Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

BELLOW SAUL (1915-2005)

  • Article mis en ligne le
  • Modifié le
  • Écrit par

Bibliographie

Œuvres de Saul Bellow

L'Homme de Buridan (Dangling Man, 1944), trad. M. Déon, Plon ; La Victime (The Victim, 1947), trad. J. Rosenthal, Gallimard, 1964 ; Les Aventures d'Augie March (The Adventures of Augie March, 1953), trad. J. Rosenthal, Laffont, 1959 ; Au jour le jour (Seize the Day, 1966), trad. D. Planel, Gallimard, 1962 ; Le Faiseur de pluie (Henderson the Rain King, 1959), trad. J. Rosenthal, ibid., 1961 ; Herzog (Herzog, 1964), trad. J. Rosenthal, ibid., 1966 ; The Last Analysis (théâtre), 1965 ; Mémoires de Mosby (Mosby's Memoirs and Other Stories, 1968), trad. J. Rosenthal, Gallimard, 1974 ; La Planète de M. Sammler (Mr. Sammler's Planet, 1970), trad. H. Robillot, ibid., 1972 ; Le Don d'Humboldt (Humboldt's Gift, 1975), trad. H. Robillot et A. Rabinowitz, Flammarion, 1977 ; L'Hiver du doyen (The Dean's December, 1982), trad. D. Guinsburg, ibid., 1982 ; Le Cœur à bout de souffle (More Die of Heartbreak, 1984), trad. H. Robillot, ibid., 1985 ; La journée s'est-elle bien passée ? (Him with His Foot in His Mouth, 1984), trad. H. Robillot, ibid., 1985 ; La Bellarosa Connection ; Un larcin (Something to Remember Me By, 1989), trad. R. Pépin et L. Malroux, Julliard, 1991 ; Une affinité véritable, trad. R. Lambrechts, Gallimard, 1997 ; Ravelstein, trad. R. Lambrechts, ibid., 2002.

Études critiques

J. J. Clayton, Saul Bellow : in Defense of Man, Indiana Univ. Press, 1968, rééd. 1979

S. B. Cohen, Saul Bellow's Enigmatic Laughter, Univ. of Illinois Press, 1974

G. L. Cronin, Saul Bellow. An Annotated Bibliography, Michigan State Univ. Press, 1989

P. Dommergues, Saul Bellow, Grasset, 1967

I. Malin, Saul Bellow's Fiction, Southern Illinois Univ. Press, 1969

A. Maurocordato, Les Quatre Dimensions du « Herzog » de Saul Bellow, Lettres modernes, Paris, 1969

P.-Y. Petillon, L'Europe aux anciens parapets, Seuil, 1986

E. Rovit, Saul Bellow, Minneapolis, 1967

B. Scheer-Schazler, Saul Bellow, F. Ungar, New York, 1972

T. Tanner, Saul Bellow, Oliver & Boyd, Londres, 1965, rééd. 1978.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : professeur de littérature américaine à l'université de Paris IV-Sorbonne et à l'École normale supérieure

Classification

Pour citer cet article

Pierre-Yves PÉTILLON. BELLOW SAUL (1915-2005) [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 14/03/2009

Média

Saul Bellow - crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

Saul Bellow

Autres références

  • ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - La littérature

    • Écrit par , , , , , , et
    • 40 118 mots
    • 25 médias
    ...passé, entre la tête et le cœur, qui offraient aux auteurs un riche champ d'exploration et une multiplicité de points de vue n'ont plus grand sens pour un Bellow, un Malamud, un Baldwin. Plus qu'un divorce racial, il y a là sans doute un fait de civilisation contemporaine (le contraste Paris-Province n'est-il...
  • HERZOG, Saul Bellow - Fiche de lecture

    • Écrit par
    • 859 mots
    • 1 média

    Avec Herzog (1964), son sixième roman qui lui valut le prix Pulitzer, l'écrivain américain Saul Bellow (1915-2005) se révèle non seulement comme l'un des romanciers américains les plus intelligents de sa génération, mais probablement comme le plus grand styliste de son temps. Le livre fut pourtant...

  • SHOAH LITTÉRATURE DE LA

    • Écrit par
    • 12 469 mots
    • 15 médias
    ...qui n'ont pas fait l'expérience des camps, toute tentative de représentation mimétique semble indécente. Prime alors la recherche de formes indirectes. On trouve une première allusion peut-être dans Dangling Man (1944) de Saul Bellow, avec ces hommes égorgés à Bucarest par les Gardes de fer, puis pendus...