REINACH SALOMON (1858-1932)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Frère de Joseph Reinach (1856-1921), homme politique et publiciste qui mena campagne contre le boulangisme et en faveur de Dreyfus, et de Théodore (1860-1931), lui-même archéologue et historien, Salomon Reinach, né à Saint-Germain-en-Laye, membre de l'Institut et conservateur des musées nationaux, s'illustra par de nombreux ouvrages dans les domaines de l'archéologie, de la philologie et, surtout, de l'histoire des religions, à la grande époque où on lisait, en même temps que lui, et sur les mêmes sujets, J. G. Frazer, W. R. Smith, E. Durkheim. On lui doit notamment un Manuel de philologie classique (2 vol., 1881-1883), un Répertoire des peintures grecques et romaines (1922), les quatre volumes de Cultes, mythes et religions (1904-1912 ; un cinquième volume s'y ajouta en 1923) et un Orpheus, histoire générale des religions (2 vol., 1909 ; rééd 1914 et 1928). Ce dernier ouvrage entendait présenter « pour la première fois un tableau d'ensemble des religions, considérées comme des phénomènes naturels et non autrement », et ambitionnait — sorte de gageure en un temps où les querelles politico-religieuses avaient atteint leur paroxysme — de fournir la base d'un enseignement destiné à figurer dans les programmes scolaires, au nom des droits désormais reconnus à « la raison laïque ». L'abbé Loisy, qui venait d'être excommunié puis nommé professeur au Collège de France, s'en prit aussitôt à la naïveté et aux ambiguïtés de ce projet pédagogique : « Il ne faut pas se dissimuler, écrit-il, qu'un manuel d'histoire des religions ne serait pas un livre quelconque, apprécié seulement pour ses mérites scientifiques comme les manuels de géométrie et de chimie. » (À propos d'histoire des religions, 1911). Et, naturellement, jamais l'instruction publique n'utilisa le « manuel » qui lui était ainsi proposé.

L'œuvre majeure de Reinach, qui s'intitule Cultes, mythes et religions, et à laquelle Freud s'est référé souvent, notamment en écrivant son Totem et Tabou (1913), aborde l'étude des religions par le biais des grandes notions opératoires en hon [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  REINACH SALOMON (1858-1932)  » est également traité dans :

GLOZEL, site archéologique

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE
  •  • 1 990 mots

Dans le chapitre « Une écriture vieille de 15000 ans »  : […] Émile Fradin, bientôt aidé par un médecin de Vichy, le docteur Morlet, et par un instituteur, Benoît Clément, mit au jour environ 3000 objets, que l'on peut voir à Glozel dans un petit musée privé. Une partie de ces objets évoquent l'époque paléolithique, il y a 15000 ans : galets gravés représentant des rennes, harpons, statuettes en os. D'autres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/glozel-site-archeologique/#i_88518

INDO-EUROPÉENS (archéologie)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE
  •  • 5 144 mots

Dans le chapitre « De l'Inde à la mer Noire »  : […] Pendant une bonne partie du xix e  siècle, les données archéologiques font défaut, d'autant que l'on recherche la patrie primitive des Indo-Européens très loin en Asie. En effet, dès le xviii e  siècle, l'Inde nouvellement découverte fascine, de Voltaire à Fichte, les intellectuels occidentaux, au point d'y voir une origine alternative à l'Éden bib […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/indo-europeens/#i_88518

LITTÉRATURE - La littérature comparée

  • Écrit par 
  • Pierre BRUNEL
  •  • 11 123 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'esprit de la comparaison »  : […] Le comparatisme ne date pas d'aujourd'hui ; pas même d'hier. Hérodote, dans l'Antiquité, pouvait comparer les Égyptiens et les Phéniciens ( Histoires, II, 81), les Égyptiens et les Lacédémoniens (II, 79-80) ; Plutarque, dans ses Vies parallèles , les grands capitaines de la Grèce et de Rome ; Bossuet, Turenne et Condé ; Stendhal, Racine et Shakespe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-la-litterature-comparee/#i_88518

Pour citer l’article

Charles BALADIER, « REINACH SALOMON - (1858-1932) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/salomon-reinach/