Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

SARIN

Structure chimique du sarin - crédits : Encyclopædia Universalis France

Structure chimique du sarin

Le sarin, ou méthylphosphonofluoridate de formule C4H10FO2P, est une substance incolore et inodore lorsqu'elle est pure. Le sarin se conserve à l'état liquide et se vaporise rapidement à la température ordinaire. Il appartient à la famille des neurotoxiques organophosphorés, tout comme d'autres gaz de combat, comme le tabun ou le gaz VX encore plus virulents que le sarin, et des insecticides, comme le malathion. En effet, selon la molécule dans laquelle le groupe réactif est inséré, la toxicité varie de manière considérable. D'ailleurs, le sarin a été découvert en Allemagne en 1938, lors de recherches de l'IG Farben visant à fabriquer de nouveaux insecticides. Produit comme gaz de combat en quantités considérables par de nombreux pays après la Seconde Guerre mondiale, le sarin est considéré comme arme de destruction massive par l'O.N.U. en 1991 (résolution 687) et banni en 1993, les stocks devant être détruits. Tous les États n'ont pas signé cette convention.

La toxicité du sarin

Le sarin passe dans le corps par respiration ou au travers de la peau. La dose létale chez l'adulte est de l'ordre de 500 microgrammes. Sa toxicité est due à la fixation du phosphate réactif sur un groupement hydroxyle (–OH) du site actif d'enzymes, en particulier de l'acétylcholinestérase, l'enzyme qui au sein du système nerveux détruit le transmetteur acétylcholine. Les effets du sarin sont ainsi dus à l'accumulation d'acétylcholine non dégradée au niveau des synapses. Les signes cliniques qui se développent vont de la nausée aux convulsions et à la paralysie des muscles respiratoires menant à la mort, selon les doses reçues. Son antidote est l'injection immédiate d'atropine associée à un inhibiteur des organophosphorés et à des benzodiazépines.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

Classification

Pour citer cet article

Encyclopædia Universalis. SARIN [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le

Média

Structure chimique du sarin - crédits : Encyclopædia Universalis France

Structure chimique du sarin

Autres références

  • JAPON (Le territoire et les hommes) - Histoire

    • Écrit par , , , et
    • 44 405 mots
    • 52 médias
    ...de 5 000 morts, met en évidence les dysfonctionnements du gouvernement en matière de gestion des crises graves. En mars de la même année, l'attentat au gaz sarin, qui fait 11 morts et plusieurs milliers de blessés dans le métro de Tōkyō, perpétré par la secte Aum shinrikyo sous l'influence de son gourou...