RATTLE SIMON (1955- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La troisième voie

Rares sont les chefs qui possèdent un répertoire aussi large et diversifié : Simon Rattle s'intéresse à l'interprétation de la musique de l'âge classique sur instruments anciens et travaille régulièrement avec l'Orchestra of the Age of Enlightenment à partir de 1992 ; il est aussi conseiller artistique du Birmingham Contemporary Music Group (B.C.M.G.) et travaille dès le milieu des années 1970 avec le London Sinfonietta, deux ensembles qui se consacrent au répertoire du xxe siècle. Dans ses programmes, Mozart voisine avec Szymanowski ou Gershwin, Beethoven côtoie John Adams et Chostakovitch. Simon Rattle a montré que l'interprétation des chefs-d'œuvre du romantisme allemand et autrichien pouvait connaître un autre éclairage ; discernant une impasse dans la tradition perpétuée par les grands chefs germaniques détenteurs de l'héritage du xixe siècle, il a su trouver, entre la rigueur scientifique d'un Boulez et la lecture néo-baroqueuse d'un Gardiner ou d'un Norrington, une troisième voie, celle de la synthèse, qui consiste à valoriser et à actualiser les qualités et les traditions des plus grands orchestres du monde, sans devoir recourir à des orchestres spécialisés.

La liste des compositeurs dont Simon Rattle a créé des œuvres constitue un reflet de sa très grande curiosité intellectuelle : John Adams, George Benjamin, Alexander Goehr, Sofia Goubaïdoulina, HK Gruber, Hans Werner Henze, Robin Holloway, Oliver Knussen, Magnus Lindberg, Jonathan Lloyd, David Matthews, Nicholas Maw, Peter Maxwell Davies, Dominic Muldowney, Detlev Müller-Siemens, Tōru Takemitsu, Mark-Anthony Turnage...

La discographie de Simon Rattle est pléthorique. Parmi ses enregistrements qui ont été salués par la critique, il faut retenir : les Concertos pour piano nos 1 à 5 de Beethoven (Alfred Brend [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages






Écrit par :

  • : chef d'orchestre, musicologue, producteur à Radio-France

Classification


Autres références

«  RATTLE SIMON (1955- )  » est également traité dans :

LE RING D'AIX-EN-PROVENCE

  • Écrit par 
  • Pierre FLINOIS
  •  • 1 497 mots

Créé au sortir de la Seconde Guerre mondiale pour faire (re)découvrir – avec quel succès – Mozart à la France, le festival d'Aix-en-Provence en a gardé le renom d'une manifestation pratiquement dédiée au seul Salzbourgeois. Chaque directeur a eu beau faire, l'image initiale est demeurée dans l'inconscient collectif, et Stéphane Lissner, nommé à ce poste en 1998, n'y a rien changé. Ayant obtenu un […] Lire la suite

Pour citer l’article

Alain PÂRIS, « RATTLE SIMON (1955- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/simon-rattle/