SÉCURITÉ ROUTIÈRE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'homme ne s'est jamais autant déplacé et, pour cela, il utilise le plus souvent l'automobile. Les connaissances sur le risque routier existent et, en dehors de leur développement, toujours nécessaire, il est fondamental de les diffuser et de les partager afin d'orienter les décisions à prendre en termes de sécurité routière, que ces dernières soient d'ordre technique ou appartiennent au champ de la responsabilité publique. Si l'homme aspire à optimiser le partage transport collectif-transport individuel, il ne peut se résigner à mettre en balance sa liberté quotidienne avec le risque immédiat en termes de sécurité routière ou le risque à moyen et long terme sur le plan environnemental.

La sécurité routière est un domaine de responsabilités partagées qui concerne les pouvoirs publics, nationaux et territoriaux, mais aussi les industriels et, bien évidemment, l'ensemble des usagers. Elle est réglée par de nombreuses lois et normes.

État des lieux : l'accidentologie

En France

L'accident de la route est la troisième cause de mortalité violente, après les accidents de la vie courante (en grande partie des chutes accidentelles) et les suicides. C'est la première cause de mortalité dans la tranche d'âge des 15-30 ans. En 2007, la route a tué 4 838 personnes et en a blessé près de 107 000, dont 40 000 ont été hospitalisées. Sur la base d'une évaluation du prix de la vie humaine d'un million d'euros, les économistes du transport évaluent le coût global de l'insécurité routière en France (coût des dommages matériels compris) à 25,4 milliards d'euros en 2007. Autrement dit, l'insécurité routière demeure un problème de société et de santé publique même si l'analyse des progrès montre que le risque d'être tué dans un accident de la route a été divisé par 7,5 (division par 3 du nombre des tués sur la route ; multiplication par 2,5 du kilométrage parcouru) entre 1970 et 2005 (fig. 1).

Sécurité routière : mortalité et indice de circulation en France métropolitaine

Dessin : Sécurité routière : mortalité et indice de circulation en France métropolitaine

Évolutions comparées de la mortalité routière et de l'indice de circulation en France métropolitaine, de 1987 à 2007. C'est au début des années 1970 que le pic a été atteint, avec quelque 16 500 morts sur les routes (source : Observatoire national interministériel de sécurité... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Sur la route, un usager en situation de conduite ou un piéton est constamment soumis ou se plonge lui-même dans des conditions qui vont perturber la sécurité de son déplacement et de celui de ses passagers. Comprendre ces conditions est un préalable pour les corriger ou pour en créer de nouvelles qui vont favoriser la mobilité routière et en accroître la sécurité.

Une analyse simple du système de circulation révèle que celui-ci est formé d'un ensemble d'usagers, motorisés et non motorisés, qui se déplacent sur des routes et que ces déplacements s'effectuent dans un environnement général et dans certaines conditions de circulation que l'usager ne maîtrise pas (trafic, météo, signalisation temporaire, travaux...). Ces déplacements sont réglementés par le code de la route. Chaque usager, motorisé ou non, est donc censé réguler sa conduite ou son déplacement en fonction de la réglementation générale en vigueur – que l'usager, motorisé au moins, est supposé connaître puisqu'il a obtenu un titre de circulation : le permis de conduire –, de la situation temporaire dans laquelle il se trouve (réseau emprunté, motif du déplacement, type de véhicule conduit...) et de la présence d'autres usagers au même moment et au même endroit.

La diversité des composants du système de circulation montre bien que l'usager n'est pas responsable de tout. Ce n'est pas lui qui construit les routes et les véhicules, ce n'est pas lui qui choisit les conditions météorologiques, la densité du trafic, la présence de travaux, la signalisation manquante, etc. En revanche, c'est à l'usager de prendre les décisions qui s'imposent en fonction de ce qu'il rencontre sur la route. Les véhicules qu'on lui vend ou le réseau routier qu'il emprunte, voire la gestion de la circulation, doivent accroître sa sécurité et lui permettre d'optimiser ses décisions, voire de les corriger et même d'en annuler les effets négatifs quand elles sont erronées.

En Europe

Les dernières statistiques de l'insécurité routière en Europe montrent une nette amélioration depuis 1990 (fig. 2) dans presque tous les pays, à l'exception de la République tchèque, de Chypre, et de la Slovaquie. En 2007, le nombre de tués a été estimé à 42 653 dans les vingt-sept pays constituant aujourd'hui l'Union européenne.

Sécurité routière : mortalité en Europe

Dessin : Sécurité routière : mortalité en Europe

Nombre de tués sur les routes en Europe de 1991 à 2007 et courbes de tendance pour atteindre l'objectif fixé par la Commission européenne pour 2010 (sources : Care, Commission européenne et LAB). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Les progrès les plus spectaculaires ont été observés en France, entre 2001 et 2007, avec une diminution de plus de 40 p. 100 de la mortalité. 75 p. 100 de cette baisse a été attribuée, par les pouvoirs publics, à la mise en place de radars automatiques de contrôle de la vitesse (le premier d'entre eux ayant été inauguré en octobre 2003) .

