble des idées et des doctrines politiques qui, depuis le début du xixe siècle, projettent de mettre fin aux injustices sociales engendrées par le capitalisme industriel et financier, et de changer la société dans le sens d'une plus grande égalité. Par extension, il désigne aussi les mouvements divers qui portent ces idées dans l'arène politique, ou encore l'organisation politique, sociale et économique censée créer la nouvelle société égalitaire. Le socialisme naît en même temps que l'économie industrielle, au moment où le développement du capitalisme et la transformation des systèmes de production contribuent à accroître les écarts de richesse entre la bourgeoisie, détentrice du capital, et une classe ouvrière soumise à des conditions de vie particulièrement difficiles. Mais il est aussi l'héritier de la Révolution française de 1789 qui, en dépit de son inspiration libérale, a puissamment contribué à renforcer l'aspiration à l'égalité dans de nombreux pays d'Europe.

Les projets socialistes se renouvellent tout au long des xixe et xxe siècles, en prise avec les grandes mutations sociales et économiques, avec les transformations politiques affectant les États, ainsi qu'avec l'évolution des relations internationales. À chaque période de l'histoire, ils se déclinent en effet de différentes manières et conduisent à des « expériences nationales » originales. Au sein même de chaque pays, des conceptions concurrentes s'affrontent à gauche, sur les terrains idéologique et partisan. Il est donc bien difficile, dans l'écheveau des idées et des théories qui se réclament du socialisme, d'isoler un socle doctrinal inaltérable et d'identifier une seule « famille politique » : l'histoire intellectuelle du socialisme doit inévitablement accepter le principe de la diversité des courants et des sensibilités qui s'en réclament.

—  Olivier NAY

Écrit par :

  • : professeur de science politique à l'université de La Rochelle

Classification

Autres références

«  SOCIALISME  » est également traité dans :

SOCIALISME - Histoire des mouvements socialistes (1870-1914)

  • Écrit par 
  • Daniel LIGOU
  •  • 8 056 mots
  •  • 6 médias

De 1870 à 1914, le mouvement socialiste est, dans son ensemble, « ascendant ». Au moment de la guerre franco-allemande et de la Commune, il n'existait guère, nulle part, comme force organisée. En 1914, au contraire, il était, du moins dans le monde occidental et en Europe centrale, partout présent et il jouait un rôle politique souvent important. Ces progrès sont en relation étroite avec le dévelo […] Lire la suite

SOCIALISME - Les Internationales

  • Écrit par 
  • Madeleine REBÉRIOUX
  •  • 7 742 mots
  •  • 2 médias

La préhistoire du mouvement ouvrier, du socialisme, s'est déroulée dans des cadres nationaux. Mais dès le milieu du xixe siècle on vit naître l'idée, limitée d'abord à certains milieux de révolutionnaires émigrés, la Ligue des communistes en particulier, selon laquelle les prolétaires devaient s'organiser en « parti mondial du travail ». Depuis lors, […] Lire la suite

SOCIALISME - Social-démocratie

  • Écrit par 
  • Philippe MARLIÈRE
  •  • 10 049 mots
  •  • 5 médias

Apparue à l'extrême gauche du champ politique il y a plus d'un siècle, la social-démocratie a joué et continue de jouer un rôle important en Europe. Reconvertie au fil des temps en courant réformiste, modéré et pragmatique, elle demeure aujourd'hui la force politique dominante dans la gauche européenne. Parfois tr […] Lire la suite

GAUCHE SOCIALISTE EN FRANCE DEPUIS 1945

  • Écrit par 
  • Rémi LEFEBVRE
  •  • 10 046 mots
  •  • 8 médias

Le socialisme français de l’après-guerre s’ancre dans une longue tradition historique, depuis l’héritage du mouvement ouvrier et des luttes sociales du xixe siècle, jusqu’à l’exercice du pouvoir par la SFIO de Léon Blum en 1 […] Lire la suite

ALLEMAGNE (Politique et économie depuis 1949) - République démocratique allemande

