SEM

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le premier, dans l'ordre biblique, des trois fils de Noé. Avec Cham et Japhet, il apparaît dans la Genèse (v, 32) au terme d'une longue généalogie qui relie Adam à Noé (v, 1-32). On retrouve les trois frères juste avant le déluge (vi, 10) et lors de l'entrée dans l'arche (vii, 13) ; rescapés de la catastrophe universelle, ils sont à l'origine du peuplement de toute la Terre (ix, 18-19). L'étymologie de leurs trois noms est expliquée sous forme narrative (ix, 25-27).

À propos de Sem (en hébreu : Shem, traduit Sêm par les Septante), la Genèse (viii, 26) dit : « Béni soit Yahvé, le Dieu de Sem. » Dans le judaïsme tardif, on évitait de prononcer tout nom divin et l'on avait tendance à utiliser parfois le « Nom » (en hébreu Shem) comme substitut de « l'Éternel », « Yahvé » ou « le Seigneur ». Il existait donc déjà dans ce texte de Genèse, semble-t-il, un lien entre Sem et le nom de Yahvé. Notons que c'est ce dernier qui reçoit la bénédiction et non le fils du grand patriarche diluvien.

La liste biblique des peuples (Gen., x, 1-31) fait remonter à Sem les groupes ethniques que l'on considère comme étant des Sémites. C'est des « générations de Sem » (Gen., xi, 10-26) que sortiront Abraham et, par ce dernier, Israël. C'est à un acte de piété filiale de leur ancêtre Sem que, selon la Bible (Gen., ix, 20-23), les peuples sémites devront leur place privilégiée dans la carte des nations.

On retrouve Sem, en compagnie de Seth, dans l'Ecclésiastique (xlix, 16) ; il figure, comme fils de Noé, dans la généalogie de Jésus rapportée par l'Évangile de Luc (iii, 36).

—  André PAUL

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 1 page

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par :

Classification

Autres références

«  SEM  » est également traité dans :

SÉMITES

  • Écrit par 
  • André CAQUOT
  •  • 4 800 mots

L'adjectif « sémitique » a été forgé par l'orientaliste allemand A. L. Schlözel dans le tome VIII (1781) du Repertorium für biblische und morgenländische Literatur de J. G. Eichhorn, pour désigner des langues dont la parenté était perçue dès le Moyen Âge par les docteurs juifs : l'hébreu, l'araméen et l'arabe. L'appellation était choisie par référence au « tableau des peuples » de la Genèse ( x ) […] Lire la suite

Les derniers événements

18 octobre 2021 Suisse. Publication du rapport sur les violences dans les centres fédéraux pour requérants d'asile.

Il recommande au SEM d’améliorer la formation des agents de sécurité privés chargés de la surveillance des centres.  […] Lire la suite

Pour citer l’article

André PAUL, « SEM », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 septembre 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/sem/