Même si les progrès de sécurité routière sont très importants depuis de nombreuses années, ils restent en deçà des objectifs fixés en 2001 par la Commission européenne d'avoir divisé par deux, en 2010, le nombre annuel de tués sur les routes.

La majorité des victimes de la route sont des occupants de voitures de tourisme. Ce mode de transport, qui représente à peu près 70 p. 100 des kilomètres effectués par des véhicules à moteur, est responsable de 53 p. 100 des tués et des deux tiers des blessés. Les usagers dits vulnérables – c'est-à-dire les piétons, les motocyclistes, les cyclistes et les cyclomoteurs – représentent, quant à eux, respectivement, 19,3 p. 100, 12,2 p. 100, 6,2 p. 100 et 4,8 p. 100 des morts sur la route.

Dans le monde

Le nombre de tués et de blessés sur les routes du monde est très mal connu. L'Organisation mondiale de la santé (O.M.S.) fait état de 1,2 million de morts et de quelque 50 millions de blessés par an. Une étude anglaise du Transport Research Laboratory (T.R.L.), réalisée en 2000 pour le compte du Global Road Safety Partnership, – un organisme créé en 1999 par la Banque mondiale et qui rassemble diverses institutions et sociétés privées pour améliorer la sécurité routière, fait plutôt état d'une fourchette comprise entre 750 000 et 880 000 pour les décès annuels (dont 85 p. 100 dans les pays en développement et la moitié dans les pays asiatiques du Pacifique). Quant au nombre de blessés, il est de l'ordre de 23 à 24 millions. Les différences entre les estimations de l'O.M.S. et celles du T.R.L. sont dues aux méthodes statistiques utilisées, en particulier dans les pays où l'information sur les causes de mortalité et de morbidité, notamment routières, sont rudimentaires.

L'étude de l'O.M.S. prévoit que la mortalité routière va continuer d'augmenter dans les prochaines années (+ 60 p. 100 entre 2000 et 2020) et que, en tenant compte des années de vie perdues liées à un traumatisme et à la perte de santé découlant d'un handicap, les accidents de la route – qui représentent aujourd'hui la neuvième cause de mortalité dans le monde –, occuperont en 2020 la troisième place, juste derrière les cardiopathies ischémiques et les dépressions unipolaires majeures.

Bien entendu, il existe de très fortes disparités inter-ré [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages

Médias de l’article

Sécurité routière : mortalité et indice de circulation en France métropolitaine

Sécurité routière : mortalité et indice de circulation en France métropolitaine
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Sécurité routière : mortalité en Europe

Sécurité routière : mortalité en Europe
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Sécurité routière : prévision de la mortalité dans les grandes régions du monde

Sécurité routière : prévision de la mortalité dans les grandes régions du monde
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Essai de choc, crash test

Essai de choc, crash test
Crédits : PSA Peugeot Citroën

photographie

Afficher les 5 médias de l'article


Écrit par :

  • : directeur de la politique Sécurité routière, Renault
  • : chargé de mission, direction des technologies automobiles avancées, Renault

Classification

Autres références

«  SÉCURITÉ ROUTIÈRE  » est également traité dans :

AUTOMOBILE - Conception

  • Écrit par 
  • Jean-Paul MANCEAU, 
  • Alfred MOUSTACCHI, 
  • Jean-Pierre VÉROLLET
  •  • 10 532 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La sécurité intégrée »  : […] La sécurité intégrée concerne, d'une part, la sécurité passive, qui a pour objectif de protéger les occupants ou le piéton quand l'accident se produit, et, d'autre part, la sécurité active, qui consiste à éviter l'accident ou à réduire les vitesses d'impact. L'observation continue et sur une longue période des accidents réels et leur reconstitution ont permis d'orienter les progrès à effectuer (c […] Lire la suite

CITROËN 2 CV

  • Écrit par 
  • Mathieu FLONNEAU
  •  • 1 479 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Bien autre chose qu’une automobile »  : […] La succession de la 2 CV, véhicule devenu obsolète en termes de sécurité active et passive, a été très difficile à assumer comme l’atteste le semi-échec de la Dyane (1,4 million d’exemplaires vendus), lancée en 1968 et abandonnée en 1983. Plusieurs déclinaisons de carrosseries en berline et fourgonnette, dont la plus étonnante est la Méhari lancée en 1968 – châssis plateforme de la Dyane, moteur d […] Lire la suite

INTELLIGENCE ARTIFICIELLE (IA)

  • Écrit par 
  • Jean-Gabriel GANASCIA
  •  • 5 076 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Questions éthiques  »  : […] Avec l’intelligence artificielle, la plupart des dimensions de l’intelligence – sauf peut-être l’humour – font l’objet d’analyses et de reconstructions rationnelles avec des ordinateurs. De plus, les machines outrepassent les facultés cognitives de l’homme dans la plupart des domaines, ce qui fait craindre à certains des risques d’ordre éthique. On a beaucoup glosé sur la question des voitures au […] Lire la suite