  • Écrit par 
  • Georges CASTELLAN, 
  • Rita THALMANN
  •  • 19 312 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le renforcement de l'État socialiste »  : […] Si cette reconnaissance renforçait incontestablement l'État est-allemand, elle l'obligeait aussi à affirmer plus nettement son identité socialiste. La nouvelle équipe dirigeante avec à sa tête Erich Honecker, premier secrétaire du S.E.D. depuis le VIII e  congrès de 1971, Willy Stoph, élu après la mort d'Ulbricht en août 1973 président du Conseil d'État, et Horst Sindermann, successeur de ce der […] Lire la suite

COMMUNISME - Histoire

  • Écrit par 
  • Annie KRIEGEL
  •  • 13 805 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « La Ire Internationale »  : […] À partir de 1860, le trade-unionisme se répand en Angleterre et, partout en Europe, se forment les premiers syndicats parmi les travailleurs qualifiés. La I re  Internationale, dite A.I.T. (Association internationale des travailleurs), est définitivement fondée le 29 septembre 1864, à Londres, par quelques délégués qui approuvent le projet français de créer des sections européennes que dirige un […] Lire la suite

ALLEMAGNE (Histoire) - Allemagne moderne et contemporaine

  • Écrit par 
  • Michel EUDE, 
  • Alfred GROSSER
  •  • 26 839 mots
  •  • 39 médias

Dans le chapitre « La vie politique »  : […] Allogènes refusant de se considérer comme Allemands, Allemands mécontents ou inquiets de la fondation du II e  Reich ne constituent, malgré tout, qu'une minorité. La grande masse des Allemands est satisfaite et fière de l'œuvre accomplie en 1871. Comment envisagent-ils son avenir ? Sans attacher trop d'importance aux partis politiques et aux « fractions » (groupes parlementaires) qui les représent […] Lire la suite

PROUDHON PIERRE JOSEPH (1809-1865)

  • Écrit par 
  • Jean BANCAL
  •  • 5 649 mots
  •  • 2 médias

Paysan de souche et ouvrier de condition, manuel d'origine et intellectuel d'accession, praticien par profession et théoricien par vocation, pragmatique par tempérament et moraliste par caractère, économiste et sociologue par observation, politique et éducateur par induction, Proudhon apparaît comme un microcosme du peuple français. Sa naissance et sa vie revêtent par elles-mêmes une double et mê […] Lire la suite

MARX KARL (1818-1883)

  • Écrit par 
  • Étienne BALIBAR, 
  • Pierre MACHEREY
  •  • 8 533 mots
  •  • 3 médias

Plus d'un siècle après sa mort, Karl Marx apparaît bien comme le premier théoricien du «  socialisme scientifique » (même s'il n'est pas l'inventeur de cette expression, déjà utilisée avant lui par Proudhon) et, à ce titre, comme l'initiateur du mouvement ouvrier international contemporain. Toutefois, la présentation de sa théorie n'a jamais cessé d'être l'enjeu de luttes idéologiques, donc, en […] Lire la suite

JAURÈS JEAN (1859-1914)

  • Écrit par 
  • Madeleine REBÉRIOUX
  •  • 2 656 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Au tournant du siècle. Les nouvelles responsabilités nationales »  : […] Les écrits et les actes de Jaurès, entre 1893 et 1898, expriment une foi très vive, presque messianique, dans l'imminence de la révolution, foi qu'il partage avec la grande majorité des socialistes français, en particulier avec les guesdistes, sur le programme desquels, sans adhérer à leur parti, il a été élu député. Cependant, la reprise de l'expansion économique, la contre-attaque de la bourgeoi […] Lire la suite

Les derniers événements

France. Entrée des ténors politiques dans la campagne pour les élections de mars. 6-29 janvier 1986

socialiste, c'est une voix sûre à gauche », affirme-t-il. Le 14, Valéry Giscard d'Estaing donne, dans une conférence de presse, son point de vue sur les règles d'une éventuelle cohabitation entre François Mitterrand et une majorité de droite. Il déclare qu'« il n'est pas possible d'obliger à partir […] Lire la suite

Pour citer l’article

Olivier NAY, « SOCIALISME - Vue d'ensemble », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juillet 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/socialisme-vue-d-ensemble/