SCRIBES, judaïsme

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le privilège de savoir lire et écrire était, dans les civilisations de l'Orient ancien, réservé à une élite, car l'acquisition de l'instruction exigeait un apprentissage coûteux et long dans les écoles. Les scribes pouvaient être rattachés à l'administration des temples, pour rédiger ou recopier les textes religieux, ou bien à celle des maisons royales ; ils servaient, dans ce dernier cas, d'annalistes, de juristes et de secrétaires du roi. Certains scribes se tenaient aux portes des villes et remplissaient la fonction d'écrivain public.

Dans les textes du judaïsme du début de l'ère chrétienne, aussi bien que dans le Nouveau Testament, le sôfer (ou grammateus, ou nomikos) remplissait encore la fonction du scribe de l'Orient ancien, mais il devint en même temps un homme de loi, un spécialiste de la Torah, la Loi de Moïse. Le premier scribe, en ce sens-là, fut le prêtre Esdras (~ ive s.), qui acheva de fixer la Torah. Mais, avec le phénomène de la Diaspora (dès le ~ iiie s.) et avec celui de l'hellénisation de l'Orient, les juifs furent confrontés à de nouvelles difficultés pour observer strictement leur loi, et une jurisprudence leur devint nécessaire. C'est ainsi qu'une corporation de juristes laïcs connaissant les textes et les traditions juives se constitua, à côté des prêtres. Ces hommes exerçaient par ailleurs un métier pour gagner leur vie. Lorsque le peuple venait les consulter, les scribes faisaient preuve soit d'une grande indulgence, soit d'une sévérité rigoureuse. Ces docteurs de la Loi, en effet, pouvaient être formés dans plusieurs écoles dont les divergences étaient telles que ceux qui en sortaient appartenaient réellement à des sectes différentes ; les écoles de Hillel et de Shammaï, deux rabbins appartenant à des tendances opposées, en sont des illustrations (premier quart du ier s.).C'est en ce sens que les pharisiens se distinguaient des sadducéens. Les scribes étaient plus souvent rattach [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  SCRIBES, judaïsme  » est également traité dans :

BIBLE - Les livres de la Bible

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre SANDOZ
  •  • 7 682 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Débuts de la littérature écrite »  : […] L'établissement, au cours du x e  siècle avant J.-C., de la monarchie israélite va, en introduisant une certaine stabilité, permettre le rassemblement de toutes ces traditions et l'éclosion de la littérature écrite. L'organisation du royaume, due au génie de David puis de Salomon, s'inspire de celle des monarchies contemporaines, phénicienne et même, dans une certaine mesure, égyptienne. Le roi s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bible-les-livres-de-la-bible/#i_9095

SACERDOCE

  • Écrit par 
  • Mariasusai DHAVAMONY, 
  • Universalis
  •  • 5 872 mots

Dans le chapitre « Le judaïsme »  : […] Le sacerdoce, dans le judaïsme ancien, était un apanage de la tribu de Lévi et de la descendance d'Aaron. À la tête des différentes classes de prêtres se trouvait le grand prêtre, Aaron et son fils étant regardés comme les premiers détenteurs de cette fonction suprême. À l'origine, les prêtres étaient les gardiens d'un sanctuaire et de son trésor. Au commencement de l'histoire d'Israël, ils fure […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sacerdoce/#i_9095

SAGESSE

  • Écrit par 
  • Manuel de DIÉGUEZ
  •  • 10 380 mots

Dans le chapitre « Le combat contre la lettre »  : […] Ce dédoublement de la personnalité est constant chez les Prophètes, qui se laissent tellement habiter par leur double littéraire qu'ils se sentent devenir comme un objet entre ses mains. Les Grecs appelaient « enthousiasme », c'est-à-dire possession intérieure par les dieux, et les Romains divinus afflatus (Cicéron) l'état de transe inspiré par une aliénation créatrice. Une religion fondée sur l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sagesse/#i_9095

Pour citer l’article

Marie GUILLET, « SCRIBES, judaïsme », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/scribes-judaisme/