MOSCOVICI SERGE (1920-2014)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Serge Moscovici est l’un des intellectuels français ayant le plus influencé la théorisation mais aussi les fondements institutionnels du champ disciplinaire de la psychologie sociale. Homme de plusieurs œuvres célébrées par des distinctions très nombreuses, il a marqué également l’écologie politique tant par son engagement personnel que par ses ouvrages. Enfin, sa pensée s’est exercée de manière remarquable dans le domaine de l’histoire des sciences auquel l’avait notamment introduit Alexandre Koyré.

Né en Roumanie, Serge Moscovici a traversé la période troublée des lois antisémites, connaissant les travaux forcés et l’exil avant de s’établir à Paris en 1948. Bénéficiaire d’une « bourse de réfugié », il soutiendra sa thèse en 1961 à la Sorbonne puis sera élu directeur d’études trois années plus tard à l’École des hautes études en sciences sociales. Investi dans d’importants réseaux de recherche internationaux, il cofondera notamment l’European Association of Social Psychology, dont il fut le premier président.

La publication en 1961 de l’ouvrage La Psychanalyse, son image et son public établira les fondements d’un champ de recherche qui lui reste indissociablement attaché dans des dizaines de pays à travers le monde. Analysant les processus de mutation par lesquels des savoirs scientifiques se convertissent en savoirs de sens commun, il y met en évidence les dynamiques de l’objectivation et de l’ancrage. Il décrit également plusieurs systèmes de communication dont les enjeux intergroupes diffèrent (diffusion, propagation, propagande), rompant en cela avec une conception jusqu’alors très décontextualisée des modèles de la communication classiques mobilisés dans l’étude des attitudes et oublieuse de l’héritage sociologique de Durkheim.

Une autre modalité d’approche des mécanismes sociocognitifs conduira Moscovici à l’étude des influences minoritaires. Dans un contexte épistémologique dominé par une conception essentiellement individualiste et asymétrique de l’influence (par laquelle les choix collectifs résulteraient de l’agrégation des options individuelles, lesquelles seraient portées au tropisme du conformisme), il développera une théorie interactionniste du changement et établira l’importance du style comportemental minoritaire le plus susceptible d’entraîner l’innovation sociale et les modes de traitement de l’information qu’il suscite.

—  Laurent BÈGUE

Bibliographie

S. Moscovici, « The phenomenon of social representations », in R. M. Farr & S. Moscovici dir., Social Representations, Cambridge University Press, 1984.

Écrit par :

  • : professeur de psychologie sociale, directeur de la Maison des sciences de l'homme-Alpes, Gières

Classification


Autres références

«  MOSCOVICI SERGE (1920-2014)  » est également traité dans :

CULTURE - Nature et culture

  • Écrit par 
  • Françoise ARMENGAUD
  •  • 7 880 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La chasse au « culturel » répressif »  : […] Si le recours qu'on fait à la nature à des fins de justification n'est souvent qu'un appel à une culture naturalisée, chacun des termes nature/culture possède en lui-même une sorte de force doctrinale et recouvre une option fondamentale sur la vie en général. Serge Moscovici a brossé une fresque épique où s'ordonnent et s'affrontent, d'un côté, « ceux de la culture », qu'il appelle encore le « co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/culture-nature-et-culture/#i_93204

INFLUENCE

  • Écrit par 
  • François CHAZEL
  •  • 4 171 mots

Dans le chapitre « Propagande et communication »  : […] Dans le domaine de la communication on peut distinguer deux grands types d'approche : les études de laboratoire et les enquêtes sur le terrain. Si, d'un point de vue sociologique, la seconde méthode s'est révélée la plus féconde, l'importance de la première ne doit pas être sous-estimée. Ainsi Carl Hovland et ses nombreux collaborateurs ont accompli un indispensable travail préparatoire, que l'on […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/influence/#i_93204

PSYCHOLOGIE SOCIALE

  • Écrit par 
  • Laurent BÈGUE
  •  • 4 474 mots

Dans le chapitre « Psychologie sociale : perspectives européennes »  : […] Marquée dès ses origines par des développements conceptuels et empiriques issus d’universités et institutions de recherche situées aux États-Unis (qui bénéficièrent de la contribution d’éminents émigrés d’Europe ayant dû fuir le nazisme, comme Kurt Lewin ou Fritz Heider), la psychologie sociale comporte des courants européens très actifs, avec un intérêt distinct pour l’analyse du discours et l’us […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-sociale/#i_93204

Pour citer l’article

Laurent BÈGUE, « MOSCOVICI SERGE - (1920-2014) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/serge-moscovici/