MOTO

  • Écrit par 
  • Simon PALATCHI
  •  • 3 577 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « De nos jours »  : […] La dernière décennie du xx e  siècle marque un tournant dans l'histoire du deux-roues motorisé. La croissance des agglomérations provoque une saturation du trafic dans les grandes villes. La moto, engin de loisir depuis des années, retrouve alors sa vocation utilitaire originelle : elle redevient un engin servant avant tout à se déplacer. Plus agile, consommant moins dans les embouteillages, plus […] Lire la suite

POLICE

  • Écrit par 
  • Jean-Paul ALGRE, 
  • Universalis
  •  • 8 229 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Sécurité des personnes, des biens et des institutions »  : […] La sécurité publique est la mission de police la plus générale ; elle recouvre à la fois des actions de police administrative et de police judiciaire. Pour la police nationale, c'est la Direction centrale de la sécurité publique (D.C.S.P.) qui en a la responsabilité. Dans ce cadre, elle prête aide et assistance aux personnes, notamment par les interventions de police-secours. Elle prévient et répr […] Lire la suite

RADAR AUTOMATIQUE, sécurité routière

  • Écrit par 
  • Mathieu FLONNEAU
  •  • 588 mots

Comme son nom l'indique, le radar automatique, dont le but est de contrôler la vitesse des véhicules routiers, fonctionne seul, sans aucune intervention humaine. Il est constitué d'un dispositif de prise de vue, qui se déclenche automatiquement lorsqu'un véhicule dépasse la vitesse autorisée, et d'un cinémomètre (qui détermine la vitesse des véhicules). C'est l'infraction constatée par le cinémom […] Lire la suite

TRANSPORTS - Transports et risques

  • Écrit par 
  • Michel QUATRE
  •  • 8 624 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les déplacements personnels, la sécurité routière »  : […] Le partage de la voirie par les usagers divers – piétons, cyclistes, motocyclistes, automobilistes, cars et poids lourds – a conduit les pouvoirs publics à réglementer les conditions d'usage de celle-ci par des dispositions générales comme le code de la route en France et des applications locales comme les sens uniques et les limitations de vitesse. Certes la navigation de plaisance ou l'aviation […] Lire la suite

TRANSPORTS - Transports et environnement

  • Écrit par 
  • Michel BADRÉ
  •  • 6 800 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Transports et environnement : des enjeux vitaux et des ruptures nécessaires portés par une volonté collective forte »  : […] Toutes les décisions relatives aux politiques de transport ont un pas de temps très long : qu'il s'agisse d'infrastructures nouvelles à implanter, d'organisation de la vie économique et sociale à faire évoluer, d'impacts environnementaux à maîtriser, on raisonne au moins en décennies et non en années. Toutes les questions évoquées ici reviennent donc à s'interroger sur le monde de l'an 2050, pour […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

14-30 novembre 2018 France. Mouvement des « gilets jaunes ».

Sécurité routière derrière le pare-brise de leur véhicule, appellent à des actions de blocage sur l’ensemble du territoire le 17. Le Premier ministre exclut de renoncer à la hausse des taxes et annonce le doublement de la prime à la conversion des véhicules polluants pour les ménages les plus modestes, ainsi que l’extension du système d’indemnisation […] Lire la suite

1er juillet 2018 France. Abaissement de la vitesse sur les routes.

sécurité routière, mais contestée par de nombreuses associations d’automobilistes et de motards, a été décidée en septembre 2017, après trois années de progression du nombre de tués sur les routes. […] Lire la suite

14 mai 2017 Belgique. Tenue d'un conseil thématique sur la sécurité.

sécurité adopte un plan de vingt-huit mesures doté d’un budget annuel supplémentaire de 105 millions d’euros. Ces mesures concernent notamment l’immigration illégale, le terrorisme, la cybersécurité et la sécurité routière. Les deux autres conseils thématiques doivent évoquer les questions économiques et sociales. […] Lire la suite

11-24 mai 2011 France. Polémique au sujet des radars de vitesse

Sécurité routière propose de nouvelles mesures en matière de lutte contre les excès de vitesse et l'alcool au volant, afin d'enrayer la hausse du nombre de morts sur les routes. Il annonce notamment la suppression des panneaux indiquant la présence de radars fixes et l'interdiction des détecteurs de radars, en plus de l'implantation de mille appareils […] Lire la suite

5-26 avril 2007 Irak – États-Unis. Adoption par le Congrès d'une loi fixant la date du retrait des troupes américaines

routière du marché d'Al-Sadriya. Il s'agit du plus lourd bilan quotidien depuis la mise en place, en début d'année, du « plan de sécurité ». Les 19 et 20, le secrétaire américain à la Défense Robert Gates effectue une visite surprise en Irak. Le 23, le Premier ministre irakien Nouri Al-Maliki ordonne l'arrêt de la construction à Bagdad, par l'armée […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-Yves LE COZ, Yves PAGE, « SÉCURITÉ ROUTIÈRE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/securite-routiere/