GLOZEL, site archéologique

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le 1er mars 1924, un jeune paysan du Bourbonnais, Émile Fradin, mettait au jour en labourant près du hameau de Glozel (commune de Ferrières-sur-Sichon, Allier) une sorte de fosse garnie de pierres puis, en creusant à proximité pendant plusieurs semaines, une collection d'objets archéologiques. Le site semblait démontrer que l'écriture avait été inventée en France il y a 15000 ans, au temps des chasseurs de rennes. L'affaire de Glozel était née, qui pendant sept années fit régulièrement la une des journaux et vit s'affronter plusieurs sommités scientifiques, avant de rebondir à nouveau dans les années 1970-1980, pour devenir une sorte d'archétype des affaires parascientifiques.

Une écriture vieille de 15000 ans

Émile Fradin, bientôt aidé par un médecin de Vichy, le docteur Morlet, et par un instituteur, Benoît Clément, mit au jour environ 3000 objets, que l'on peut voir à Glozel dans un petit musée privé. Une partie de ces objets évoquent l'époque paléolithique, il y a 15000 ans : galets gravés représentant des rennes, harpons, statuettes en os. D'autres relèvent plutôt du Néolithique, il y a environ 6000 ans : haches grossièrement polies, poteries parfois décorées d'un visage, figurines en argile, représentations de sexes masculins et féminins. Enfin un certain nombre de grandes tablettes d'argile sont gravées de signes d'une écriture inconnue mais qui évoque fortement les premiers alphabets phéniciens et certains signes ibériques, datés entre le viie et le ier siècle avant notre ère ; ces mêmes signes, associés parfois à des rennes, peuvent également être gravés sur des objets d'« allure préhistorique » : galets, outils en os, bracelets.

L'affaire fit grand bruit. Accepté sans discussions, le site de Glozel démontrerait que l'écriture, sous une forme très proche de celle qu'elle prendra 10000 ans plus tard, aurait été inventée par des populations de ch [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages


Écrit par :

  • : professeur émérite à l'université Paris-I-Panthéon-Sorbonne et à l'Institut universitaire de France

Classification


Autres références

«  GLOZEL, site archéologique  » est également traité dans :

ARCHÉOLOGIE (Archéologie et société) - Archéologie et enjeux de société

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE
  •  • 4 667 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Archéologie et grand public »  : […] Il existe bien pour les archéologues professionnels un devoir culturel d'information auprès du grand public, lequel est la plupart du temps friand de tout ce qui concerne l'archéologie et le passé. Ce devoir est diversement rempli. La muséographie archéologique n'est guère en avance en France, au regard, par exemple, de ce qu'elle est dans le monde anglo-saxon, dans les pays scandinaves ou encore […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/archeologie-archeologie-et-societe-archeologie-et-enjeux-de-societe/#i_27181

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Paul DEMOULE, « GLOZEL, site archéologique », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/glozel-site-archeologique/